Accueil / En Région / Romain Boucher prêt pour le championnat du monde de Half Ironman

Romain Boucher prêt pour le championnat du monde de Half Ironman

Romain Boucher triathlète

Romain Boucher en route pour le championnat du monde de Half Ironman

Romain Boucher est un triathlète. Il est également pédicure podologue et conseiller municipal de Claye-Souilly, commune située à 15 km de Meaux, au nord de la Seine et Marne.

Si nous le retrouvons aujourd’hui, c’est pour ses performances sportives étonnantes ! Après s’être mis à la course à pied voilà 4 ans, pour dit-il perdre du poids, Romain Boucher s’est pris au jeu et a allongé rapidement les distances pour se lancer dans le triathlon, une discipline dont il regrette la sous-médiatisation et les compétitions onéreuses. Cela ne l’empêche pourtant pas de s’investir avec une réussite exemplaire. En juin dernier, le triathlète a obtenu sa qualification pour le championnat du monde de Half-Ironman qui se déroulera le 10 septembre prochain à Chattanooga, aux Etats-Unis.

Romain Boucher, le destin d’un mordu de sport !

Après avoir commencé la course à pied avec 3 sorties par semaine, le clayois a allongé les distances pour faire des semi-marathons, des marathons, et enchaîner avec la natation et le vélo, avant de déclarer : « Je suis devenu un vrai morduQuand J’ai commencé la course à pied je courais environ 3 fois par semaine 2 footing de 40 minutes à 1 heure et une sortie un peu plus longue le week-end. Le triathlon c’est 3 sports, dans l’idéal il faudrait que j’arrive à faire 3 entraînements par sport par semaine, ce que j’arrive rarement à faire car il faut gérer la vie professionnelle et la vie de famille. De plus, le vélo prend beaucoup de temps quand on fait du longue distance et représente donc un volume horaire hebdomadaire conséquent.

FranceNetInfos ne pouvait pas laisser partir le seine et marnais pour le championnat du monde, sans en savoir plus. Merci à lui pour cet entretien :

Comment votre ambition s’est développée d’un simple footing pour arriver à une participation au prochain championnat du monde de triathlon ? Honnêtement je ne pensais pas me qualifier cette année pour les Championnats du Monde Ironman 70.3. J’ai eu cette qualification en participant à l’Ironman 70.3 du Luxembourg qui était une course préparatoire avant l’Ironman France de Nice. Le triathlon longue distance est une sorte de drogue, on devient accro aux sensations et le corps réclame plus. 

Le sport a t’il toujours occupé une place importante dans votre vie ? Non le sport n’a pas toujours occupé une place importante dans ma vie. En revanche, le triathlon longue distance même en niveau amateur impose une hygiène de vie et même modifie le mode de vie. Il faut réussir à placer des entraînements quotidien avec le travail, mais aussi avoir une alimentation équilibrée, suffisamment d’heures de sommeil pour récupérer et ne pas tomber dans le sur-entrainement.

Romain Boucher triathlète

Vous avez fait le choix de vous lancer dans le triathlon. Une discipline dans laquelle il faut faire preuve d’une grande endurance. Peut-on dire que vous privilégiez l’endurance à la performance ? Le triathlon est un sport qui va de distance très courtes XS (400m natation, 10km vélo et 5km course à pied) à l’Ironman (3,8km, 180km, 42,2km). Dans mon cas je ne suis pas très explosif et je préfère les longues distances. J’ai directement commencé le triathlon sur des formats M (distance olympique : 1,5km, 40km, 10km) avant de tester directement l’Ironman l’année dernière à Vichy. La distance qui me correspond le mieux et où je prends le plus de plaisir c’est le Half Ironman (Ironman70.3 : 1,9km, 90km, 21,1km).

Qu’est ce qui vous a amené au triathlon ? J’ai commencé à faire des entraînements croisés course à pied / natation. Je n’étais jamais monté sur un vélo de route, en vélo je faisais uniquement du vtt. Donc J’ai acheté un vélo de route et c’était parti.

Quelle est votre discipline favorite parmi les 3 disciplines du triathlon ? La discipline que je préfère c’est le vélo, c’est ce qui me procure le plus de plaisir mais aussi le sport le plus difficile à caser la semaine quand on travaille.

Où vous entraînez vous et comment gérez vous votre entraînement entre ces 3 disciplinesPour la natation quasiment uniquement en piscine et de temps en temps je nage en eau libre à la base de loisir de Jablines. Pour le vélo de route j’ai plusieurs parcours qui partent de chez moi  (Claye-Souilly) et font de 50 km à 180 km. Pour faire des sorties de plus de 100 km en général je fais une belle boucle dans l’Oise avant de regagner ma Seine et Marne. Sinon vtt en forêt et la dernière solution pour pouvoir faire du vélo le soir c’est le home trainer. Pour la course à pied, je cours 2 fois par semaine dans le Bois de Vincennes pendant ma coupure déjeuner, le mercredi soir sur piste avec mon club à Villepinte et aussi le long du Canal de l’Ourcq.

