Les nouveaux loisirs en période de pandémie

Avec des confinements plus ou moins durs, la fermeture des bars, des restaurants et des lieux culturels a privé les êtres humains des loisirs dont ils avaient l’habitude de profiter. Le chômage partiel qui a touché énormément de personnes a en plus offert un temps libre inattendu. Dans cette période étrange, la plupart des êtres humains se sont retrouvés dans une sorte de huis clos sartrien avec le champ des possibles réduit à peau de chagrin. Le rapport au temps a été bouleversé et il a fallu trouver de nouveaux loisirs et ressusciter des activités oubliées. Au bout de cette année 2020, les spécialistes se sont aperçus que des loisirs ont été plébiscités.

Je cuisine donc je suis?

Dans la vie occidentale, on le dit souvent “je n’ai pas le temps”. Et l’excuse du temps, plus ou moins légitime, est souvent évoquée quand on parle de nourritures. Durant le confinement, près de 40% des Français ont déclaré avoir plus cuisiné. On parle bien de cuisiner, pas de mettre un plat de l’industrie agroalimentaire dans un four micro-onde. Cet élan vers la cuisine n’est pas anodin. On peut évidemment évoquer le plaisir de faire et celui de prendre le temps. Derrière, cette vision un peu romantique, il y a aussi le pragmatisme. Les Français se sont défiés des magasins et des grandes surfaces alimentaires où les mesures barrières sont plus difficiles à respecter. Ils ont privilégié les producteurs locaux et les marchés. Ils ont redécouvert les légumes de saison, la production locale et le savoir-faire des producteurs. Néanmoins, pour en profiter, il faut apprendre à les cuisiner et cela prend du temps. La cuisine est redevenue un plaisir et un loisir plutôt que la corvée entre le retour des boulots et le bain pour les petits.

Lire pour s’évader

Quand le monde du spectacle fermait ses portes, que les musées et les salles de spectacle vivant tiraient le rideau, on lisait et on entendait les éditorialistes pérorer sur la mort de la culture. Ils allaient même se rappeler de l’existence de ces libraires, ces endroits désuets où on vendait des lignes écrites sur un papier. D’un seul coup d’un seul, c’est devenu la préoccupation de l’opinion publique. 33% des Français ont déclaré lire plus et le chiffre monte même à 40% chez les moins de 25 ans. Les difficultés du monde de la culture sont indéniables et inquiétantes, mais beaucoup de gens se sont rendu compte que la culture consistait tout simplement à ouvrir un livre.

Les jeux en ligne dopés par la pandémie

Que faire quand on a rien à faire ? Jouer ! Les vendeurs de console et de jeux vidéo ont fait le plein de nouveaux clients. Les dernières consoles de jeux sont déjà en pénurie et plus rapidement que d’habitude. 50 % des joueurs de jeux vidéo disent y avoir joué régulièrement l’année dernière, soit une augmentation de 3% en un an. Si les jeux vidéo ont été plébiscités, on peut dire que les jeux en ligne ont fait exploser la fréquentation des joueurs. Les salles de poker en ligne ont particulièrement profité de cet élan puisqu’elles ont dépassé les chiffres record de 2010, quand la France libéralisait une partie des jeux d’argent en ligne. On ne connaît pas les chiffres des casinos en ligne, car ils sont interdits en France, mais on se doute qu’eux aussi se frotte les mains. Le gambling a profité de l’arrêt total des compétitions sportives qui a paralysé les bookmakers.

Internet, la bouée de sauvetage

On peut dire ce que l’on veut du net, de ses dérives, de sa marchandisation, mais on a du mal à imaginer comment nous aurions vécu sans le World Wild Web ? Sans doute beaucoup plus mal. Pour toutes les personnes pour qui faire du shopping est un loisir et pas une plongée dans l’enfer de Dante, Internet les a sauvés. Pour beaucoup de commerçants, cela a été un outil pour sauver les meubles et dans le pire des cas pour s’occuper en se donnant l’impression de se battre. Le GAFA s’est enrichi comme jamais. Le peuple de France est comme cela. Il va hurler contre le chômage, la désertification, la fermeture des librairies, la disparition des petits commerces indépendants et puis dans la foulée, il va faire ses courses chez le GAFA. Les sites de streaming ont cartonné. Il a aussi permis de garder le contact. Les familles séparées, les amoureux perdus et éperdues, les amitiés suspendues et tous ceux qui sont loin de chez eux comme le chantait Michel Berger avait ce lien virtuel, imparfait, sans la chaleur de l’autre, sans la tendresse d’une caresse ; mais un lien quand même, pour dire, je suis là, je te vois, je ne t’oublie pas. On peut dire que le Web a sauvé l’humanité, ou une partie, de la dépression.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

ma-maternelle-montessori-2-3-ans-larousse

Ma maternelle avec Montessori – Un apprentissage ludique et efficace

La collection Ma maternelle avec Montessori se complète avec deux nouveaux cahiers souples, pour les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
Maudit sois-tu T2 : Moreau 

Philippe Pelaez et Carlos Puerta revisitent les histoires de trois « monstres » de littérature, et de …

sauvons-la-biodiversité-delachaux-niestle
Sauvons la biodiversité ! Comprendre pour mieux agir

Sauvons la biodiversité ! est un ouvrage de Catherine Levesque, paru aux éditions Delachaux et Niestlé, …

Vegalia, le site de super aliments bio et éco-responsable

Fatigue, cheveux ternes, sommeil saccadé, stress, digestion difficile ... Et si vous vous mettiez à …

Fermer