Ici tout commence sur TF1 : rencontre avec Sabine Perraud

Dans Ici tout commence, Sabine Perraud incarne Constance Teyssier, infirmière de l’institut Auguste Armand et épouse de son directeur le fameux Emmanuel Teyssier, tant redouté par ses étudiants. Elle est aussi la mère de Théo et Charlène. Ces dernières semaines, elle a été au cœur d’arche dramatique. Elle a remis en question son couple en ayant une aventure avec Zacharie, ce qui a poussé son mari à le reconquérir. Avec succès. Nous avons rencontré la comédienne lors du 76e Festival de Télévésion de Monte-Carlo. Elle est revenue sur cette intrigue et sur cet autres aspect de son personnage, que le public a découvert sous un autre jour.

France Net Infos : Dans Ici tout commence, vous interprétez une infirmière. Vous êtes-vous rapprochée du milieu médical pour être plus crédible à l’écran ?

Sabine Perraud : Je viens d’une famille de médecins et de pharmaciens. J’étais bien lotie ! J’avoue qu’au début, j’ai appelé ma sœur car j’avais des questions mais on a quand même sur le tournage un médecin référent et un infirmier qui, de temps en temps, viennent me coacher quand c’est nécessaire. Il faut avoir les bons gestes. Et puis, c’est un métier qui demande de la coordination, ce qui n’est pas mon fort dans la vie. J’aurais été une piètre danseuse. Parler et faire une fausse piqûre, c’est une cascade pour moi !

France Net Infos : En tant qu’infirmière, Constance croise tous les autres personnages, qui à un moment ou à un autre, viennent la voir…

France Net Infos : Oui, elle est un peu comme les policiers dans DNA ! Pourtant, sur les 35 comédiens que nous sommes, il y en a une dizaine avec lesquels je n’ai jamais joué en scènes individuelles !

France Net Infos : Constance a été dans une sorte de crise de la quarantaine, en remettant en question son couple. Vous attendiez-vous à un tel tournant dans sa vie ?

Sabine Perraud : En fait, c’était plus ou moins l’une de mes demandes. On a la chance d’avoir une productrice qui est à notre écoute. Je trouvais intéressant de montrer la crise d’une femme qui s’oppose à son mari, après avoir été dans son ombre et avoir consacré sa vie à sa famille et à ses enfants. Je souhaitais qu’elle prenne le temps d’un peu respirer et qu’elle réfléchisse à ce qu’elle veut faire, elle, réellement. Cette intrigue m’a donc été proposée. La tromperie a été ajoutée. Elle n’était pas évidente pour le public, ni pour nous à jouer, en tant qu’acteurs mais c’était une belle histoire.

France Net Infos : Emmanuel Teyssier est un personnage emblématique de la série. Comment se passe le tournage avec Benjamin Baroche ?

Sabine Perraud : C’est un partenaire extraordinaire. Je suis très heureuse de jouer sa femme dans la série. Dès le début de la série, on a démarré une première intrigue ensemble. Les premières séquences où je le mettais dehors parce qu’on avait appris qu’une jeune fille s’était suicidée à cause de lui, étaient extrêmement violentes mais elles nous ont soudés. On a traversé presque personnellement quelque chose de très fort parce que ça nous demandait beaucoup d’investissement émotionnel. C’est ce qui nous a connectés, y compris avec les enfants. On adore jouer ensemble ; on rigole beaucoup et on est très complices. C’est un personnage haut en couleurs alors que moi, naturellement, je suis plutôt discrète, plus que mon personnage. Les introvertis aiment bien les gens un peu plus flamboyants. Ca s’équilibre bien !

France Net Infos : Vous aimez aussi la musique. Aura-t-on l’occasion de vous voir chanter dans la série ?

Sabine Perraud : Je joue un peu de guitare mais surtout je chante. J’ai fait partie d’un groupe et j’ai participé à des spectacles musicaux. Quand il fallu redonner un peu de panache à Constance, les auteurs se sont posé la question de faire d’elle une petite star du rock quand elle était jeune. Mais je leur ais dit que ça m’embêtait defaire du playback sur quelque chose que je pourrais faire réellement. Ils ont donc ajusté et m’ont trouvé une chanson. On l’avait pré-enregistrée mais on m’a proposé de la chanter en vrai, au dernier moment. J’avais très peur. Je l’ai fait et ça a donné quelque chose de fragile mais touchant. J’adorerais qu’il fasse un épisode style comédie musicale, comme le font les Américains. On est plusieurs à chanter dans la série.

A propos laurence ray

A lire aussi

Demain nous appartient : rencontre avec Maud Baecker

Anna Delcourt fait partie des personnages préférés des fans de Demain nous appartient. Depuis le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com