Accueil / Culture / Notre mère la Terre, discours du Chef Seattle

Notre mère la Terre, discours du Chef Seattle

Les excellentes éditions Owen Publishing présentent une retranscription du discours du Chef Seattle, un ouvrage collectif avec une préface d’Edgar Morin, traduit et postfacé par la talentueuse Michelle Jean-Baptiste et superbement illustré par l’artiste Jean-Bernard Chardel.

Notre mère la terre

Le pitch du livre :
« Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. »

Discours de 1854 de Seattle, chef des tribus Duwamish et Squamish, devant le gouverneur Isaac Stevens, illustré par les œuvres de l’artiste plasticien Jean-Bernard Chardel, préfacé par le philosophe et sociologue Edgar Morin et traduit et postfacé par Michelle Jean-Baptiste.

Discours inspirant pour une nature préservée et un respect de « notre mère la terre » pour nous-mêmes et les générations à venir.

Mon avis de lectrice :
Ce livre : « Notre mère la Terre » est un véritable hymne à la condition humaine et la la perception que les peuples ont de la place de l’humanité dans son environnement. Avec des mots tout droit sortis de son coeur, le Chef indien Seattle donne une leçon d’humanisme très loin des clichés des films de cow-boys hollywoodiens.

Ce discours a été prononcé en réponse à un discours du gouverneur Isaac M. Stevens, Commissaire aux affaires indiennes qui exprimait la demande du gouvernement des Etats-Unis de racheter les terres des indiens et de les parquer dans des réserves.

Les tribus natives d’Amérique du Nord étaient des écologistes avant l’heure, persuadés que l’homme constitue une partie de la nature et doit à ce titre l’honorer et la respecter. Leur idéal de bonheur ne se situe pas dans la possession, mais dans l’air qu’ils respirent, l’eau de la rivière qui coule et le chant des oiseaux. On comprend aisément le choc des cultures provoqué par l’arrivée de l’homme blanc avec ses convictions géocentristes.

Ce merveilleux ouvrage allie le plaisir de l’esprit à celui des yeux, avec des illustrations riches de sens et de symboles. Il permet d’élever son âme au contact de paroles remplies de sagesse et de bon sens, qui ont traversé les temps sans prendre une ride, et même, au contraire en gagnant du sens.

Notre mère la Terre, le discours du Chef Seattle est un ouvrage utile, esthétique et bouleversant, à mettre de toute urgence au programme de toutes les écoles ! Bonnes lectures.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Journal d’un guerrier suprême, le sixième tome

Voici le sixième tome du Journal d’un guerrier suprême, paru aux éditions 404, en mars ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *