Accueil / Ecologie / Meaux : Les travaux du parc photovoltaïque débuteront à la fin de l’été

Meaux : Les travaux du parc photovoltaïque débuteront à la fin de l’été

Jean-François Copé, Maire de Meaux, et Gauthier Fanonnel de Langa

La Ville de Meaux s’apprête à accueillir le plus grand site photovoltaïque de la région Ile-de-France.

Après avoir aménagé le Parc du Patis il y a une dizaine d’années, pour en faire le plus grand parc naturel urbain en Ile-de-France, Meaux voit les choses en grand. C’est désormais le plus grand site photovoltaïque de la région Ile-de-France, que la ville s’apprête à accueillir, dans le prolongement du même Parc du Patis, bien connu des meldoises et meldois, notamment pour sa plage.

Ce projet longuement mûri prévoit l’installation de 10 hectares de panneaux solaires, dans le prolongement du Parc du Patis, pour une production annuelle de 17,3 gigawattheures (GWH) d’électricité, soit, à peu près, une consommation électrique annuelle de 7 250 personnes et une émission de 11 600 tonnes de CO2 évités.

Pour la ville, l’intérêt ne se limite pas à l’effort écologique national, conduisant la France à produire 23% de son électricité à partir d’énergie renouvelable en 2020. C’est également valoriser un terrain très dégradé, impropre à toute utilisation, compte tenu de son passé industriel en périmètre Seveso. 

Le résultat de l’appel d’offre pour ce projet a été annoncé le 28 juillet 2017 par Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, et a désigné le groupe Langa, l’un des plus importants producteurs indépendants d’électricité renouvelable français pour mener à bien l’installation du Parc solaire. Le 2 février 2018, Jean-François Copé, Maire de Meaux, et Gauthier Fanonnel, Chargé de Développement au sein de la société Langa, et initiateur du projet, signaient le bail emphytéotique permettant l’installation du parc solaire (photo ci-dessus). A quelques jours du début des travaux, FranceNetInfos, vous propose d’en savoir encore plus sur ce projet, avec le principal intéressé : Gauthier Fanonnel.

77 lauréats figuraient sur l’appel d’offres lancé par la Commission de régulation de l’Energie. Pour vous quels sont les points forts qui ont permis de voir le projet sur la ville de Meaux ? Le critère de sélection principal à l’AO CRE est le prix de revente de l’électricité. Nous avons donc candidaté avec un prix d’électricité économique. L’autre avantage du site, c’est que c’est une ancienne gravière et l’état souhaite favoriser les parcs solaires sur ce type de site dégradé.

La société Langa Solar que vous représentez, était sur le projet depuis 2014 et le début des travaux est prévu cet été. Pourquoi ce laps de temps important ? La société s’appelle désormais simplement LANGA. Ce type de projet s’inscrit dans le temps long, nous sommes dans le métier des infrastructures durables, par conséquent le processus d’obtention des autorisations est aussi long.

Pouvez-vous donner une date précise pour le lancement des travaux ? Une première partie des travaux correspondant à la préparation du terrain interviendra à la fin de cet été. Aucune date précise n’est encore actée car nous discutons encore avec différents sous traitants.

Il y a sur ce projet d’installation d’une centrale photovoltaïque de 17 MW sur une surface de 25 hectares, l’ambition de créer le plus grand site photovoltaïque de la région Ile-de-France. Est ce l’ambition de Langa, ou celui de la mairie de Meaux ? Ce projet est depuis sa genèse porter très fortement par la Mairie de Meaux, même si LANGA est l’acteur privé qui apporte les moyens financiers pour sa concrétisation

Le projet est prévu dans le prolongement du parc du Pâtis, entre le canal de l’Ourcq au nord et la Marne au sud. Comment s’est porté le choix du lieu ? Ce site présentait plusieurs intérêts clés qui ont rapidement suscité notre attention et la volonté de la Mairie de Meaux de le valoriser avec un parc solaire. C’est une ancienne gravière qui n’était pas valorisable en urbanisation classique sous forme de logement ou de zone d’activité. La proximité d’un site industriel empêche également d’étendre le parc du Pâtis sur ce secteur. Par conséquent, le parc solaire était le seul développement d’envergure et marquant que la Mairie de Meaux pouvait initier sur ce site.