Pouvez vous nous expliquer une semaine type d’entrainement ? 

  • Lundi : course à pied le midi (1h)
  • Mardi : natation le midi (1h), home trainer soir (1h)
  • Mercredi : course à pied Vma piste (1h)
  • Jeudi : natation ou home trainer le soir (1h) ou Rien
  • Vendredi : course à pied (1h)
  • Samedi : variable mais en général 2 séances  (natation 1h + 3h vélo)
  • Dimanche : variable aussi mais soit aussi 2 séances ou sortie longue course à pied (1h45-2h) ou vélo (4 à 6h).

Voilà une semaine type. Maintenant la Coach me remplit les séances avec un plan d’entraînement qu’elle m’envoie à la semaine. Après j’aménage aussi les séances notamment pour le vélo en fonction de la météo  (ex : si je dois faire 6 heures de vélo le dimanche alors qu’il va pleuvoir et que le samedi il fait beau j’intervertie les journées).

Romain Boucher triathlète

Vous vous entraînez avec votre femme. Est ce que cela facilite les choses ? Oui je m’entraîne parfois avec ma femme cela permet de passer des moments ensemble et de partager. Nous impliquons aussi nos 3 enfants qui aiment nous suivre en vélo le week-end lorsque nous courons sur les bords du Canal ou nous accompagner à la piscine  (ils font tous les 3 de la natation).

Avez vous un programme d’épreuve à l’année ? Pour cette année cet hiver J’ai fait 3 10km, puis le Semi Marathon de Paris au mois de mars, le Marathon de Paris en avril, l’Ironman70.3 Aix en mai, l’Ironman70.3 Luxembourg en juin, l’Ironman de Nice en juillet, l’Ironman70.3 Vichy en août, l’Ironman70.3 World Championship à Chattanooga en septembre, et je ferais l’Indian Ocean Triathlon au mois de novembre à l’île Maurice. Cela fait environ une course par mois. Pour 2018 le planning commence déjà à se remplir et j’ai déjà quelques courses en tête.

Comment se passe votre phase de récupération après une telle épreuve ? En général toute la semaine qui suit une course est une semaine de récupération. Normalement pas de course à pied, natation et vélo très souple, et on reprend progressivement du volume la semaine d’après.

Vous vous entraînez depuis quelques temps avec Charlotte Morel, triple championne de France de triathlon longue distance. Qu’est ce qu’elle vous apporte ? Je ne m’entraîne pas avec Charlotte Morel, sauf 1 semaine au mois de juin où j’ai fait une semaine de stage avec elle à St Raphaël (32h d’entraînement sur 6 jours). Elle me coach à distance en me fournissant un plan d’entraînement hebdomadaire. Cela permet d’avoir une personne extérieure qui vous cadre dans le bon sens pour progresser, s’entraîner aux bonnes intensités et adapter les blocs d’entraînement en fonction des courses.

A 1 mois du championnat du monde, le mois d’août sera t’il propice à encore plus d’entraînement pour être au top en septembre ? Oui le mois d’août va être très chargé en entraînement. Je vais faire un gros bloc les 3 premières semaines, la 4ème semaine étant la semaine pré course avant l’Ironman70.3 de Vichy.

Etes-vous toujours à la recherche d’un sponsor. De quoi auriez vous besoin ? Oui je suis toujours à la recherche de sponsors : 

  • sponsors ou mécène financier car les engagements sur les courses coûtent cher et il faut aussi rajouter les frais liés aux déplacements et logement.
  • sponsors pour le matériel car le triathlon nécessite de nombreux équipements que l’on peut améliorer, notamment tout ce qui touche au vélo est très cher.
  • sponsors nutrition et complètements alimentaires.
Romain Boucher triathlète

Savez-vous que Laurent Jalabert, ancien coureur cycliste, sera du voyage en septembre ? Oui je le savais. Je suis Laurent sur Strava.

Merci ! Nous ne manquerons pas de vous suivre.

 
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik’nblog, et animateur d’une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j’ai décidé de reprendre l’écriture sur FranceNetInfos. C’est un plaisir de participer à la diffusion d’informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l’environnement.

A lire aussi

Célibataires : Osez faire un réveillon original !

Réveillon 2017: En 2005 Jérémy Routier, lance le premier site de sorties parisiennes, ses membres ...

Lire les articles précédents :
Logan: James Mangold montre sa vision d’un monde post apocalyptique

Dans un futur proche, Logan, épuisé de fatigue, s’occupe du Professeur X grabataire et sénile, ...

Plats du soir avec des superaliments

Manger sain pour rester en forme,  mais sans sacrifier la gourmandise, voilà ce que propose ...

Je voyage je joue, un mug plein de surprises pour les enfants !

Je voyage je joue est un mug en plastique, des éditions Flammarion, paru en mai ...

Fermer