Perséphone : Le tourment d’Hadès aux Éditions Akiléos

C’est le jour où Apollon voulu s’attirer les bonnes grâces de Perséphone, avec l’aide érotique d’Eros, que le tourment d’Hadès commença !  Un titre qui nous présente une réécriture du mythe populaire de l’enlèvement de Perséphone. Cette déesse représentant la beauté, la féminité et le renouveau des saisons. Pour nous rendre, un comics d’un romantisme saupoudré d’une légère part d’érotisme.

Disponible le 15 Mars, aux Éditions Akiléos. (+14)

Persephone-cover.jpg
Perséphone : le tourment d’Hadès © Éditions Akiléos
  • Le décor :

Une forêt …

Apollon entraîne, contre son gré, la belle Perséphone pour participer à un «concours » de tir à l’arc, dont celle-ci n’a rien à faire. Sous chacun de ses pas, on voit des fleurs se développer, comme par enchantement .

Il est vrai que la jeune fille est constamment surveillée par sa mère, et que son absence soudaine risque de la mettre fort en colère. Mais, Apollon n’a que faire de ses supplications. Il la dépose dans l’herbe pour être spectatrice d’un combat au tir à l’arc qui l’opposera à Eros.

Les yeux dirigés vers le ciel, les deux jeunes hommes observent les oiseaux … Perséphone a à peine le temps de comprendre leur but, que la flèche d’Eros rate une belle colombe, tandis que celle d’Apollon transperce de part en part un bel oiseau noir. 

La belle est horrifiée par cette mise à mort, et se précipite, afin de recueillir l’oiseau noir dans ses mains. Mais, à sa grande stupéfaction, ce qu’elle récolte dans ses bras, n’est autre qu’un bel et mystérieux homme, dont le charisme fait chavirer le cœur de Perséphone instantanément.

Et, pendant que le bellâtre, qui n’est autre qu’Hadès, le roi des enfers, règle ses comptes avec les deux éphèbes en compétition, la jeune fille, d’un seul baiser, redonne la vie à l’oiseau qui s’envole.

Puis, lorsqu’ils se disent adieu, la flèche perdue d’Eros, retombe par inadvertance sur Hadès … le début d’un grand tourment !!!

  • Le point sur le comics :

Une très romantique réécriture, d’un mythe populaire aux Éditions Akiléos ! Allison Shaw transpose sa version de l’enlèvement de Persèphone, en présentant une erreur de « flèche » amoureuse. On tient entre les mains, un récit terriblement romantique, où l’autrice met à nu les sentiments du seigneur des enfers, qui ne ressemble plus du tout au personnage mythique initial. 

Au contraire, elle le transforme en un humain au charisme envoûtant, au discours charmant. Irradiant d’une beauté mystérieuse qui laisserait n’importe quelle déesse sans mots !  Les lectrices vont adorer cette version légèrement érotique, qui donnerait envie de tomber amoureuse à n’importe qui. Et inspirera peut-être un peu de galanterie​, et un soupçon de délicatesse​ à certains hommes de notre société !

Mademoiselle Shaw manie à merveille l’intensité du récit, grâce à de très beaux graphismes tout en rondeurs et esthétiques, mettant en valeur l’essentiel !

  • La conclusion :

Une fabuleuse manière de s’intéresser à la mythologie grecque, déjà foisonnante de récits épiques. Mais, magnifiée ici par l’autrice et sa vision !! Perséphone : le tourment d’Hadès est, comme je le disais plus haut, un comics qui donne envie de tomber amoureuse, tant l’histoire d’amour impossible entre les deux personnages devient enivrante ! D’ailleurs, j’en profite pour passer un message personnel : “Cher Hadès, si tu m’entends,​ et que tu corresponds à la vision d’Allison,​ je veux bien que tu viennes « m’enlever » aussi !!!”

 Trève de plaisanterie, je vous souhaite une belle lecture grâce aux Éditions Akiléos.

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Explorez l’univers de la géométrie sacrée avec Mes grilles de Cristaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com