Pour ce chantier, cela représente, je suppose, une mobilisation importante de personnel. Pouvez-vous nous dire combien de personnes seront mobilisés ? Effectivement c’est un chantier d’envergure, toutefois les travaux seront séquencés dans le temps par conséquent, aux temps forts du chantier c’est au maximum une quarantaine de personnes qui seront amenés à travailler sur le site.

Par où se fera l’accès sur le site ? L’accès au site se fera directement depuis l’avenue Henri Dunant.

Pouvez-vous nous présenter la composition des panneaux photovoltaïques ? Des panneaux solaires de marque First Solar seront implantés sur le site. Cette entreprise américaine est l’un des leaders mondiaux en matière de panneaux solaires. Les panneaux de cette entreprise ont été installés sur les plus importantes installations françaises ; comme à Toul-Rosières en Meurthe Moselle, à Puyloubier dans les Bouches du Rhône, à Bouloc en Haute Garonne, sans parler des installations dans le monde entier.  La technologie est celle des couches minces sur verre avec des panneaux solaires de 365 Watt.  Ils mesurent 1,85 m sur 1,20 m et sont équipés d’un double rail de montage intégré sur la face arrière.

Au vu des forts orages des derniers jours, des fortes pluies et de chutes de grêle importantes, causés pour certain par le changement climatique, cela complique t’-il la gestion d’un tel parc ? Ces événements sont fréquents et nous sommes capables de les gérer. C’est aussi pour cette raison que nous débutons les travaux de préparation du terrain à la fin d’été justement pour avoir une meilleure stabilité du sol. De plus les panneaux sont conçus pour résister à la grêle.

Pour finir, y’aura t-il une équipe technique sur place en permanence une fois le tout installé ? Qu’est ce qui se passe une fois les travaux terminés ? Il n’y aura pas d’équipe en permanence sur site. Le site sera cloturé et sécurisé grâce à un système de vidéosurveillance perfectionné. Ce système permettra d’identifier les intrusions et déclenchera même de nuit l’intervention de gardes privés basés à Meaux ainsi que les services de police.

En vous remerciant, un dernier mot peut être qui pourrait intéresser nos lecteurs et les habitants de Meaux ? Notre ambition, partagée avec l’équipe municipale, est de promouvoir les énergies durables tout en s’inscrivant dans une dynamique locale et de concertation. A ce titre une campagne de financement participatif sera ouverte en début d’année prochaine pour permettre aux habitants de la commune le souhaitant, mais aussi plus largement aux habitants de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux de pouvoir fructifier une partie de leurs économies dans ce projet citoyen, même si, c’est vrai, ce projet est porté principalement par LANGA. Aussi, j’invite les collectivités et propriétaires de terrains « inurbanisables » à cause d’un passif industriel, carrière, décharges, pollués… à se poser la question de valoriser leur foncier avec un parc solaire. Je serais d’ailleurs heureux d’en parler avec eux.

 

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

saloon-cique-eloize-paris

Le Cirque Eloize dans Saloon – Le 13eme Art – Paris

Saloon, une comédie acrobatique et musicale digne des plus grands westerns. La célèbre compagnie circassienne ...

Un commentaire

  1. Pour produire en PV le quart environ (120 TWh) de nos besoins en électricite, ce que préconisent les partisants de la filière solaire, il faudra 115 000 Mwc de panneaux PV ce qui à 2 Millions d’ € le MWc présente une dépense d’ environ 230 milliards d’ € (plus frais d’ installation), montant auquel il convient d’ ajouter le cout du stockage d ‘une grande partie de l’ électricité produite ( plusieurs dizaines de TWh)) et du renforcement réseau Notre balance commerciale est déjà dramatiquement déficitaire Avons nous la possibilité de l’ alourdir encore de plusieurs centaines de milliards d’€ e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Administrateur systeme
Le poste d’administrateur système est-il voué à disparaître ?

Au début des années 80, alors que l’informatique s’immisçait progressivement dans notre quotidien, l'administrateur système ...

Sous la Schlague de Henriette Lasnet de Lanty

Les excellentes éditions du Félin présentent un témoignage poignant d'une femme au destin hors norme ...

L’affaire du chapeau rouge de Camille Laborie

Les excellentes éditions Sud Ouest présentent un polar historique se déroulant dans le Bordeaux de ...

Fermer