Accueil / Culture / Lisa Angell : premier album “Les Divines”

Lisa Angell : premier album “Les Divines”

Ce n’est pas une question de technique, de performance sportive. Trop de chanteuses à voix ont confondu la recherche de l’émotion avec celle de l’admiration. Or, ce qui touche l’inconscient collectif, c’est une histoire de vie, qui s’échappe, offerte, en filigrane de chaque note. Et voilà exactement la force de Lisa Angell. Chanteuse de variétés ? Oui, mais surtout chanteuse-vérité. D’un naturel désarmant.

Sa vérité, c’est d’être une maman, quadra, plutôt bien dans ses baskets et dans sa tête – merci pour elle.

« Mon mari, c’est mon meilleur ami. Donc la chanson “J’ai besoin de parler”, ce n’est vraiment pas ma vie. Ce n’est plus ma vie, en tout cas. Il y a eu des années plus noires, on le devine. Au tournant du siècle, un premier single mort-né l’a laissée sur le carreau, déçue, anorexique, brisée « Je divorçais, je n’avais plus d’appart, plus rien. J’ai appelé une psy au hasard dans l’annuaire, elle m’a sentie au bord du gouffre, elle m’a aidée gratuitement à m’en sortir. Je suis revenue à la case départ, j’ai chanté dans un bar gay tenu par un copain à Nice. Le single s’appelait “Des années après”, comme un présage que finalement, quelque chose arriverait. De cette époque, elle ne garde que son nom d’artiste, soufflé par les anges du destin. Angell avec deux L, pour mieux s’envoler bien sûr.

Sa vérité, c’est aussi une enfance pleine de chansons, famille italienne oblige, mais marquée par la maladie de sa mère. Puis, par les années de piano-bar, sur la Côte d’Azur. « J’ai commencé le chant classique au Conservatoire de Nice, mais à l’adolescence, j’ai voulu arrêter. Ça ne correspondait pas à mes goûts du moment. Alors j’ai bossé sur Barbara Streisand, sur Nicole Croisille…

Et finalement, après toutes ces années d’incertitude, l’homme providentiel s’appelle Patrick Sébastien. Elle le croise en tant qu’accompagnatrice du magicien Dani Lary (comme quoi, il faut croire à la magie). Elle lui donne une démo, comme ça, sans trop y croire. « J’étais à des lieues de penser que ça pouvait encore arriver, franchement. Pourtant, il la rappelle. L’invite à chanter “J’ai besoin de parler” dans son émission “Les années bonheur”. Pour l’occasion, elle porte un T-shirt papillon, symbole de métamorphose… Puis, quelques jours après sa prestation, lui fait part de son souhait de la produire. « J’étais tellement surprise, je lui ai demandé s’il plaisantait.

Patrick Sébastien va même lui écrire des chansons sur mesure. Même si Lisa est à l’aise avec les reprises, elle mérite son propre répertoire. Elle créé donc “Maman le sait”, une chanson qui ne manquera pas de toucher ses copains gays, “Plus forte”, “La dernière nuit”… Son mari, Rémi, a composé trois des ballades de l’album. Mais c’est Patrick qui signe, paroles et musique, le très énergique “Les divines”, qui prouve que Lisa est loin d’être une pleureuse. « Je ne suis pas une mélancolique. Je suis super-vive, dans le quotidien.

Et la suite ? La scène, bien sûr, la promotion, les voyages… Une voix comme celle-là n’a pas forcément de frontières. « Mais je veux une carrière tranquille, à la Maurane. Lisa sait qu’elle sera jugée, par toutes sortes de gens plus ou moins bienveillants. « Tu es jugé, quoi que tu fasses, chacun doit déverser son vécu, c’est comme ça. Quoi qu’il arrive, ce premier album et cette reconnaissance lui viennent comme un cadeau du ciel. « Tu sais, les gens disent toujours “Ça arrivera quand tu t’y attends le moins”. Sur le moment, tu te dis “Ouais, ouais…”, tu ne comprends pas vraiment ce qu’ils veulent dire. Maintenant je vois.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Villeneuve-lez-avignon a fêté l’architecture à « La Chartreuse » (6ème édition)

La sixième édition « L’architecture en fête » s’est déroulée dans le lieu historique de « La Chartreuse », ...

Un commentaire

  1. Merci à Patrick Sébastien de nous faire découvrir Lisa Angell. Elle a vraiment une voix magnifique. Et c’est vrai qu’on peut aisément la comparer à Ginette Reno.
    Par contre, j’aimerais bien me procurer le CD, mais à Genève, personne ne connaît, même pas la FNAC. J’espère que « Les Divines » franchira bientôt la frontière ?
    Encore merci et plein succès à Lisa Angell
    Denise Brooke

Lire les articles précédents :
“Some Girls”, l’album mythique des Rolling Stones ressort avec 12 titres inédits-

1978 : le mouvement Punk nettoie tout sur son passage ; les dinosaures du rock ...

Intouchables… Pas tout à fait!

A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, ...

Alice Cooper est de retour

Ca fait près de 40 ans qu'Alice Cooper occupe le devant de la scène du ...

Fermer