Leonard Lasry « Le Grand danger de se plaire » : un album entre chanson traditionnelle et pop inventive.  

Après plusieurs collaborations prestigieuses, de Charlotte Rampling à Sylvie vartan en passant par le Crazy Horse, Alain Chamfort et Marie France, l’auteur compositeur boulimique de projets nous embarque cette fois dans son univers singulier, entre chanson traditionnelle et pop inventive.   

On se souvient de ses premiers albums « Des Illusions » (2006), conforté par une évolution jazz swing « Nos Jours légers » (2010) puis « Avant la première fois » (2017) jusqu’à  ce virage pop orchestral « Au Hasard ce soir » (2021).Dans la grande tradition de la variété 70’s, Leonard Lasry continue son beau voyage pop dans une veine orchestrale de belle tenue.

Lui continue d’explorer les méandres du spleen avec pour toile sonore un mélange de sonorités riches et subtiles. Leonard Lasry, qui a pour lui ce sens inné et évident de la mélodie a composé les musiques et Elisa Point, sa complice de longue date, signe elle les textes. Voilà une pop intime raffinée, un ensemble de mélodies limpides aux arrangements ourlés, le tout interprété avec grand soin pour les parties vocales. Ces ballades à la manière de Florent Marchet ou Alain Chamfort sont touchantes. « Pas La Même Mémoire », « Rendez-Vous Avec Nos Ombres Chinoises » sont des ritournelles que l’on savoure sans aucune modération. Car de bout en bout, les titres sont de véritables accroche-cœurs, un mélange heureux, d’ambiances feutrées et de douce mélancolie comme ce « Que Ça Reste Entre Nous », titre à fleur de peau.

Sur « Le Grand Danger De Se Plaire » le titre qui donne son nom à l’album, ces notes arabisantes sur fond de batterie chaloupée soulignent la voix claire, vibrante d’émotion. Émotion à fleur de peau à l écoute de « A ma fenêtre le matin » qui précède le sublime piano voix « En Passant Par L’amour », l’une des plus belles chansons de l’album tout comme ce touchant duo avec Fanny Ardant « Un Autre Jour Dans La Nuit ».  Cet opus a aussi de faux airs de fête avec des titres dansants comme « Un Mauvais Rêve » ou « Why ». Dans cet album Leonard Lasry chante l’espoir et les rendez-vous, le spleen des jours sans, les larmes, tout ce qu’on ne dit pas, les rendez-vous manqués, les souvenirs, les jeux amoureux, l’ombre des absents, les faux semblants, les mensonges, les trahisons, les omissions, les envies charnelles, les baisers fougueux, les souvenirs heureux, les sentiments ambigus.

A travers ces 11 chansons, Leonard Lasry se laisse aller à une ivresse qui nous fait tourner la tête, réveille nos sens par de délicats parfums tel l’incandescent « Avec Mes Yeux D’océan ». Les textes, intenses, mettent en relief la force et la douleur des sentiments de l’auteur. Hâte de découvrir live ce bel univers le 26 mars 2024 à la Nouvelle Eve. Dépêchez-vous de réserver.

 Jean-Christophe Mary

 « Le grand danger de se plaire » (29 Music/Kuroneko)

01 Le Grand Danger De Se Plaire

02 Pas La Même Mémoire

03 Rendez-Vous Avec Nos Ombres Chinoises

04 A Nos Élans Imprudents

05 En Passant Par L’amour

06 Un Mauvais Rêve

07 Un Autre Jour Dans La Nuit Ft. Fanny Ardant

08 Que Ça Reste Entre Nous

09 Why

10 Je Voudrais

11 Avec Mes Yeux D’océan

 

A propos jean-christophe.mary

A lire aussi

Le violoncelliste Bruno Philippe en showcase à la Fnac de Nice samedi 9 mars

Samedi 9 mars à 15h, le violoncelliste Bruno Philippe sera en showcase à la Fnac …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com