Rencontre avec Valérie Donzelli au Festival de Cannes

Valérie Donzelli et le Festival de Cannes, c’est une longue histoire ! Elle y a présenté plusieurs films en tant qu’actrice mais aussi en tant que réalisatrice. L’année dernière, son film, L’amour et les forêts avec Virginie Efira et Melvil Poupaud, faisait partie de la sélection Cannes Première. Cette année, elle était de retour sur la Croisette mais en tant que présidente du jury du Prix de la Citoyenneté. Entre deux projections de films de la compétition officielle, nous l’avons rencontrée sur la terrasse du Palais des Festivals.

France Net Infos : Vous êtes présidente du jury du Prix de la Citoyenneté. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Valérie Donzelli : On va récompenser un film qui met en avant des valeurs comme la laïcité, l’humanisme, la liberté mais qui a aussi des qualités cinématographiques.

France Net Infos :  Vous devez voir les 22 films en compétition officielle mais avez-vous le temps de voir d’autres films dans des sélections parallèles ?

Valérie Donzelli : J’ai pu voir Le procès du chien, le film de Laetitia Dosch, présenté à Un Certain Regard. Il est produit par Lionel Baier, qui est un ami. J’étais très curieuse de voir son film ! Toutes sélections confondues, je vois entre trois et quatre films par jour.

France Net Infos : Vous êtes souvent venue à Cannes pour présenter un film. Cette année, vous êtes là sans pression, en tant que spectatrice…

Valérie Donzelli : C’est une expérience géniale de parler de cinéma et de voir des films ! C’est un gros cadeau qu’on m’a fait. Je connais très bien Cannes. J’ai déjà été présidente à la Semaine de la Critique et, par conséquent, je ne pouvais pas aller voir les films en compétition. Cette année, c’est la première fois que je fais un Festival de Cannes où je vois tous les films de la compétition officielle. C’est génial !

France Net Infos : Quand êtes-vous venue au Festival pour la première fois ?

France Net Infos : C’était en 2001, j’étais enceinte de mon fils Gabriel. J’avais présenté le film de Sandrine Veysset Martha…Martha. En tant qu’actrice, c’était la première fois que j’avais le rôle principal dans un film. Après, je suis revenue à la Quinzaine des Réalisateurs avec mon premier court métrage puis j’ai présenté mon film La guerre est déclarée à La Semaine de la Critique et j’ai fais partie de la compétition officielle avec Marguerite et Julien. L’année dernière, j’étais à Cannes Première avec L’amour et les forêts. La seule sélection où je ne suis pas allée, c’est Un Certain Regard mais je ne pourrai pas la faire parce que je crois que Thierry Frémaux sélectionne des premiers ou des deuxièmes films. Donc, c’est fini pour moi !

France Net Infos : Quels souvenirs gardez-vous de la projection de L’amour et les forêts l’année dernière ?

Valérie Donzelli : C’est un très, très beau souvenir ! En plus, le film a été présenté à Cannes le jour de sa sortie en salles ;  les chiffres étaient bons et on était tous très heureux. C’était fou ! Eric Reinhardt, l’auteur du roman, était là. C’était génial !

France Net Infos : Après L’amour et les forêts, vous allez adapter un autre roman….

Valérie Donzelli : J’écris avec Gilles Marchand l’adaptation de A pied d’oeuvre de Franck Courtès. J’adore adapter des livres. C’est aussi une façon de se reposer de soi. C’est comme si on était porté par quelqu’un, comme si un copain nous tenait la main. Je trouve que c’est très agréable. Eric Reinhardt a eu l’intelligence de me laisser très libre. Parfois, on peut adapter des livres et changer plein de choses. Ca dépend vraiment du livre. Avec Franck Courtès, c’est différent parce que son livre est très autobiographique. J’ai envie de respecter son histoire. Je suis très soucieuse de cela.

France Net Infos : Vous êtes tout de même à Cannes en tant qu’actrice cette année puisque vous jouez dans Ma vie, ma gueule de Sophie Fillières, présenté en ouverture de la Quinzaine des Cinéastes…

Valérie Donzelli : C’était un moment très émouvant. Le film est magnifique. Je le trouve vraiment bouleversant. Je suis très fière d’y avoir participé. Il sort en septembre : je suis contente que les gens puissent le voir. Je pense à Sophie Fillières. Elle est avec nous !

France Net Infos : Dans les prochains mois, va-t-on vous voir dans d’autres films en tant qu’actrice ?

Valérie Donzelli : Je viens de terminer Les musiciens de Grégory Magne avec Frédéric Pierrot. C’est un film qui parle de musique. Je n’en dis pas plus…

Valérie Donzelli et les membres du jury du Prix de la Citoyenneté ont décerné leur Prix à Bird de la réalisatrice Andrea Arnold. 

A propos Laurence

A lire aussi

nous-le-sport-on-adore-Ecole-des-loisirs

Nous, le sport, on adore ! – Loulou & Cie

Nous, le sport, on adore ! est un livre jeunesse, de Malika Doray, paru aux éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com