Accueil / Culture / Littérature / BD / L’antre de la Hammer de Marcus Hearn

L’antre de la Hammer de Marcus Hearn

Les amateurs d’épouvante britannique et d’horreur gothique pourront à travers ce riche volume revivre l’histoire de la Hammer, cette compagnie de production anglaise, qui va connaître un franc succès dés la fin des années 50 en se spécialisant dans le cinéma de genre et en réinjectant du sang neuf dans les grands mythes fantastiques.  C’est tout particulièrement avec Frankenstein s’est échappé sorti en 1957 puis Le cauchemar de Dracula en 1958, des films réunissant la « dream-team » de la firme (le directeur James Carreras et son fils producteur Michael, le scénariste Jimmy Sangster, Terence Fisher à la mise en scène, Jack Asher à la photo et les deux grandes stars Christopher Lee et Peter Cushing) que se définit ce que l’inconscient collectif du cinéphile identifie comme le « style Hammer » et fait exploser l’age d’or du cinéma d’horreur gothique, l’apport du Technicolor et l’association de la firme avec des distributeurs américains permettant un succès international.

Avec cet ouvrage, nous découvrons que le succès de la firme était en partie basé sur une stratégie de communication qui déboucha sur la production d’un riche matériel de promotion : affiches, illustrations, dossier de presse qui composent une majeure partie de la documentation de ce livre qui se veut avant tout être une visite guidée au sein des archives de la Hammer. Bien que construit chronologiquement afin de suivre l’évolution de la compagnie, l’ouvrage de Marcus Hearn permet l’exhumation de documents rares ou inédits et de fournir une riche iconographie concernant une assez large sélection des productions de la firme. En plus de notes sur les documents, chaque film bénéficie d’un court rédactionnel en général centré sur les aspects de la production et éventuellement la carrière du film. Vous ne trouverez par contre ni filmographie exhaustive, ni fiche technique. Par ailleurs, des la préface, l’auteur dit ne pas avoir eu une approche historique et encore moins critique des films. En effet, si L’ANTRE DE LA HAMMER est le seul livre de Marcus Hearn traduit en français à l’heure actuelle, ce n’est pas le premier que l’auteur consacre à la firme anglaise. On peut supposer, de ce fait, que ceux qui voudront une présentation plus complète ou une analyse critique plus poussée devront se tourner vers les autres livres en anglais de l’auteur ou vers d’autres ouvrages en français traitant de la Hammer.

Même si par la sélection opérée dans la riche production de la firme, ce volume à le mérite de  mettre en lumière des films un peu oubliés qu’on n’associe pas forcément à la Hammer (les thrillers post-Hitchcock, les films de cape et d’épée…), il reste avant tout destiné aux initiés et aux amateurs qui revisiteront cet age d’or de l’épouvante gothique à travers cette collection d’archives, l’année même où à la surprise générale, la Hammer ressuscitait sur grand écran avec La Dame en Noir de James Watkins avec Daniel Radcliffe (sorti chez nous en mars dernier), marquant le grand retour aux affaires de la compagnie.

 

L’ANTRE DE LA HAMMER – Éditions Akiléos – disponible le 6 décembre 2012

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Le grand livre-jeu pour sauver la planète

Le grand livre-jeu pour sauver la planète est un ouvrage des éditions Nathan, paru en ...

Lire les articles précédents :
Faire Danser les morts de Tanxxx

C’est un retour aux sources pour Tanxxx qui, comme elle le rappelle dans l’hilarante préface ...

Le tueur du Bois Mesdames de Sebastien Viozat et Cedrick Le Bihan

Ca commence comme un fait divers sordide : dans un lac, prés d’un de ces coins ...

Vendée Globe : Le trio de tête joue à la chaise musicale

Faites vos jeux ! Décidément, même la nuit, les skippers nous réservent des surprises. Le trio ...

Fermer