Accueil / Culture / Festival Amnésie Internationale à Marseille

Festival Amnésie Internationale à Marseille

Les Docks des Suds à Marseille accueillaient samedi dernier la 7ème édition du Festival Amnésie Internationale, organisé tous les deux ans par la Jeunesse Arménienne de France (JAF) pour interpeller les consciences sur les génocides.Le public a répondu en masse à cet appel et s’est rendu nombreux à la soirée de soutien dans la mythique salle marseillaise, pour applaudir une pléiade d’artistes comme Charles Pasi, Nevché et Flavia Coelho.

Ce qui frappe dès l’arrivée dans le lieu, c’est la curiosité du public pour découvrir les stands, le village de la mémoire montrant les différents génocides perpétrés depuis un siècle sur de grands panneaux, et surtout leur enthousiasme  envers le prestigieux plateau d’artistes invités.

En ouverture de cette soirée musicale, le jeune prodige Charles Pasi explique que c’est la première fois qu’il vient jouer à Marseille. Acclamé par le public, il s’excuse d’une extinction de voix due « à l’émotion »… L’artiste entouré de musiciens performants transfigure chaque morceau dès lors qu’il sort son harmonica. Il a ce génie de transformer des belles ballades pop, folk ou des morceaux funk en véritables pépites à partir du moment où il dégaine son instrument de prédilection. La foule ne s’y tropmpe pas, on a affaire à un véritable showman, Charles Pasi fait une démonstration incroyable de son talent d’harmoniciste dans un medley des chansons de Michaël Jackson avec unquement son harmonica.

Autre moment fort de son spectacle, l’artiste montre à quel point il est proche de son public en jouant une reprise parmi la foule, avec ses musiciens. Un moment de communion en adéquation  avec l’éthique de ce festival…

nevcheLa deuxième partie de soirée fait place à l’artiste marseillais Nevche, de son vrai nom Frédéric Nevchehirlian, il est invité à plusieurs titres sur ce plateau, d’abord pour représenter la dynamique scène locale dont il est un des plus talentueux représentants, mais aussi parce que comme son nom l’indique, Frédéric est d’origine arménienne. Cet ancien slameur du génial groupe Vibrion propose un univers bien à lui, très poétique, où la musicalité des mots est aussi importante que la musique elle-même. Nevché a supprimé quelques lettres à son nom pour en garder l’essence, autant dit-il « par commodité que par radicalité ». S’accompagnant de sa guitare, l’artiste nous livre des chansons profondes, noires et pourtant optimistes, tirées de son troisième album « Rétroviseur ». Le public est sous le charme de ce conteur moderne, qui livre des morceaux intimistes avec une grande générosité.

Sur scène, le rejoignent d’autres artiste qui ont tenu à montrer leur implication dans la cause de ce Festival hors du commun parmi lesquels Babx, la chanteuse L et Thomas de Pouquery. Chacun investira la scène tour à tour et aussi ensemble pour offrir un spectacle de qualité à un public très à l’écoute.

L’artiste brésilienne Flavia Coelho a clôturé en beauté cette soirée riche d’expériences fortes et de belles énergies.

Crédit Photo : Romain Venaruzzo

A propos alissash

A lire aussi

La route de Tibilissi

La route de Tibilissi est une bande dessinée originale de David Chauvel et Alex Kosakowski, ...

Lire les articles précédents :
Ladies Tour of Qatar du 3 au 6 février

Le Ladies Tour of Qatar qui se déroulera du 3 au 6 février prochain, célèbre cette ...

Le Coran : Analyses et commentaires de Ghaleb Bencheikh

S'il y a bien un livre à (re)lire après les attentats de Charlie Hebdo, les ...

108 Rois-Démons, l’album du film et l’album documentaire.

Adaptés du film d’animation français 108 Rois-Démons, sorti le 21 janvier 2015 au cinéma, les ...

Fermer