Accueil / Culture / Monsieur Blanc un livre de Roman Graf aux éditions Métailié

Monsieur Blanc un livre de Roman Graf aux éditions Métailié

Les excellentes éditions Métailié nous présentent « Monsieur Blanc »  le premier roman d’un écrivain de grand talent Roman Graf, dans la collection « Bibliothèque allemande ».

monsieur blanc

L’histoire :

Monsieur Blanc est suisse et convaincu qu’il vit dans le meilleur pays du monde. Il n’a fait que deux voyages : l’un pour respecter la volonté de son père et faire ses études à Cambridge, l’autre fut un déplacement professionnel offert par son employeur, pour le remercier, à quelques mois de sa retraite. Sa vie tout entière a été vouée à un échec radical. Il n’a connu que trois femmes : sa mère, avec laquelle il a vécu en osmose et dont la mort l’a plongé dans une dépression profonde. Heike, rencontrée en Angleterre et qu’il n’a pas épousée parce qu’elle ne voulait pas vivre en Suisse. Et Vreni, épousée sur le tard par raison, inconsolable de la mort de son premier mari, comme lui-même l’est de la perte de Heike. Sous le choc de l’annonce de la mort de Heike, il imagine ce qu’aurait pu être sa vie.

Mon avis enthousiaste :

L’auteur de ce magnifique ouvrage s’est attaqué à un exercice de style très « casse gueule » et a relevé le défi haut la main.
En effet, comment captiver l’attention du lecteur sur le récit d’une vie ordinaire, dont le protagoniste principal est un homme soporifique, sans histoire, sans passé ni avenir ? Et pourtant, on est captivé par cette suite de mots qui forment des phrases, qui forment un livre au final !

Quelle réussite, je suis restée suspendue à chaque phrase, et je me suis surprise à suivre avec grande attention cette cascade de non-événements, le récit de cette vie austère et dépourvue de sens, ce « marécage boueux de la monotonie du quotidien » comme le disait si bien Paul Auster dans un de ses romans…

Combien le talent de l’auteur est immense pour nous faire lire sans nous ennuyer trois pages entières sur la dernière gorgée de tisane qui n’est jamais à la bonne température ! Et pourtant ça fonctionne…

Je ne saurais que trop recommander la lecture de cet ouvrage qui prend le temps de le perdre… Monsieur Blanc n’est pas à proprement parler un personnage attachant, il est juste une figure parmi des millions d’autres, dont la vie n’est qu’une suite de gestes répétés au quotidien. Mais pourquoi ne devrait-on pas s’attarder sur ce genre de personne et pourquoi pas leur consacrer un livre entier !?

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser, à la lecture de ce roman, à la première partie de « L’étranger » de Camus, livre que j’avais lu dans mon adolescence, parce que j’ai ressenti le même sentiment d’agacement lorsque l’auteur s’attarde à des menus détails d’une vie quotidienne ininterressante, mais cette foultitude de détails aura son importance dans la seconde partie du livre.
Souhaitons en tout cas à ce jeune auteur talentueux la même carrière et la même pérennité que le maître Camus… Bonne lecture.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

La porte, le roman de Sôseki adapté en manga

La porte est un manga des éditions Philippe Picquier, paru en février 2018. Une adaptation ...

Lire les articles précédents :
« Tous unis » tournage d’un court métrage au Lycée Gustave Eiffel d’Aubagne

Ciné Zooms présente "Tous Unis" un court métrage conçu et réalisé par les élèves du ...

Carlo Oddo, l’homme aux 250 chats de Créteil a besoin de vous

Ancien barman à la retraite, Carlo Oddo cet homme au grand coeur, habitant Créteil dans le ...

FRED ET LES GARCONS : l’hymne d’un peuple !

Allez, trêve d'intelligence et place à l'interview décalée de FRED ET LES GARCONS par la voix de Fred Prasol-Gallez !...

Fermer