Rencontre avec Patrick Chesnais

Il y a quelques jours, Patrick Chesnais était au théâtre Anthéa d’Antibes. Pendant quatre représentations qui ont toutes affiché complet, il était seul sur la scène de la salle Pierre Vaneck avec Mon grand appartement. Il avait envie de se plonger à nouveau dans l’adaptation théâtrale du roman de Christian Oster, lauréat du prix Médicis en 1999. C’est à Nice que nous l’avons rencontré, dans le salon de l’Hôtel West End sur la Promenade des Anglais, dans l’après-midi, avant qu’il ne se rende à Anthéa pour monter sur scène. Il nous a parlé de Mon grand appartement mais aussi de ses nombreux projets. En effet, il a écrit deux scénarios pour le cinéma, il est en train d’écrire un livre et il s’apprête à partir en tournée avec une autre pièce !

 

 

France Net Infos : Pourquoi avez-vous eu envie de reprendre Mon grand appartement ?

Patrick Chesnais : J’en ai fait l’adaptation avec Isabelle Rattier. Je l’ai d’abord joué à Paris au théâtre Hébertot puis je suis parti en tournée. Je voulais le reprendre depuis longtemps mais je n’y arrivais pas parce que je faisais plein de choses ! Daniel Benoin (le directeur du théâtre Anthéa d’Antibes) m’en a donné l’occasion. J’ai toujours voulu faire un seul en scène et même du one man show !

France Net Infos : Comment vous est venue l’idée d’adapter pour le théâtre ce roman de Christian Oster ?

Patrick Chesnais : J’étais invité à un festival littéraire à Deauville. Christian Oster était là et on m’a demandé de lire Mon grand appartement. J’ai vu tout de suite l’impact qu’il y avait sur le public. Les gens riaient. Chez Christian Oster, il y a à la fois une fantaisie, une folie, une drôlerie, ce qui n’empêche pas une profondeur, quelque chose d’un peu désespéré : tout ce que j’aime !C’est très difficile en littérature d’avoir du style et de faire rire. Je fais une lecture du livre mais on ne s’aperçoit pas que je lis. Je n’ai pas voulu trop répéter ni trop l’apprendre. J’arrive à bien lire, ce qui permet une certaine spontanéité. Je parviens à redécouvrir le texte en même temps que le public, c’est ce que j’aime bien ! Le public rit en écoutant le texte. J’ai fait l’adaptation pour le cinéma du dernier roman de Christian Oster, La vie automatique. C’est un premier jet ; je n’ai pas encore fini le scénario.

France Net Infos : Toujours au théâtre, vous allez reprendre L’invitation, une pièce mise en scène par Philippe Lellouche avec Estelle Lefébure..

Patrick Chesnais : On l’a jouée cinq fois au théâtre de la Madeleine à Paris puis tout s’est arrêté à cause du covid. On va partir en tournée. Avec L’invitation, on est au cœur de la comédie de boulevard : je joue un type qui trompe sa femme et qui prétexte qu’il doit voir son meilleur ami et, bien sûr, il choisit le pire cauchemar ! On rit beaucoup ; on est un peu dans la veine du Dîner de cons.

France Net Infos : Avez-vous d’autres projets au théâtre ?

Patrick Chesnais : A la rentrée, je vais faire une pièce avec Michel Sardou , Nos femmes d’Eric Assous. C’est une pièce qui avait déjà été jouée par Daniel Auteuil et Richard Berry. Dans un an, je partirai en tournée avec Le Système Ribadier de Feydeau, que j’ai jouée jusqu’à début janvier. On a eu beaucoup de succès !

France Net Infos : Que ce soit au théâtre, au cinéma, ou à la télévision, vous faites des choix très variés…

Patrick Chesnais : Oui, ce qui me plaît, c’est de varier les plaisirs. On a donc du mal à me mettre dans des cases. J’ai une facilité à me déplacer. Je vais aussi bien vers la comédie, le drame, l’émotion… J’aime bien quand même faire rire, même si les situations peuvent être dramatiques. Comme le disait Louis Jouvet, « il faut jouer les drames, comme si c’était des comédies et les comédies comme si c’était des drames ». Il y a un peu de ça…Récemment, j’ai joué au cinéma dans C’est quoi ce papy ? Et j’ai interprété Laval à la télé. Je me déplace beaucoup! J’ai adoré jouer Laval. C’était compliqué : il fallait faire attention à ne pas le réhabiliter. Je suis très content du travail qui a été fait.

France Net Infos : Avez-vous des projets au cinéma ?

Patrick Chesnais : J’ai écrit un scénario : l’adaptation très libre d’un film de Dino Risi sorti dans les années 70 qui s’appelait Dernier amour. C’est l’histoire entre un homme de soixante-dix ans et une fille de dix-huit ans ! Ce sera assez sulfureux mais c’est une histoire d’amour qui ira évidemment dans le mur. Ce sera une comédie mais j’espère aussi qu’on va pleurer ! Je réaliserai le film. J’en ai envie. Cela faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête. Pendant le premier confinement, j’ai eu le covid et j’ai aussi écrit deux scénarios [l’adaptation de La vie automatique de Christian Oster et celle de Dernier amour de Dino Risi].

France Net Infos : Quand vous êtes en tournée, comme en ce moment, prenez-vous du temps pour écrire ?

Patrick Chesnais : Normalement oui. Je suis en train d’ écrire un livre, que je dois rendre fin juin à mon éditeur. Il s’appellera Lettres d’excuses. J’ai écrit le tiers environ. Dans le livre, je m’adresse à mes parents, à ma femme, à mes enfants, à mes amis, à des gens que j’ai aimés, à des célébrités, à des gens que j’ai croisés comme Marcel Aymé par exemple. Je m’adresse aussi à des concepts, à ma jeunesse, à ma vieillesse, à l’ennui…Mon éditeur considère que je suis un écrivain !

France Net Infos : Quels sont les auteurs que vous appréciez ?

Patrick Chesnais : J’aime bien les auteurs français : Christian Oster, Françoise Sagan dont j’ai lu presque tous les livres. En ce moment, je suis en train de lire Anéantir de Houellebecq. Il a un talent fou !

France Net Infos : Il va y avoir bientôt la cérémonie des César. Avez-vous des favoris ?

Patrick Chesnais : Parmi les actrices et acteurs, j’aime beaucoup Valérie Lemercier dans Aline et Gilles Lellouche dans Bac Nord. Je n’ai pas vu tous les films nommés. Je vais les regarder ! Parmi les films étrangers, j’ai vu Drive my car et Julie en douze chapitres. L’actrice est formidable. J’ai une longue histoire avec les César ! J’en ai eu un ; j’ai été nommé plusieurs fois. J’ai même présenté la cérémonie.

A propos Laurence Raybaud

A lire aussi

le-livre-de-découvertes-de-mes-4-ans-Grund

Le livre de découvertes de mes… – Ed. Gründ

Les éditions Gründ présentent une collection idéale pour une année riche en découvertes, pour les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com