Accueil / Culture / Littérature / BD / Harden, un polar graphique des éditions Le Lombard

Harden, un polar graphique des éditions Le Lombard

Harden est une bande dessinée de Joaquim Diaz, parue aux éditions Le Lombard, en octobre 2019. Un polar graphique, pour public averti, qui présente un déferlement de rage, une vengeance brutale, une histoire violente emportée par le trait réaliste de l’auteur.

harden-bd-le-lombardSur son canapé, devant la télévision, une femme zappe, pour tenter de trouver un programme qui lui plaise. A ses pieds, sur la table basse, son téléphone portable sonne. Elle répond à Anna. Elle lui explique que ça ne va pas fort, car c’est toujours la même histoire, son homme n’est pas encore rentré. Il traine encore dehors, à faire l’on ne sait quoi et elle reste, elle ne sait pas ce qu’elle devient… Pendant ce temps, dans la rue, un homme, avec un poncho, se fond dans les rues, il semble porter un masque. Sous la pluie, dans la ville, les gens sont nerveux, menaçants, agacés. L’homme au poncho semble déterminé, il tousse. Juana continue sa conversation, avec son amie Anna, quand quelqu’un vient sonner à la porte. Il n’arrête pas de faire tinter la sonnette, à tel point que Juana commence à s’énerver. Elle demande à son amie de patienter, pendant qu’elle va voir à la porte, le taré qui est en train de défoncer sa sonnette.

harden-bd-le-lombard-extraitC’est avec une première scène pleine de violence, de brutalité et de sang, que débute la bande dessinée. Un homme cagoulé est à la recherche d’un autre homme, et rien ne semble l’arrêter, pour pouvoir obtenir l’information qu’il recherche. Le lecteur comprend rapidement qu’il s’agit d’Ismaël Vasquez, un ancien militaire de retour au pays, après l’enfer irakien, qui tente de contenir son stress post-traumatique. Alors qu’il avait fui les gangs de Los Angeles, ces derniers le rattrapent rapidement. La violence va donc devoir s’imposer dans cet album poignant, sanglant, chargé d’adrénaline et de vengeance, de rage et de fureur. Le récit est captivant, très bien découpé, permettant de mettre en place toutes les informations et les personnages, qui vont finir par se croiser et se trouver. L’histoire est touchante, saisissante, parfois trouble, avec des souvenirs qui ressurgissent, des visions d’horreur et de guerre. Le dessin est aussi frappant, avec un trait réaliste, fluide et précis, un découpage travaillé et énergique. Les scènes d’action sont particulièrement dynamiques, avec des paroles de chansons, par moments, qui viennent apporter une ambiance singulière.

Harden est une bande dessinée pour un public averti, un album plein de rage et de fureur, assez réaliste. Une histoire de gangs, de drogues, de pouvoir, de rivalité, de vengeance, de traumatisme, de famille, de rage, de douleurs et de violence.

A propos celine.durindel

A lire aussi

mes-premiers-airs-de-chanson-francaise-grund

Mes premiers airs de Comédies musicales et Chanson française

La collection des éditions Gründ, Mes premiers airs de, se complète avec deux nouveaux titres, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
21 rue des Sources : fantômes sans plus d’affinités

Fantômes sans nostalgie, Nadine et L'Ami marchent dans la maison construite au 21 rue des ...

Decléor : Un calendrier de l’Avent très généreux pour 2019

Cette année encore, Decléor nous fait le plaisir de proposer son calendrier de l’Avent. Très ...

mes-premieres-lectures-syllabiques-vive-la-rentree-larousse
Les collections Larousse Mes premières lectures se complètent

Les collections des éditions Larousse, Mes premières lectures Montessori et Mes premières lectures 100% syllabiques ...

Fermer