Françoise Louis-Chambon : Le nouveau monde et moi…

Le nouveau monde et moi...
Le nouveau monde et moi…

Françoise Louis-Chambon : Le nouveau monde et moi…

L’avènement du numérique a eu un impact considérable sur nos vies et les mutations ne sont pas prêtes de s’arrêter.

Pour comprendre et aider ce monde en perpétuel mouvement, Françoise Louis-Chambon s’est lancée dans l’écriture d’un manuel de survie à l’usage des générations présentes et futures dans la jungle des GAFAM. Un titre qui interpelle, parce que personne ne peut échapper à ces GAFAM qui jouent avec nos vies en agissant sur nos comportements, notre façon de consommer, de travailler, de communiquer, et même de penser.

L’ouvrage décrypte le meilleur et le pire de la société numérique à l’aide de nombreux exemples de la vie courante. L’auteure n’en oublie pas un certain humour à l’image de la citation de Mel Brooks présentée au début du dernier chapitre : “L’humour n’est qu’un des moyens de se défendre contre l’univers“.

Entre décryptages, témoignages et conseils pratiques, Françoise Louis-Chambon écrit avec un style accrocheur et pertinent pour nous apprendre à maîtriser les outils numériques et comprendre les dérives qu’ils peuvent engendrer, tout en abordant les évolutions à venir.

Objets connectés, e-générations, robots, intelligence artificielle, tout est passé au crible, et surtout les GAFAM » (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft), les géants du numérique qui ont la mainmise sur de nombreux sujets de société. On évoque de plus en plus la santé, mais également la mort…. C’est à se demander jusqu’où iront toutes ces évolutions !? L’avènement du monde numérique est sans aucun doute la révolution sociétale aux effets les plus rapides et aux conséquences les plus lourdes que l’humanité ait connue.

Françoise Louis-Chambon : “Nous vivons à une époque où les choses se précipitent. Dans ce monde en fusion on en arrive à vivre des situations compliquées et à se poser des questions sur l’avenir”.

Sorti aux éditions Libre & Solidaire, Le nouveau monde et moi… interroge, incite à la réflexion sans s’alarmer, parce que, non, ce n’était pas forcément « mieux avant », pour mieux comprendre et mieux aborder ce qui nous entoure et nous attend.

 

 

 

 

 

 

 

A propos Guillaume Joubert

A lire aussi

Festival de Cannes J9 : Sean Baker et Paolo Sorrentino en compétition

Mardi, il était difficile de trouver des billets pour l’unique projection de “Anora”. C’est dire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com