Rien ne sert de m’aimer – Éditions La Boîte à Bulles

Rien ne sert de m’aimer est l’histoire d’Elsa, une jeune traductrice de roman, dont la vie est devenue compliquée.

Au fil des années, elle s’aperçoit qu’elle a peu à peu perdu de sa hargne de gamine. Sa vie est devenue une simple routine où elle comble une peur de l’abandon inopinée, en partageant son lit avec un homme marié. Mais ne faut-il pas s’aimer soi-même avant d’aimer quelqu’un d’autre ? Ces cauchemars n’aident en rien à sa stabilisation sociale. Entourée de ses parents et de ses quelques amis/es elle va devoir découvrir d’où lui vient ce désarroi qui l’empêche de s’épanouir.

Un one shot touchant et déstabilisant, disponible depuis le 1 Juin 2022 aux Éditions La Boîte à Bulles.

rien-ne-sert-de-maimer-cover.jpg
Rien ne sert de m’aimer © Éditions La Boîte à Bulles
  • Le décor :

Une route de campagne sous la pluie…

Elsa a bien du mal à y voir quelque chose sous cette pluie battante. Au moment où elle arrive devant le portail de la maison familiale, il lui faut encore courir jusqu’à la porte d’entrée, après avoir garé sa voiture.

Bien évidemment, elle passe le pas de la porte complètement trempée. Et, malgré l’heure et les sollicitations de sa mère pour passer à table, elle monte les marches quatre à quatre pour aller se changer avant le repas.

Dans sa chambre d’enfant, elle retrouve quelques souvenirs accrochés sur son mur. Et, au moment où l’orage gronde à l’extérieur, comme un défi, elle ouvre grand sa fenêtre et laisse entrer la tempête. Son esprit s’égare. Elle imagine un oiseau immense, un pélican, puis, le ventre rond et doux d’une mère, et enfin, elle se revoit, enfant, devant quelqu’un qui lui donne une image et lui demande de ne pas pleurer.

Cela fait un petit moment maintenant qu’elle a régulièrement ce genre de « cauchemar » éveillé.

Tandis qu’elle reprend ses esprits, il est temps de descendre se joindre aux autres qui l’attendent autour de la tablée. Son père est en rogne à cause de son retard, mais c’est avec beaucoup d’humour et de légèreté, qu’elle transforme cette « soupe à la grimace », en une réunion plus conviviale ! Et, cela fait beaucoup rire sa nièce, assise près de son frère !

Les discussions familiales s’axent vite sur la mauvaise nouvelle : la maison familiale doit être vendue…

rien-ne-sert-de-maimer-planche.jpg
Rien ne sert de m’aimer © Éditions La Boîte à Bulles

 

  • Le point sur la BD :

C’est étrange comme la vie peut basculer. Et nous faire remonter des sentiments longtemps enfouis que l’on aurait préféré ne jamais ressentir à nouveau ! Rien ne sert de m’aimer est un drame psychologique mis en page par Jean Christophe Morandeau, publié aux Éditions La Boîtes à Bulles. Ses graphismes tout de noir et blanc, parviennent à nous plonger dans tous les moments de vérités que traverse la protagoniste principale. Accentuant le jeu admirable des émotions palpables, grâce aux ombres.

Le récit est une succession d’événements, qui doivent mener la jeune fille vers un épanouissement notoire. Elle doit se « retrouver », reconquérir l’assurance de ses jeunes années, son bonheur et son indépendance. Tous ses sentiments forts qui faisaient sa personnalité et qui ont disparu avec le temps. L’auteur raconte cette « vie » et son parcours initiatique parsemé de secrets trop longtemps cachés, sans jugements.

Rien ne sert de m’aimer © Éditions La Boîte à Bulles
  • La conclusion :

Rien ne sert de m’aimer aux Éditions La Boîte à Bulles, nous enlace dans son ambiance émouvante et subtile, quelques fois un peu névrosé, mais criant de vérité et de sensibilité. Un one shot où la protagoniste principale croise ses angoisses, ses désirs, ses doutes et doit les réunir pour qu’enfin, son « cocon » éclate et qu’elle se retrouve. Le portrait intemporel d’une jeune femme sincère !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

À l’Aventure avec “Ecoute et trouve – Les Chevaliers”!

Jeunes écuyers et braves damoiselles, enfourchez vos destriers et préparez-vous à une escapade médiévale sans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com