Accueil / En Région / Centre / Printemps de Bourges 2012: Printemps pluvieux, Printemps heureux !

Printemps de Bourges 2012: Printemps pluvieux, Printemps heureux !

A Bourges cette année le printemps n’était pas dans le ciel mais bel et bien dans les salles de concert. Le mauvais temps n’a certes pas aidé mais le bilan de cette 36ème édition du festival n’en est pas pour autant aussi négatif.

AP. PB2012_DECOUVERTE_FINAL_A

Les rendez-vous habituels

Sur près de 500 concerts organisés dans toute la ville, les soirées les plus attendues, comme la Rock’n’Beat Party du samedi, ont fait salle comble. Plus de 10 000 personnes sont venus danser sur Yuksek, Who Made Who, C2C, Don Rimini ou encore Birdy Nam Nam. Il en est de même pour la Reggae Groove’n’Beat Party avec General Elektriks, Groudation ou encore Zebda qui marquait à Bourges son retour sur scène.

© Christian Penin
© Christian Penin

Nommer tous les concerts seraient impossible mais certaines performances ont marqué les festivaliers comme celles de Revolver, Dyonisos, Shaka Ponk ou bien encore Dominique A venu deux soirs de suite présenter son nouvel album et rejouer, lors d’une soirée spéciale, son tout premier, « La fossette ».

Cette année a aussi apporté son lot de belles surprises. Un Printemps de Bourges 2012 qui a mis les femmes en avant, sur son affiche comme sur scène et cela dès l’ouverture du festival avec Brigitte, Nadéah et Giedré. Cette dernière, dans une robe de petite fille modèle, a amusé le public en jouant sur le décalage de sa voix enfantine et des paroles de ses chansons, à ne pas mettre entre toutes les oreilles.

 

Les Découvertes de Bourges, toujours de belles surprises

En marge des « grosses » soirées aux invités attendus se déroulent des concerts plus intimistes au 22 Est et 22 Ouest, salles laboratoires des nouvelles tendances qui programment des concerts dès midi (pour les plus courageux). C’est dans ces salles que 32 groupes ou artistes sélectionnés parmi plus de 3500 candidatures participaient, pour la première fois cette année, au Prix Découverte du Printemps de Bourges. Présidé par l’artiste Nosfell, le prix a été attribué au groupe Von Pariahs, un groupe de rock de la région nantaise. Ce prix leur permettra de se produire dans plusieurs festivals européen, à Berlin ou à Budapest. Un Prix Coup de Cœur du Jury a également été décerné à la chanteuse Christine and the Queens.

Christine and the Queens ©Anne Patault

Ces prix ne doivent pas faire oublier les autres groupes français comme Botibol et Petit Fantôme qui renouvellent avec intelligence la pop française. Ou bien encore The Aerial, qui passe de l’électro à l’acoustique, The Name, héritiers de Zombie Zombie, Dead Rock Machine, idéal pour enflammer le dance-floor, et enfin Bleu, qu’il serait réducteur de qualifier de simple groupe de chanson française.

 

Une création du Printemps de Bourges, « A walk for Lhasa »

Cette année a été présentée au public une création originale en hommage à la chanteuse Lhasa de Sola disparue en janvier 2010. Les représentations ont été jouées à guichet fermé trois soirs de suite dans le Salon d’Honneur de l’ancien Hôtel de Ville ouvert pour la première fois aux festivaliers cette année. Un écrin intimiste pour un spectacle qui l’était tout autant, mettant en scène les sœurs de la chanteuse disparue et ses amis artistes tels qu’Arthur H, Emily Loyzeau et The Barr Brothers.

 

 

Certains diront que cette année ne fût pas un bon cru pour le Printemps de Bourges. Pas de véritable grosse tête d’affiche, une fréquentation en baisse de 7% par rapport à l’année précédente et un temps à ne pas mettre un festivalier dehors. Mais ceux qui ont bravé les éléments ont un discours tout autre. Plus de facilité a accéder aux concerts (et aux stands fournis en nourritures et boissons diverses…), une programmation variée qui fait la part belle aux groupes français et locaux ainsi que de nombreux concerts et animations gratuites. Alors que demander de plus ? Sans doute un autre Printemps de Bourges l’année prochaine…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

« Paleoart » : Une vision des Dinosaures et autres animaux préhistoriques

Voici certainement le projet  »  Paleoart  »  le plus ambitieux  de l’histoire récente de l’édition ...

Lire les articles précédents :
ERIC ANTOINE, l’Humorillusionniste

En cinq ans à peine, depuis son émergence, ERIC ANTOINE, l'Humorillusionniste, le Prestidagitateur, Grand Dépoussièreur ...

LETZ ZEP pour LED ZEPPELIN en tournée en France

Le groupe anglais LED ZEPPELIN a fait rocker le monde entier en 1968, explosant sur ...

Dalida 25 ans déja

Le 3 mai 1987, une grande dame de la chanson française nous quittait. Après 30 ...

Fermer