programming homework help interesting picture for creative writing minor in creative writing ateneo midsummer night's dream creative writing methodology dissertation order creative writing fellowships 2021

Que vaut l’épilation à la cire de chez Jolly ?

M’épiler a toujours été la croix et la bannière chez moi. Je pense que j’ai tout testé. TOUT. Et rien ne m’a jamais convenu durablement. Du coup, quand on m’a proposé de tester la cire Jolly, je me suis ruée sur l’occasion. Je vous dévoile tout, mais spoiler alert : c’est pas mal du tout !

Cire-jolly-épilation

Je ne sais pas vous, mais combien de fois ai-je pesté contre le fait de devoir m’épiler ! Et franchement, on est généralement pas aidé·e·s. Les épilateurs électriques sont douloureux et nous font une peau de crocodile. Les rasoirs provoquent blessures et poils incarnés, et induisent un entretien quasi-quotidien. Quant aux crèmes dépilatoires, j’ai toujours été assez mitigées sur leur utilisation. La cire est finalement ce que j’utilise le plus. Mais là encore, on a l’embarras du choix entre la cire chaude, en roll-on, sans bande, la cire froide, etc. Autant dire qu’on s’y perd vite. Pourtant, on ne demande qu’une chose : que ça soit rapide et efficace.

Alors effectivement, je pourrais simplement laisser mes poils tranquilles. Je suis tout à la fois énervée contre ces injonctions sociétales à la suppression des poils, sans pour autant m’y résoudre. Je n’aime pas voir des poils sur mes jambes. Sur les autres, je m’en fiche, mais pas sur les miennes.

Jolly, une marque destinée aux Millennials

Jolly a choisi sa cible : les jeunes adultes. Marque créée l’été dernier par les géants Procter & Gamble, elle s’adresse en priorité aux Millennials. Ainsi, Jolly joue sur des codes censés correspondre à une tranche d’âge se situant entre 20 et 35 ans, grosso modo. Des couleurs peps, un graphisme fun, un coût réduit et une communication cool. Bon, clairement pour cette dernière on reviendra. Poils dessinés sur les jambes à la place de vrais poils, injonctions à l’épilation à peine déguisée, bref, leur Instagram n’est pas reluisant. Cependant, on se rattrape un peu sur le site qui précise qu’en 2020, “on enlève ses poils si on le veut, où on le veut, quand on le veut”.

Proposant une gamme variée sans pour autant partir dans tous les sens, Jolly se contente des essentiels. On retrouve une gamme rasage avec des rasoirs rechargeables, une gamme dépilatoire, et une gamme de cires. C’est cette dernière que je vais présenter ici.

Les cires Jolly et leurs joyeuses bandes

Des cires pour le visage, le corps et le maillot

jolly-cire-froide-corpsJolly présente trois sortes de cires pour s’épiler : la cire pour le corps, la cire pour le maillot, et la cire pour le visage. Comme je ne m’épile pas le maillot, je m’en suis servie pour épiler le haut des cuisses à la place. J’avais hâte de tester ces nouvelles cires car la cire reste pour moi la méthode la plus efficace. Pourtant, jusqu’à maintenant, aucune ne m’a jamais convaincue. Jolly vendait du rêve, il fallait que je vérifie si ce n’était pas du vent.

Les trois types de cire viennent dans le même packaging rose (parce que pourquoi dévier des normes ?) assez épuré. Seul le format diffère, s’adaptant à la taille des bandelettes de cire. À peine le paquet ouvert, une odeur fruitée embaume mes narines. Il parait que c’est de la framboise, moi je vous dit que c’est un délice. Rien que pour ça, j’aime déjà.

Niveau utilisation, ça se passe comment ?

jolly-cire-maillotSi vous n’êtes pas familier·e·s avec la cire, c’est tout simple, encore plus avec de la cire froide. Pour certaines marques, il faut la chauffer un peu entre les mains, mais ici même pas besoin ! On saisit une double-bande et on sépare les deux côtés. On applique la bande de cire sur la zone qu’on veut épiler, 1, 2, 3 on tire sec ! Et voilà. Terminé. Il suffit de répéter ça autant de fois que de zones poilues à épiler. À la fin, on passe une lingette sur la zone pour enlever les résidus de cire et prévenir la repousse. Simple comme bonjour, et prétendument rapide.

Dans les faits, c’est ça mais, qu’on se le dise, s’épiler les jambes c’est long ! Heureusement, la même bande de cire est plusieurs fois réutilisable. Et ma petite astuce : j’applique une bande sur chaque jambe, et je laisse poser l’une pendant que je m’occupe de l’autre, en alternant chacune. Ça permet à la cire de mieux adhérer et d’être plus efficace.

Et l’efficacité dans tout ça ?

jolly-cire-visage

J’ai commencé par tester la cire pour le visage car quand j’ai reçu les cires Jolly, je venais de m’épiler. J’ai donc du attendre que ça repousse. Niveau visage, j’épile uniquement mes sourcils, mais elle semble plutôt proposée pour la moustache.

Écoutez, allons droit au but, cette cire est un BÉ-NÉ-DIC-TION. Je n’ai eu besoin que d’une double bande quand habituellement j’en ai besoin de deux (donc 4 bandelettes, vous suivez ?). Ce qui veut d’abord dire que mon paquet va me durer deux fois plus de temps, première bonne nouvelle. En une seule pose, ça arrache tous les poils, même les plus petits. Ça n’en laisse pas un derrière, c’est absolument génial ! Pour le coup, la promesse de la rapidité est tenue ! Seul petit bémol, ça me laisse une petite marque rouge à la place des poils, qui dure quand même bien quelques heures. Donc il vaut mieux le faire le soir.

Du côté de la cire pour le corps (jambes et cuisses, mais vous épilez bien ce que vous voulez avec), c’est encore plutôt positif. La cire retire bien les poils, mais il faut quand même tirer d’un coup bien sec, sinon ça ne fonctionne pas de manière optimale. C’est le cas quand on l’utilise au niveau des aisselles. C’est un peu plus délicat car si on ne retire pas la bande d’un coup, ça laisse les poils et la cire avec sur la peau… Cependant, là encore ça nécessite moins de bandes que d’habitude et si on réussit, ça enlève les poils très efficacement.

Et du coup, du rêve ou du vent ?

Tout produit a ses petits bémols. Ici, j’ai trouvé les lingettes post-épilatoires un peu décevantes. Okay, elles font le job pour enlever les résidus, mais elles sont gorgées d’huiles. On est donc loin des “lingettes sèches de finition” annoncées. Aussi, les poils repoussent assez rapidement au niveau des aisselles, donc on n’a pas non plus la tranquillité promise. En dehors de ces petits désagréments, Jolly est la meilleure marque de cire que j’ai pu tester. Et croyez-moi, j’en ai testé un sacré paquet ! On est donc clairement plus proche du rêve que du vent ! Ici, c’est validé !

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

my-sweetie-box-#septembre-2021

My Sweetie Box #Septembre 2021 : Endless Summer

À l’occasion de la rentrée, My Sweetie Box #Septembre 2021 décide de prolonger l’été. « …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com