Accueil / Culture / Littérature / BD / John Tiffany, tome 2, Le désir du désir.

John Tiffany, tome 2, Le désir du désir.

john-tiffany-t2-desir-desir-le-lombardJohn Tiffany, chasseur de primes revient dans un second tome, Le désir du désir, pour terminer cette première saison haletante. Une bande dessinée de Stephen Desberg et Dan Panosian, paru aux éditions Le Lombard, le 24 octobre 2014, un thriller bien mené et mouvementé…

A Karachi, au Pakistan, la CIA tente de d’appréhender un dangereux terroriste, mais les hommes échouent, il n’y a personne à cueillir ! John Tiffany, dans les bureaux des services secrets américains, essais d’avoir un contrat juteux, il propose son aide contre une grosse somme d’argent, mais il est trop cher… John se remémore alors sa première affaire, alors qu’il recherchait de l’argent pour ses études, car ses parents ne pouvaient pas l’aider financièrement. C’était il y a dix ans, il rêvait d’entrer dans une école d’art, ou peut-être d’architecture, entre temps il avait appris à se servir d’une arme à l’armée et il en avait gardé une… Le type sur lequel il devait mettre la main dessus s’appelait Jochen Kowalski et avait une tête facile à retenir, c’était un homme qui frappait des putes, John n’aurait donc pas de remords ! Il se rappelait cette première fois où il s’approchait de la personne à appréhender, lorsqu’il tremblait un peu et que tout s’enchainait tellement vite après.

Dans ce second tome, le lecteur va découvrir encore plus ce personnage impressionnant qu’est John Tiffany, avec l’aide de flashbacks constructifs. Le héros, chasseur de prime se voit la proie de ces concurrents, alors que d’un autre côté, il essaie de tout faire pour pouvoir avoir la prime sur le redoutable et insaisissable Memeth Barath, john-tiffany-t2-desir-desir-le-lombard-extraitcerveau de trafics terroristes d’un nouveau genre. Entre son travail dangereux, ses poursuivants et le vœu de savoir qui veut sa peau, entre ses trois seuls amis, John a fort à faire dans cet album dynamique, prenant et un peu bousculer, tout s’enchaine très vite, que le tome est déjà fini, et les questions sont toujours là, avec quelques nouvelles ! Le dessin parait moins soigné que le précédent album, mais il est toujours aussi strict et dynamique, il offre un joli découpage.

Ce second tome de John Tiffany, Le désir du désir, est une bande dessinée mouvementée, dans laquelle on ne s’ennuie jamais et l’on découvre un peu plus ce chasseur de prime, probablement le meilleur, mais où ses investigations vont le mener dans des affaires sombres et très floues…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les survivants de la révolte finale de l’apocalypse : L’ultime prophétie de la sorbetière perdue

C’est aux éditions Delcourt, dans la collection Tapas qu’est parue, en mai 2018, la bande ...

Lire les articles précédents :
Pour un cadeau 100% girly : Le coffret trousse Kokeshi !

Pour ces fêtes de fin d’année, Kokeshi by Valeria Attinelli propose de nouveaux coffrets girly, pour partager et véhiculer ...

Celtic Legends en tournée en France

Après plus d'un million de spectateurs à travers le monde, Celtic Legends revient en France en ...

Ciné party, une boîte de jeu des éditions Marabout.

Ciné party est une boite de jeu qui invite à redécouvrir tout en s’amusant le cinéma, les ...

Fermer