Accueil / Culture / Littérature / BD / La cicatrice – A la frontière entre Mexique et Etats-Unis

La cicatrice – A la frontière entre Mexique et Etats-Unis

C’est aux éditions Rackham qu’est paru, en juin 2018, La cicatrice – A la frontière entre Mexique et Etats-Unis, une bande dessinée de Renato Chiocca et Andrea Ferraris. Un bel ouvrage, poignant, entre hommage et témoignage, une réalité effrayante…

la-cicatrice-frontiere-entre-mexique-etats-unis-rackhamNogales est une ville divisée en deux. Au nord, il y a l’Arizona et au sud, Sonora. C’est une agglomération unique, divisée par le mur frontalier entre le Mexique et Les Etats-Unis. Le 10 octobre 2012, à 23h30, des enfants jouent au basketball, tranquillement et tentent de marquer un dernier panier. Pendant ce temps, deux hommes, avec d’étranges sacs sur leur dos, du côté mexicain, se faufilent entre les baraquements, essayant de passer inaperçus. Ils sont au pied du mur, lorsqu’un homme en uniforme les remarque. Il appelle aussitôt ses confrères, signalant ainsi deux hommes qui enjambent le mur avec un chargement de marijuana. Du côté américain, un homme se prépare pour recevoir les passeurs, avec son chien. Il aperçoit rapidement les deux malfrats et leur demande de descendre tout de suite. Du côté mexicain, c’est la même chose, le brigadier demande aux deux hommes de descendre…

la-cicatrice-frontiere-entre-mexique-etats-unis-rackham-extraitLa bande dessinée présente deux histoires, un fait marquant de l’histoire de cette frontière et ce mur, ainsi que le voyage des deux auteurs le long de ce monument. La première partie est donc un hommage à José Antonio Elena Rodriguez, jeune garçon de 16 ans tué de dix balles dans le dos, par un membre de l’US Border Patrol. Une nuit tragique qui est ici retranscrite, entre tension et vie nocturne, trafic et vie locale. La seconde partie dévoile le voyage des deux auteurs,  de rencontres et de témoignages de ceux qui viennent en aide aux migrants. Ils recueillent ainsi les difficultés et les dangers que peuvent rencontrer les hommes et femmes qui tentent de fuir la misère de leur pays. La bande dessinée est poignante, révélant une effrayante réalité, qui ne cesse de faire des morts. Le récit est très agréable à découvrir et très bien décrit, la narration, comme les témoignages. Le dessin, en noir et blanc, et au fusain, offre des planches profondes, dévoilant un univers particulier, très plaisant.

La cicatrice – A la frontière entre Mexique et Etats-Unis est une bande dessinée poignante, dévoilant une triste et effrayante réalité. Un mur imposant, une frontière dangereuse, un rempart dérisoire qui oblige les candidats  l’exil à emprunter des routes redoutables et périlleuses.

A propos celine.durindel

A lire aussi

pourang-mentaliste-le-secret-paris

Pourang le mentaliste – Une date supplémentaire à « Le Secret » Paris

Pourang – Succès prolongation – Le mentaliste bluffant prolonge d’une date, son spectacle  « Labyrinthe » au Théâtre immersif Le ...

Lire les articles précédents :
L’ours Rouge Kaloo, héros du film Le doudou

Le film, Le doudou, sorti fin juin 2018, dans les salles de cinéma, a pour ...

Faucheurs de vent, tome 2, Gabrielle

Gabrielle est le deuxième tome de Faucheurs de vent, une bande dessinée de Thierry Lamy ...

Ipanema x Starck : Des sandales minimalistes, tendances et 100 % recyclables !

Pour la deuxième année consécutive, nous avons souhaité intégrer Ipanema à notre dossier de l'été. ...

Fermer