Accueil / Culture / Littérature / BD / Red Skin, tome 1, Welcome to America.

Red Skin, tome 1, Welcome to America.

red-skin-t1-welcome-to-america-glenat

Paru aux éditions Glénat, le 24 septembre 2014, le premier tome de Red Skin, Welcome to America, est une bande dessinée de Xavier Dorison et Terry Dodson, qui présente le plus grand super-héros américain…une espionne russe !

L’avant-première du film « Perverses en chaleur » vient de se terminer, dans la salle les applaudissements se font retentir, les acteurs, et surtout l’actrice principale, Lyn, est demandée par les journalistes qui veulent faire des photos pour leur papier. Alors qu’il faut quitter le cinéma, le conjoint de Lyn, lui demande de rejoindre la voiture qui l’attend à la sortie de derrière. La jeune actrice est surprise de sortir à l’arrière du cinéma, elle ne veut pas décevoir ses fans et, malgré l’insistance de son chéri, elle ouvre les grandes portes d’entrée du cinéma. Dehors des manifestants la traitent de sorcière, des policiers encerclent le cinéma pour éviter tout débordement ! Surprise et très mécontente, Lyn se révolte aussitôt et traite de tous les noms ces manifestants… Une femme pieuse explique à un agent que Dieu les a guidé jusqu’ici pour faire obstacle à la perversion et sauver la jeune femme… Le soir même, Lyn meurt, lors d’un attentat contre elle, terroriste à l’origine de ce double meurtre la laisse périr dans la flamme, après lui avoir planté un couteau dans la main…

Une espionne russe qui doit devenir une héroïne américaine, voilà le fil conducteur de ce premier tome qui présente Véra, envoyée à Los Angeles par le Kremlin, pour propager les valeurs communistes aux Etats-Unis et luttered-skin-t1-welcome-to-america-glenat-extraitr contre un serial killer fasciste. L’héroïne va user de ses charmes naturels pour trouver une couverture dans ce nouveau pays, actrice porno semble être le job le plus plausible pour se fondre dans la masse, mais surtout répondre à ses désirs profonds ! Le récit apporte un brin d’humour, voire de l’ironie, du charme et surtout de l’action et des scènes de combats assez efficaces. Le final est accrocheur, les lecteurs auront plaisir à suivre l’aventure avec le second tome… Le dessin est également accrocheur, avec les courbes de la belle héroïne, semi-réaliste, le trait est surtout travaillé pour ce personnage principal, les décors sont moins détaillés et intéressants graphiquement, mais l’ensemble reste agréable et vif.

Red Skin, Welcome to America, est une bande dessinée à l’humour décalé, qui ne plaira pas à tous, une aventure surprenante, d’une espionne russe, et surtout sexy, qui va devenir une super héroïne américaine…

A propos celine.durindel

A lire aussi

L’art de mourir

L’art de mourir est une bande dessinée de Raule et Philippe Berthet, parue aux éditions ...

Lire les articles précédents :
Renault 8 Gordini : fête ses 50 ans a Lohéac

Le 22ème Autobrocante Festival de Lohéac (Ille-et-Vilaine – France) qui se déroulait  les 4 et ...

Abel, un nouvel album jeunesse de Sibylle Delacroix.

Paru aux éditions Bayard, fin août 2014, Abel est un album craquant, tendre et juste ...

Les dinosaures en bande dessinée, le quatrième tome.

C’est aux éditions Bamboo, le 10 septembre 2014, qu’est paru le quatrième tome des Dinosaures ...

Fermer