Moi, Edin Björnsson – Un peu de réincarnation ? – Éditions Oxymore

Ça ne vous est jamais arrivé de vous demander si les vies antérieures existaient ??? Et bien, après un passage chez sa magnétiseuse, figurez-vous qu’Edith se découvre « pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux ». Elle imagine donc sa vie en tant qu’Edin Björnsson et nous la raconte.

Un one-shot à la fois espiègle et sérieux, reconstituant les us et coutumes d’un peuple nordique en pleine « ère de la liberté » !!! Disponible le 25 octobre 23 aux Éditions Oxymore. (+14)

Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux © Éditions Oxymore
  • Le décor :

Hiver 1769 – Hus de Björn et Helga.

La vieille guérisseuse du village situé en bord de mer Baltique, a bien du mal à gérer l’accouchement d’Helga. Björn assis à table, attend patiemment la délivrance, sans intervenir. Tilda, la jeune sœur d’Helga, aide tant bien que mal la vieille.

Lorsque le petit être menu parvient enfin à sortir des entrailles de sa mère, il ne parvient même pas à faire son premier cri. Malgré la raillerie de l’accoucheuse, qui trouve le « fils de l’ours » bien faible, Tilda se rappelle des prénoms choisis par les parents. Ce sera Edin, s’il survit.

Après les premiers balbutiements, on le colle au sein, pendant que Björn est chargé d’aller chercher du bois pour réchauffer un peu le petit monde. C’est ainsi que commence la vie de ce petit Edin, au physique maigrelet. Pas fort comme un ours, ni de stature imposante, mais qui se maintient dans la vie. Le temps passe.

Un jour, son père est assommé par un crabe tombé du ciel, et trépasse subitement. Le jeune garçon doit alors assumer son rôle d’homme, alors que sa mère, toujours malade, et Tilda tiennent la maison. Il fait ses premiers pas sur le pont d’un bateau de pêcheur. Bousculé par la rudesse du travail et les hommes « bruts » du village. Puis, en grandissant, il découvre l’amour

Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux © Éditions Oxymore
  • Le point sur la BD :

Un récit original, teinté de références et de langages de tout pays ! Car cet Edin Björnsson, malgré son aspect décharné, va développer le sens du sentiment. Edith nous sert une comédie renseignée, faisant appel à l’histoire et aux coutumes des peuples nordiques. On grandit avec cet Edin, qui perd son paternel comme une farce. Qui découvre les premières amours adolescentes. De celles légères et charnelles, à la plus importante, amenant déception et déchirement. Et puis on voyage au fil des rencontres. De Suède, en Islande, jusqu’aux côtes bretonnes, récit soutenu par le langage propre à chaque peuple !!! La composition est espiègle, comme l’origine de la création de ce one-shot aux Éditions Oxymore, que l’autrice nous dévoile. Et la fin du destin de cet homme !

Les paysages, où la lumière change constamment, traversant les saisons, rendent à la fois un air d’isolement, de mélancolie. Mais aussi de tranquillité et de sérénité aux différentes planches, terrestres ou maritimes.

  • La conclusion :

Lisez, Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux, c’est partager avec comédie, poésie et drame, la vie antérieure d’Edith !!!! Je pense que l’idée même d’être cet homme dans une autre vie, déclenche chez elle, tous ces sentiments de fantaisie et de cascades d’espiègleries qu’elle nous partage sans prétention. 

Un one-shot original et inspiré, publié aux Éditions Oxymore, à lire et à relire tant on se prend d’affection pour ce personnage chétif, mais tellement rempli d’amour, de découvertes et loin de cette image donnée par le titre !!! Si vous voulez, vous pouvez faire tourner la roue de loterie de votre vie antérieure, cadeau de l’autrice, insérée dans la BD !!!!

PS : je suis une femme, écrivaine, j’habite dans l’hémisphère Est et je vis au 10e siècle !!  Et vous ???

 

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

j-apprends-à-jardiner-Rustica

J’apprends à jardiner avec Marion Botanical – Rusti’kid

J’apprends à jardiner avec Marion Botanical est un livre pratique, de Marion Erlick, paru aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com