La série “Moloch” sur Arte : interview d’Arnaud Valois

Arte vient de diffuser la série française Moloch. Présentée en avant-première à Canneseries, la série de six épisodes de cinquante-deux minutes réalisée par Arnaud Malherbe plonge les téléspectateurs dans une atmosphère trouble et envoûtante, à la lisière du fantastique. Dans une ville industrielle de bord de mer, des crimes inexpliqués se succèdent : des gens prennent feu, sans raison.  La série prend alors des allures de thriller et d’enquête policière. Ils vont être plusieurs à tenter de percer le mystère de ces crimes : un inspecteur de police, Tom (Arnaud Valois) mais aussi une jeune journaliste Louise (Marine Vacth) et  Gabriel(Olivier Gourmet), psychiatre de l’une des victimes.

Arnaud Valois, découvert dans 120 battements par minute qui lui a valu une nomination aux César, incarne le policier en charge de l’enquête. Désolé de ne pouvoir se rendre sur la Croisette pour faire la promotion de Moloch à Canneseries, il a néanmoins accepté de répondre à nos questions, en visioconférence.

Arnaud Valois et le Festival de Cannes

Arnaud Valois connaît bien Cannes et n’y a « que des bons souvenirs ». A deux reprises, il a monté les marches du Palais des Festivals, d’abord en 2006 – il avait alors vingt-deux ans- pour le film de Nicole Garcia Selon Charlie et surtout en 2017 il accompagne Robin Campillo et les autres comédiens de 120 Battements par minute, qui remportera le Grand Prix de la 70e édition du Festival. Le rôle de Nathan, amoureux de Sean, séropositif, le propulse sur le devant de la scène et lui vaudra une nomination aux César dans la catégorie meilleur espoir masculin.

Garçon chiffon et 16 printemps au cinéma

En cette fin d’année, on devrait – ou on aurait dû puisque les cinémas ont dû fermer leurs portes en raison du confinement décidé par le gouvernement – le voir dans deux films, plus exactement deux premiers films. Le 28 octobre, est sorti au cinéma Garçon chiffon, le premier film de Nicolas Maury (il a joué notamment dans les derniers films de Yann Gonzalez et d’Erwann Le Duc et il est dans la saison 4 de la série Dix pour cent diffusée actuellement sur France 2) en tant que réalisateur. « C’était un rêve de travailler avec Nicolas Maury » nous a-t-il confié. Il a également tourné dans le premier film de Suzanne Lindon, 16 printemps dont la sortie est normalement prévue pour décembre.  Suzanne est une amie ; il a déjà écrit un court-métrage avec elle intitulé « L’autre Moi »et il reconnaît que « tourner avec elle a été un plaisir total ». Avec  16 printemps, il a assisté « à la naissance d’une réalisatrice » et il en a été bouleversé. Ces deux films bénéficient du label Cannes 2020. Décidément, on en revient toujours au Festival et à Cannes…

Moloch : premier rôle à la télévision

Les rencontres, les acteurs, les actrices motivent les choix d’Arnaud Valois, au cinéma mais aussi à la télévision.  On lui avait déjà proposé des rôles dans des séries mais rien qui le séduise vraiment. Pourtant, il a accepté de jouer un policier dans Moloch d’Arnaud Malherbe qu’Arte vient de diffuser. Pour plusieurs raisons : le fait que la série soit sur Arte était « un gage de qualité »,  mais surtout il partage l’affiche avec Olivier Gourmet, « un immense acteur» et Marine Vacth « qui dégage un magnétisme incroyable ». L’actrice qui a joué dans plusieurs films de François Ozon, le fascine depuis longtemps. Dans « Moloch », presque toutes ses scènes sont avec elle. Avant et pendant le tournage, il a observé la manière de travailler de Marine, plus instinctive alors que lui est « davantage dans la réflexion et le travail en amont ».

Le policier de Moloch est le premier rôle d’Arnaud à la télévision. Il y a fort à parier qu’il y en aura d’autres. Quand il ne tourne pas et qu’il est chez lui, il apprécie de regarder des séries, notamment « Téhéran », « Unorthodox » ou « Hollywood », la série créée par Ryan Murphy pour Netflix.

Avec le reconfinement, comme des millions d’autres Français, il va sûrement découvrir d’autres séries. Pourtant, comme il nous l’a dit, « rien ne remplace l’expérience de la salle de cinéma ».

A propos laurence ray

A lire aussi

la-belle-au-bois-dormant-decoupes-laser-nathan

La Belle au bois dormant – Le bel album aux découpes laser

La Belle au bois dormant est un nouvel album de Gaël Aymon et Sébastien Pelon, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com