Accueil / Culture / NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS : Noël avant l’heure

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS : Noël avant l’heure

C’est le lundi 17 octobre 2011 que l’album est arrivé dans nos bacs chez nos disquaires (eh oui « disquaire » ça existe encore). Enregistré au studio ARK à Twickenham (au Sud-Ouest de Londres).




Une équipe d’amis pour cet album et celui à venir. Les frangins STACEY omniprésents : Paul l’ingénieur du son et Jeremy pour les parties batteries.  Petite mouvance dans le Sud-Est du côté d’ABBEY ROAD studios pour enregistrer les cordes (studio mythique très utilisé par les Beatles dont le dernier album en date de 1969 porte le nom « Abbey Road ») Puis expatriation pour la finalisation à Los Angeles avec son compère Dave SARDY (notamment producteur de « Dig Out Your Soul » des ex.OASIS, qui serait un mappé du son perfectionniste à l’extrême) Noel est simple. Au diable le trop plein d’arrogance, mais il est sûr de lui. Le franc parler toujours de mise. Humble mais homme borné au demeurant (il sait ce qu’il veut)  il est insidieusement fidèle.

Aucun changement d’équipe! Il avoue d’ailleurs de toute façon détester le changement. Il est bien entouré et c’est ce qui compte pour lui. Il exprime qu’à Los Angeles a 20 ans on aime faire du bruit mais qu’à la trentaine avancée on préfère le calme. Il a ainsi su se faire à cette ville où le mixage final a été bouclé. Noel a 44 ans aime Los Angeles. C’est dingue comme on peut trouver une similitude à ce putain de gars talentueux qui note le fait que plus on vieillit ou que l’on se bonifie avec l’âge pas comme un champagne (Supernova hé, hé) (Champagne Supernova titre phare du groupe Oasis) et moins on aime les cons. Histoire de ne pas se faire polluer l’existence paisible que l’on apprécie entre gens bien, c’est à dire relativement honnêtes, sympas, sincères, attentionnés et compétents.  Ceux qui ne vous oublient pas ou viennent à vous.

Cas échéant de ses acolytes pour cet album. Il ne tenait pas à aller chercher  ses collaborateurs, déstabiliser telle formation pour leur couper l’herbe sous le pied du stade de Manchester City (sourire) (son équipe de foot préférée) Les potes étaient là, disponibles, des amis de plus d’une quinzaine d’années pour la plupart Il n’a pas eu à choisir, cette ossature s’offrait et s’imposait à lui.  A noter la présence de Lenny CASTRO aux percussions, une pointure  porto ricaine ( sur le titre « Aka Broken Arrow »). Noel GALLAGHER a hérité d’une culture musicale. Il ne renie aucune influence au contraire et sa classe de compositeur fait le reste. Un café et un bar cool suffisent, plus besoin de faire le zouave avant l’interview. Dans un grand hôtel pour le « fun interview recevoir prestige » of course! Noel est zen comme un bonzaï. Maître d’oeuvre à point nommé.

Le NOEL GALLAGHER mature nouveau est arrivé. Seul ou presque. Le devant de la scène c’est pour lui en totalité cette fois. Mettre ses couilles de l’avant à 100%. Il prévient c’est avant tout un guitariste et un chanteur, pas un showman. Mais l’ex bad boy a le souci du détail et de savoir ce qu’il pourra raconter sur scène. La fête avant l’heure du 6 décembre au Casino de Paris (complet bien sûr) avant un autre concert en début d’année.  Et l’autre album qui va suivre déjà prêt aux influences plus psychédéliques

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS pré ouvre avec un toussotement. Oui vous lisez bien. Fâcheuse manie dirais-je. Habilitation d’effet « Beatle ». Et personne ne relève. On est préservé des bruits de « pas » pour cette fois encore que… Ces bruitages étaient déjà sur pas’ qu’un seul album d’Oasis! et voilà qu’il remet ça. Pas que cela soit si gênant que cela. Mais putain! ça commence à gonfler Noel! (RIRE) ça agace un peu. Un peu comme un ampli Marshall si tu vois ce que je veux dire (il préfère nettement un Hiwatt à certains amplis Marshall de rendu son)

