Accueil / Culture / Littérature / BD / Les petits riens de Lewis Trondheim – Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel

Les petits riens de Lewis Trondheim – Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel

Voici déjà 25 ans que Lewis Trondheim nous livre des histoires disséminées aux quatre coins du monde. Un huitième tome est paru en avril 2018, aux éditions Delcourt, Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel, livrant de nouveaux courts récits, des expériences, des pensées, des constats…

petits-riens-lewis-trondheim-T8-tout-est-sa-place-dans-chaos-exponentiel-delcourtAu restaurant, avec sa femme et des amis, Lewis explique qu’il ne collectionne rien. Il y a juste, au collège et au lycée, où il gardait toutes les petites billes qu’il y a dans les cartouches d’encre… Puis il demande à ses amis, si eux aussi faisaient cela. Une grande majorité affirme, qu’effectivement, ils collectionnaient les petites billes de cartouches d’encre. Puis la question se pose : pourquoi les garder ? Cela ne servait strictement à rien. Récemment, Lewis gardait également toutes celles des pinceaux Pentel, qui sont un peu plus grosses. Il y a trois ans, il a décidé de tout jeté,  car ça ne rimait à rien de tout garder ! Après le repas, dans la rue, seul  Lewis repense à cette étrange collection. Il cherche sur internet le nom de cette collection. Mais rien n’existe, alors Lewis va lui trouver un nom, un peu latin, la Parvapilaphilie ! Ainsi des années d’accumulation stérile, auront au moins servi à ça. 

petits-riens-lewis-trondheim-t8-tout-est-sa-place-chaos-exponentiel-delcourt-extraitLewis livre, une nouvelle fois des récits de toutes sortes, de ses voyages, rencontres, discussions. La bande dessinée apporte ainsi des réflexions, des pensées, et un regard sur la vie de tous les jours. Des choses absurdes, sans intérêts, mais qui existent, malgré tout, car tout à sa place ! A chaque page une découverte, dans laquelle, le lecteur peut se retrouver plus ou moins. Le ton est simple, juste et parfois amusant, les récits offrent un regard attentif sur tout ce qui entoure l’auteur. Ainsi les petites histoires sont parfois naïves, le personnage prend beaucoup de recul, mais le fait de découvrir ces petits riens, fait sourire et percevoir la vie différemment. Le dessin est très fin, travaillé pour certaines planches, qui sont fabuleuses. Le trait est délicat et vif, très plaisant à découvrir à du fil des pages.

Les petits riens de Lewis Trondheim – Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel est une nouvelle bande dessinée, qui offre à découvrir de nouveaux récits, des petites histoires, sur le charme délicat du quotidien, à travers des moments simples de la vie, des pensées, des rencontres, des voyages.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Un si grand soleil sur France2 : rencontre avec Chrystelle Labaude

Lundi 27 août à 20h40, les téléspectateurs de France 2 pourront voir le premier épisode ...

Lire les articles précédents :
Festival Oh les Beaux Jours ! à Marseille

Si vous pensez que la littérature c'est juste lire un bon bouquin seul dans sa ...

Le coffret Maman chérie de Fauchon Paris, pour la fête des mères

Pour la fête des mères, la Maison Fauchon Paris présente un superbe coffret, un cadeau ...

Les plus beaux villages de Provence vus du ciel de Patrice Blot

Dans leur merveilleuse collection Arts et Culture, les éditions HC présentent un ouvrage magnifique : ...

Fermer