Ozark : à survivre sans péril, on triomphe sans argent

À l’origine To be or not binge-watching devait être un rendez hebdomadaire pour égayer vos week-end. Une sélection totalement subjective des films et séries à voir ou à éviter dans ce trop-plein de créations originales qui vampirisent nos soirées. Et le Coronavirus est arrivé.

Au 18ème jour de confinement, le temps passe vraiment plus lentement, non ? Les lives Instagram et les apéros Skype, ça vous a occupé les deux premières semaines. Maintenant que faire ?

Binge-watcher l’intégrale de « Friends » pour combler votre distanciation sociale ?

Autant regarder les deux saisons de « Marseille ».

Quitte à souffrir, autant vivre une expérience de désarroi en fous rires. Et ainsi expier ce début de déprime dans la bonne humeur.

Sinon, une séance de rattrapage des trois premières saisons de « Ozark » est toujours possible. De l’automédication sans chloroquine, qui vous donnera un semblant de déconfinement exotique.

Voici donc les 3 raisons pour binge-watcher les mésaventures de la famille Byrde.

1# Say My Name

Non, « Ozark » n’est pas le nouveau « Breaking Bad ».  Le croque-mitaine d’Albuquerque a encore de belles années devant lui pour hanter les nuits des dealers d’amphétamines.

Marty Byrde (Jason Bateman) est l’exact opposé d’un Walter White. Un conseiller financier foncièrement pourri, qui blanchit sans état d’âme de l’argent pour le Cartel mexicain. Jusqu’au jour où son associé est exécuté. Marty a alors une mauvaise idée pour survivre.

Il déménage avec sa famille aux monts Ozarks. Un coin paumé dans le Missouri connu pour sa station balnéaire. Marty s’engage à blanchir plus. Pour payer ses dettes, mais surtout pour se créer une nouvelle vie.

Contrairement à Walter White, Marty Byrde ne se fait pas attendre pour être détesté. Jason Bateman compose un père de famille dans la lignée d’un Vic Mackey (« The Shield »). Une ordure à la morale douteuse, pris dans un engrenage infernal, qui nous mène du mépris à la sympathie.

2# Bienvenue chez les Rednecks

« Ozark » est aussi une variation sombre de « Rendez-vous en terre inconnue ». Sauf que les ploucs ne sont pas ceux que l’on croit. La famille Byrde est de la Haute, de Chicago que diable !! Et c’est pas deux, trois bouseux qui vont mettre à mal leur petite entreprise de blanchiment d’argent. 

C’est bien sûr tout le contraire qui se passe. Derrière les clichés inhérents aux coins paumés, les préjugés de chacun des deux clans, « Ozark » brouille les pistes avec malice. C’est le portrait d’une Amérique pétrie de frustrations qui se dessine devant nous. 

Il n’est plus question d’espérer vivre le rêve américain, mais de survivre dans une Amérique sans foi ni loi régie par le fric. Le destin des Byrde reflète le désenchantement d’aujourd’hui. Un pays refermé sur lui-même, prêt à imploser. 

Contrairement à Walter White, c’est toute une population qui est une bombe à retardement. 

 

#3 Il était une fois Les Soprano

Au bout de trois saisons, toute bonne série a défini ses arcs narratifs. Tout comme « Breaking Bad », les Byrde sont prêts du point de non retour dans ce 3ème acte.

Tout le monde est à cran. Les masques tombent. Vous avez aimé détesté la femme de Walter White, vous haïrez Wendy Byrde (Laura Linney). 

Du mépris à la sympathie, on est désormais un fervent défenseur de Marty Byrde. On a soif de vengeance et de reconnaissance. On voit en Marty, un futur Tony. On assiste à la naissance d’un nouveau Soprano

« Ozark » a toujours été imaginé en 5 actes. Netflix n’a pas encore confirmé le renouvellement de la série. Et ce putain de Coronavirus va sûrement retarder la mise en production de la 4ème saison.

Alors détendez-vous, et profitez de ces 3 premiers actes. Le final risque d’être explosif. 

« Ozark »
Avec : Jason Bateman, Laura Linney, Sofia Hublitz, Skylar Gaertner, Jason Butler Harner …
Disponible sur Netflix

A propos Yohann.Marchand

Contact pro : yoh.marchand@gmail.com Twitter : @Mister_Yohann

A lire aussi

la-maison-du-chat-noir-poulpe-fictions

La maison du chat noir

La maison du chat noir est un roman, pour les jeunes lecteurs, dès 7 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Les casinos en ligne suisse

La Suisse est un pays européen très permissif en termes de loi. L’univers du casino …

iZettle et SumUp
iZettle et SumUp : comparatif des deux terminaux de paiement

Que vous soyez gérant-e d'un commerce, entrepreneur-e ou artisan-e, vous avez (ou aurez) certainement besoin …

comete-album-flammarion
Comète, le tendre album des éditions Flammarion

Comète est une belle histoire d’amitié, entre un garçon et un chien, paru aux éditions …

Close