Quel médicament pour la ménopause

Marquée par la disparition ou encore l’arrêt de l’ovulation de vos règles, la ménopause engendre des symptômes caractéristiques. Les bouleversements hormonaux à long terme peuvent aussi être à l’origine des problèmes de santé. Le médecin peut vous prescrire un médicament pour soulager les bouffées de chaleur et les autres troubles de la ménopause. Découvrez dans cet article un médicament pour mieux vivre votre ménopause.

Les œstrogènes pour la ménopause

Le médecin peut vous prescrire des hormones sexuelles, pour compenser la chute du taux sanguin de ces hormones, lorsque les troubles relatifs à la ménopause sont sévères.

Le médecin doit constamment réévaluer ce traitement une fois par an au minimum. Dans tous les cas, le traitement hormonal de la ménopause doit durer le moins de temps possible.

Vous pouvez prendre les œstrogènes en comprimé par voie orale. Vous pouvez aussi les appliquer localement sous forme de dispositif transdermique ou de gel. En France, l’estradiol est aujourd’hui l’œstrogène le plus utilisé.

Parfois, plusieurs médecins français prescrivent l’estradiol avec la progestérone. Pour traiter la ménopause, l’estriol est aussi un autre œstrogène prescrit.

Les médicaments homéopathiques pour la ménopause

Vous pouvez choisir un médicament sans hormone. Vous pouvez retrouver les médicaments de phytothérapie ou encore homéopathiques à base de plantes dans les traitements naturels de la ménopause. Vous pouvez également vous diriger vers l’acupuncture qui reste efficace chez certaines femmes.

En France, l’Abufène est l’unique médicament non-hormonal indiqué contre des bouffées de chaleur. Prescrit sur ordonnance, ce médicament a une efficacité dépassant légèrement celle d’un placebo, d’après plusieurs gynécologues français.

En pharmacie, plusieurs traitements naturels de la ménopause sont disponibles sans ordonnance. Il est toutefois préférable de vous tourner vers votre pharmacien ou votre médecin pour mieux vous guider et vous prescrire le bon médicament pour ménopause.

Pour la sécheresse vaginale, le médecin généraliste ou le gynécologue peut aussi vous proposer des ovules vaginaux ou un gel à appliquer localement afin de contribuer à réduire cette sécheresse.

Il faut noter que la clonidine, la vitamine E et la béta-alanine sont des thérapeutiques pour les bouffées vasomotrices. En Europe, les médecins prescrivent très souvent des inhibiteurs de la recapture. Les lubrifiants et les hydratants lubrifiants vaginaux sont essentiels pour améliorer la sexualité. Effectivement, la diminution des taux d’hormones engendre la sécheresse vaginale et les douleurs vulvaires pendant la pénétration.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

je-m-initie-aux-automassages--huiles-essentielles-Leduc

Je m’initie aux automassages aux huiles essentielles – Ed. Leduc

Je m’initie aux automassages aux huiles essentielles est une nouvelle édition du guide visuel, paru …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com