Accueil / Culture / Musique / Loren Connors, la musique à l’état pur

Loren Connors, la musique à l’état pur

portrait of a soul loren connorsEnvie de vous détendre au son d’une douce balade sans rien de superflu derrière, juste une guitare, un état d’âme, un son pur ? Voila que nous découvrons Loren Connors avec la réédition de « portrait of a soul » (Label Alara). Ce passionné de blues a su nous emmener dans un autre monde avec sa musique, un monde de douceur, de profonde méditation même. Il m’arrive régulièrement de me poser, de mettre l’album de Loren Connors et de me laisser aller, de lâcher prise et de partir dans un autre monde. Loren Connors est de ses artistes qui savent vous transporter avec quasiment rien : juste une guitare et vous voilà déjà parti dans un voyage initiatique.

Loren Connors considère ce disque comme le plus personnel  » Ce disque a commencé comme le portrait d’une personne en particulier, pleine de vie. Au fur et à mesure, il s’est dessiné comme l’auto-portrait d’un homme qui court simplement après le temps. Il est comme une prière à moi même, ni religieuse, ni d’espoir, que je me considère satisfait malgré tout » 

Avec pas moins de 26 titres envoûtants, ces derniers sauront jalonnés votre journée, votre soirée, ou tout simplement le moment que vous trouverez le plus opportun pour vous détendre, vous relaxer ou même réfléchir sur vous même, toutes les possibilités sont envisageables. Cet album résolument magique nous a fortement conquis. Que dire de plus ? Ecoutez le, sachez apprécier cette délicate sensation en écoutant le grattage de la guitare, sachez apprécier le moment présent, prenez une grande inspiration et plongez la tête la première dans « Portrait of a soul » de Loren Connors, vous ne serez pas déçu.

“Portrait of a soul” est proposé dans un format double vinyle 10” (25 cm) luxe avec un nouveau mastering spécifique réalisé par un autre artiste talentueux : Taylor Deupree. L’album est également disponible à la vente en digital (version offerte avec l’achat
du vinyle).

A propos Jennifer Monnot

A lire aussi

The Last Highway : La fin tragique de Bon Scott d’AC/DC

A travers un enquête minutieuse et détaillée, le journaliste Jesse Fink raconte à la manière ...

Lire les articles précédents :
Festival Amnésie Internationale à Marseille

Les Docks des Suds à Marseille accueillaient samedi dernier la 7ème édition du Festival Amnésie ...

Ladies Tour of Qatar du 3 au 6 février

Le Ladies Tour of Qatar qui se déroulera du 3 au 6 février prochain, célèbre cette ...

Le Coran : Analyses et commentaires de Ghaleb Bencheikh

S'il y a bien un livre à (re)lire après les attentats de Charlie Hebdo, les ...

Fermer