Entrée en la matière, EVERYBODY’S ON THE RUN ne perturbera en rien les fans d’Oasis. Morceau à cordes et plénitude Oasisienne font bon ménage comme il sait le faire. Le père Noel (trois  enfants quand même! Dont le petit dernier est né en octobre 2010 Sonny Patrick. Son frère Donovan 4 ans cette année. Noel s’est marié le 18 juin 2011 fort de cette union avec Sarah Mc Donald. Avec son ex.Meg Mathews, il a eu Anaïs 11 ans cette année.  Divorcés en 2001) transite en admirateur chronique de Lennon sur le très Beatles à finition entêtante DREAM ON (aucun clin d’oeil au morceau de DEPECHE MODE à y voir. Moi! si! car mon groupe préféré) Suit le très couru IF I HAD A GUN calme (elle plait à ma mère cette chanson c’est bon signe. Preuve que cela ratisse large multi publics. Et c’est pas si souvent ça! c’est donc une bonne song!) Il laisse place au tube THE DEATH OF YOU AND ME (1er single de l’album) On tape du pied ou du bassin contre la table en écrivant! Oooh des trompettes!  >  cela fera plaisir à Noel que je le note. Je le mets donc! (sourire)  . On prend de l’altitude et on croise des rires d’enfants de cour de récréation (I WANNA LIVE IN A DREAM IN MY) RECORD MACHINE caressante, légère, un beau solo de guitare, cordes…symphoniques.

AKA…WHAT A LIFE enfonce le clou (pas second single de l’album par hasard. Mon préféré) Un passage de guitare très enjoué, mêlé à un synthé encense le morceau. Prenant! … L’efficace SOLDIER BOYS AND JESUS FREAKS.  Passe le morceau AKA…BROKEN ARROW soudé, enchaîné et libéré, dynamique!. Au tour de (STANDED ON)  THE WRONG BEACH de délivrer un son de guitare à part. Un registre différent salvateur qui harmonise le grand tout de l’album, placé au bon endroit. STOP ON THE CLOCKS conclut avec prédominance d’une guitare acoustique. Doux, enjoliveur de choeurs, puis glissent ces guitares électriques, pour ensuite surgir tournoyantes : un must de fin. Et le morceau s’en va, disparaît, fugace, speed évanescent! … psychédélique!


Comme une porte ouverte sur le prochain disque, tel un intermède à l’au…delà… NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS! Le prochain opus de Noel sera bien après Noël. Dans quelques mois influences plus « psyché »

Contrairement à certains disques de pop, dans le tien on ne s’emmerde pas!     NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS est un putain de disque! Qu’il faut avoir impérativement dans sa discothèque rock. Putain mec! C’est réussi! (sourire)

A bientôt Monsieur NOEL GALLAGHER!

Noel GALLAGHER en concert au Casino de Paris le mardi 6 décembre 2011 (complet). Une autre date à venir en janvier probablement.

D’autres avis et belles interviews dans :                                                                                ———————————————–

GUITARIST&BASS N°248
– en Kiosque  intéressante interview + infos sur le matos + un retour sur les débuts de Noel

ROCK FIRST – octobre 2011
en kiosque   assez courte interview mais sympa.  On apprend quelques détails pas ailleurs.

ROCK&FOLK – N°531 – novembre 2011 – en kiosque jusqu’au 14 novembre
le mag de Philippe Manoeuvre est toujours là. A la page! Rock! avec ici une interview de Christophe Basterra illustre critique rock de retour au bercail. Noel a apprécié les séances photos d’Olivier Roller, photographe des « politiques »

ROLLING STONE – N°36 – octobre 2011
En kiosque   une longue interview, drôle, avec le franc parler plein de dérision de Noel.

VOXPOP – N°22 – septembre/octobre 2011
L’interview politique! de Noel et pas seulement. Longue interview à ne pas manquer. Dont un lexique cocasse « extension du domaine de la (langue de) pute ». Citations virulentes de Noel

 

LAURENT MOREL

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Les p’tits flaps – Cache-cache myrtille

Cache-cache myrtille est un nouveau livre, pour les jeunes lecteurs, qui vient compléter la collection ...

Lire les articles précédents :
PETITS BATEAUX… GRANDS PLAISIRS

Les équipages se sont relayés toute la journée dans le bassin de l’Eure à l’occasion ...

FIAC 2011, la fête de l’art contemporain à Paris

Du 20 au 23 octobre 2011 se déroule à Paris la 38ème édition de la ...

On ne choisit pas sa famille, réalisé par Christian Clavier en avant-première à Mérignac.

Hier soir au Cinéma de Mérignac près de Bordeaux, il est 19h25 lorsque Christian Clavier ...

Fermer