Accueil / Actu du web / Le poste d’administrateur système est-il voué à disparaître ?

Le poste d’administrateur système est-il voué à disparaître ?

Au début des années 80, alors que l’informatique s’immisçait progressivement dans notre quotidien, l’administrateur système était considéré comme le garant du déploiement des composants informatiques, de leur bon fonctionnement et de leur maintenance. Ses responsabilités se limitaient à l’installation de nouveaux postes de travail (serveurs ou ordinateurs), à la configuration et à la mise en réseau des équipements.

Ce n’est qu’à partir des années 2000 qu’on lui confie la gestion des machines virtuelles et, avec un univers de plus en plus connecté, son rôle s’étend : il est désormais garant de la sécurité du système d’information contre les virus et les hackers.

Aujourd’hui, avec la démocratisation des Cloud publics et la simplification du déploiement des environnements (docker, micro-services…), la fonction est profondément transformée. Certains professionnels estiment même que le métier d’administrateur système est voué à disparaître. Qu’en est-il réellement ? Petit tour d’horizon de ce métier aux multiples facettes pour mieux comprendre ce que peut être son avenir en 2018.

Un métier en pleine mutation avec le Cloud et la mobilité

Administrateur systemePlusieurs facteurs sont venus bousculer le métier d’administrateur système ces dernières années. La mobilité des salariés et les évolutions en termes d’organisation du travail font partie de ces principaux facteurs. En effet, de plus en plus d’entreprises commencent à adopter et à proposer le télétravail afin d’aménager les horaires de leurs salariés et de réduire les temps de transport.

En autorisant les employés à travailler depuis leur domicile – raccordés au système d’information de l’entreprise via un VPN – les besoins techniques en interne évoluent. La mise à jour des systèmes d’exploitation s’effectue désormais à distance et ce, de manière automatique. Les logiciels à installer, quant à eux, se trouvent dans un master qui déploie également les mises à jour. Enfin, nombreuses sont les entreprises qui demandent aujourd’hui à leurs employés de gérer le SAV de leur ordinateur directement auprès du constructeur.

Avec le phénomène du Cloud public, de plus en plus d’entreprises sont prêtes à externaliser une partie de leur système d’information. Moins coûteuse, l’externalisation leur permet de se recentrer sur leur cœur de métier. Cependant, pour l’administrateur système, ce sont autant de responsabilités qui lui étaient confiées auparavant qu’il se voit aujourd’hui retirer. Cela signifie-t-il pour autant que la profession est vouée à disparaître ?

Une implication de l’administrateur système plus en amont

Alors que l’administrateur système intervenait généralement en « mode pompier » pour régler un problème matériel ou une anomalie liée à un système d’exploitation, celui-ci est de plus en plus impliqué en mode projet dans le cadre de l’installation de nouvelles solutions complexes et critiques pour le système d’information de l’entreprise. Il est de plus en plus sollicité pour valider la faisabilité technique du projet et identifier les prérequis matériels et logiciels. Il peut désormais émettre des recommandations en ce qui concerne le système d’exploitation et les ressources virtuelles à allouer.

Si l’administrateur système tend à être moins impliqué dans le déploiement et la maintenance du matériel et des applications, il le devient davantage dans la phase de spécification des projets.

Un poste central au sein d’une équipe projet

Aujourd’hui, le rôle de l’administrateur système ne s’arrête plus à la mise à disposition du matériel et de sa maintenance, il n’y a qu’à voir le descriptif des offres sur le site d’emploi lesjeudis.com : il doit pouvoir participer, au sein d’un projet global d’entreprise, à l’élaboration du cahier des charges et s’assurer de la faisabilité des éléments techniques mentionnés. S’il lui arrive encore d’intervenir en second plan au sein de l’organisation à laquelle il est rattaché, il reste bien sûr le garant du bon fonctionnement des rouages du système d’information et de la sécurité des données.

Au sein des projets, il met à disposition le socle technique (serveurs, data centers, postes de travail, stations de calculs…) et les instances virtuelles dans lesquelles se trouvent les composants logiciels. Il participe à la définition des règles de sécurité (pare-feu) et à l’allocation des espaces de stockage (baies SAN). C’est également lui qui intervient sur la partie matérielle des réseaux lorsqu’une panne surgit (panne d’un routeur, d’un switch, d’un modem, ou câble défaillant…). Dans le cadre des solutions axées sur le digital et la transmission de données, il peut intervenir sur la gestion des systèmes téléphoniques.

Si l’adoption du Cloud et l’arrivée de l’intelligence artificielle remettent en cause une partie de ses missions, l’administrateur système n’en reste pas moins un homme de terrain et d’expérience, indispensable pour la bonne conduite d’un projet informatique. Sans lui, le développeur ne peut pas tester ses projets dans un environnement réel, et le DevOps ne peut pas qualifier la solution. Le poste d’administrateur évolue, certes, mais n’est pas prêt de disparaître pour autant !

Vers une meilleure qualification du poste d’administrateur système

Comme nous avons pu le voir, le poste d’administrateur système connait d’importantes transformations. De la simple installation de postes de travail au déploiement de câbles réseau, les missions de ce poste deviennent de plus en plus variées, vouées à s’adapter aux nouvelles technologies et à leurs nouveaux usages. Son rôle initial qu’on pouvait qualifier de simple « exécutant » évolue au fil du temps pour devenir consultatif et collaboratif avec les autres départements du système d’information de l’entreprise.

Cette extension de responsabilités et du domaine de compétences s’accompagne d’une meilleure qualification du poste et surtout, aboutit à de meilleurs débouchés. Couvrant des dimensions tant logicielles que matérielles, l’administrateur système devient un atout majeur pour le déploiement de nouveaux projets informatiques structurants.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Yuka nous révèle TOUT sur nos produits de beauté en UN scan !

Yuka l’avait annoncé, après avoir lancé son application qui nous permettait de connaître le contenu ...

Un commentaire

  1. Le Sysadmin est passé de câbleur à architecte en 20 ans. Si les formations s’adaptent, ou essayent de suivre, pour les nouvelles générations, qu’advient-il des câbleurs encore en poste ? Les différentes transitions de l’entreprise se portent souvent sur la technologie mais pas souvent sur les hommes. Le frein aujourd’hui est surtout humain. Il ne pourra pas y avoir une bonne transformation digitale si le facteur humain n’est pas pris en compte à sa juste mesure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Sous la Schlague de Henriette Lasnet de Lanty

Les excellentes éditions du Félin présentent un témoignage poignant d'une femme au destin hors norme ...

L’affaire du chapeau rouge de Camille Laborie

Les excellentes éditions Sud Ouest présentent un polar historique se déroulant dans le Bordeaux de ...

Tour de France 2018 : Les favoris et les outsiders

A quelques jours du départ d'un Tour de France 2018 qui s'annonce plutôt tendu suite ...

Fermer