Accueil / Culture / La femme tombée du ciel, de Thomas King : simplement fascinant !

La femme tombée du ciel, de Thomas King : simplement fascinant !

Thomas King nous propose son nouvel ouvrage intitulé La femme tombée du ciel, traduit de l’anglais par Caroline Lavoie et paru en avril 2017 aux Éditions Philippe Rey.

Écrivain, romancier, scénariste, animateur mais également professeur d’université, Thomas King est l’auteur de nombreux ouvrages : « L’herbe verte, l’eau vive » (2005 – en collaboration avec Hugues Leroy) ou encore « Histoire(s) et vérité(s) : Récits autochtones » (2015).

La femme tombée du ciel est un roman hors du commun. L’auteur nous fait véritablement voyager, grâce à un récit aussi noble que puissant. 

Gabriel Quinn devient le témoin de ce qu’il a détruit par ses recherches. Il n’a plus qu’une idée en tête, disparaitre.

Dorian Asher est le riche PDG de la multinationale Domidion. Cette entreprise a pour objectif, notamment, de découvrir et transformer des bactéries et virus à destination de l’agroalimentaire et de la guerre. Gabriel Quinn est l’un de ses chercheurs. Sa disparition inquiète la direction. D’autant plus qu’une catastrophe écologique est en cours du fait des travaux de l’entreprise.

De son côté, Gabriel Quinn semble rongé par la culpabilité. Ce scientifique, qui a découvert un défoliant meurtrier, GreenSweep, s’installe là où a eu lieu le déversement. Que ce soit à Samaritan Bay ou dans la réserve autochtone voisine, les habitants, tout comme les animaux, sont morts ou ont fui la zone. Les touristes ont également déserté les lieux. La solitude règne au milieu des dégâts écologiques, causés par la recherche exacerbée de profits, de l’entreprise Domidion. Les indiens et les animaux reviendront-ils ? Cette question reste en suspens.

Gabriel Quinn devient le témoin de ce qu’il a détruit par ses recherches. Il n’a plus qu’une idée en tête, disparaitre.

Mais en rencontrant Mara, l’une des dernières Amérindiennes de la région, Gabriel devra faire face à ses démons, et non plus les fuir.   

Ce récit est touchant et son humour tranchant. L’émotion qui s’en dégage est subtile. Ce roman est comme un long poème. Les mots sont habiles. On oscille entre le désespoir et l’espoir, entre la science et les mystères de la vie. La femme tombée du ciel est un récit profond et fascinant !

 

A découvrir aussi, aux Éditions Philippe Rey : La fille du fossoyeur de Joyce Carol Oates, Les insouciants de Peter Behrens, mais aussi Bienvenue, Mister Z de Jean-Marie Bretagne.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos remy salle

A lire aussi

Solidays 2017 : l’amour et la violence… et Rocky

La saison des Festivals est lancée. Ce week-end, vous aurez le choix entre le Maquisards ...

Lire les articles précédents :
Le jeu de l’amour et du hasard au Théâtre Michel dès le 5 avril – Paris

Le jeu de l'amour et du hasard - Comédie en prose de Marivaux - Découvrez ...

L’équipe FDJ au Tour des Flandres pour le meilleur résultat possible

Le Tour des Flandres est un monument du calendrier cycliste professionnel. Dimanche 2 avril se disputera ...

Les abeilles à l’honneur avec les APIdays 2017 du 22 au 24 juin

La 8ème édition des APIdays se déroulera du 22 au 24 juin 2017. Ces journées ...

Fermer