Accueil / Culture / Littérature / BD / Les trois fruits, un one shot cruel aux éditions Dargaud.

Les trois fruits, un one shot cruel aux éditions Dargaud.

les-trois-fruits-dargaudLes trois fruits est un album de Zidrou et Oriol qui offrent, une fois de plus, un one shot exceptionnel, paru aux éditions Dargaud, le 23 janvier 2015. Un conte fantastique, une fable au goût amer et un récit dur et féroce, sur l’homme et sa nature…

Le vieux roi sur son balcon domine la ville, il pense à ce temps qui s’est bien vite écoulé, car il arrivait déjà au terme de sa vie. Il repense à ses quarante ans de règne, où il a apporté la paix et la prospérité à son royaume. Il avait la chance d’avoir épousé la femme qu’il aimait et ensemble ils avaient eu quatre beaux enfants, trois fils et une fille. Les forces du roi déclinaient chaque jour un peu plus, le roi avait peur de la mort, même les mots les plus doux de son aimée ne pouvait le rassurer et l’apaiser. Un matin, sous les conseils de son fou, il comprit qu’il fallait qu’il apprenne à connaître la mort, car tout homme a peur de ce qu’il ne connaît pas. Il décida donc d’étudier la mort, et le soir-même il fit convoquer en son palais trois des plus grands savants du royaume. Le premier d’entre eux connaissait tout des mystères de la matière, mais à la demande particulière de son roi, le savant ne put répondre favorablement à sa question. Le roi énervé que l’on ne puisse lui enseigner ce qu’il demande, fit trancher la tête du premier savant…

Le récit est très prenant, le lecteur se demande jusqu’au bout si le roi n’a pas perdu sa raison à vouloir sacrifier les êtres qu’il aime tant et lui ont apporté une belle vie.les-trois-fruits-dargaud-extrait Le fantastique et la magie se mêlent étrangement bien à ce conte qui trouve également une dynamique dans la répétition de certains faits et certaines paroles. Le scénario est touchant, puissant et cruel, il remet en question la nature profonde de l’homme qui l’amène toujours à faire le pire pour pouvoir combler sa curiosité et sa soif insatiable de pouvoir. L’homme dans toute sa splendeur destructrice, qui ne sait se contenter des petites richesses qui lui apportent bonheur et réconfort. La bande dessinée est ainsi saisissante tout comme le dessin qui offre de très belles planches tourmentées, pleines d’effroi ou de douceur, aux formes longilignes et découpées, avec des jeux d’ombres inquiétant et pesant, pour une atmosphère qui colle parfaitement au récit.

Les trois fruits est une bande dessinée passionnante, qui invite à découvrir la nature de l’homme au travers un conte fantastique, doux et surtout cruel, d’un grand roi qui veux obtenir la vie éternelle, quitte à sacrifier sa famille, ses êtres chers qui l’entourent…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les mains dans les poches de Bernard Chenez

Paru aux excellentes éditions Héloïse d’Ormesson : Les mains dans les poches de Bernard Chenez nous ...

Lire les articles précédents :
Exposition Marseille Art déco – un patrimoine, deux sculpteurs

La  Cité des Associations au 93 La Canebière et la ville de  Marseille présentent l'exposition  Marseille ...

Negropolitaines : expos, concerts et projections à Marseille

La galerie Art-Cade, sous le commissariat d'Armando Coxe, présentent Négropolitaines, un regard sur les cultures ...

Paris Nice : Retour des chronos

Le Paris Nice 2015, programmé entre le 8 et le 15 mars prochain retrouve un visage ...

Fermer