Sacrifice – Tome 1 – Éditions Urban Comics

Au pays des dieux, on prépare le gala annuel où aura lieu le sacrifice. Une tache éternelle qui permet depuis des lustres de conserver l’harmonie parfaite et l’ordre absolu.
Et c’est lors de la moisson, que sont choisis les enfants : ceux qui ont la foi, se donnent d’eux-mêmes dans un amour et une paix intérieure sans faille. Tandis que d’autres sont forcés d’obtempérer, après une vie misérable que leur consacre leur propre famille.

Un premier tome d’une beauté fabuleuse, doublé d’une cruauté dérangeante, comme nous a habitué le grand Rick Remender ….

À retrouver le 24 mai 24, aux Éditions Urban Comics, collection Urban Indies.(+12)

Sacrifice – Tome 1 © 2024, Urban Comics
  • Le décor :

La pleine lune éclairant une bâtisse paysanne…

Le père debout en bout de table, récite le bénédicité, pendant que la femme et les quatre enfants écoutent, tête baissées et mains jointes. Une des petites profite de l’instant pour cacher quelques nourritures dans un vieux sac en tissu. Derrière la fenêtre ouverte, se tient un autre enfant. Le plus grand de la fratrie probablement. Et, lorsque celui-ci a le malheur de se faire remarqué, le père rentre dans une fureur indescriptible.
Malgré les supplications de la mère, il se rend, ceinture à la main, dans la grange, où vit apparemment ce pauvre bougre. La scène est violente : l’enfant roué de coups…
La nuit venue, la paix et le calme recouvre la famille endormie. Sauf, la plus petite qui se glisse jusqu’a la grange pour emmener son butin, à son frère, étendu sur la paille, couvert d’un haillon. Elle l’embrasse tendrement, lui donne son maigre repas, et… le remercie ….

Un bureau dans une immense demeure…

La fille du grand Rokos, divinité du soleil, n’en peut plus de devoir apprendre l’histoire. « C’est pour empêcher que cela se reproduise » lui souffle-t-on, mais elle n’en a que faire. Tout ce qu’elle veut, c’est assister au Gala des moissons, avec son père et tous les seigneurs encore charge de chaque municipalité. Elle a 18 ans à présent, elle devrait avoir ce privilège. Malheureusement, son père refuse catégoriquement sa présence. C’est mal connaître la rebelle Soluna

Sacrifice – Tome 1 © 2024, Urban Comics
  • Le point sur le comics :

Avec un tel titre, Sacrifice, on doit s’attendre à cette descente aux enfers que Rick Remender nous balance comme ça dès les premières pages. Il faut dire qu’on a l’habitude avec cet auteur, d’avoir des récits cruels, où ses personnages sont poussés dans leurs plus profonds retranchements ! Et c’est le cas. Les protagonistes sont malmenés à souhait, pour qu’une éclaircie vienne enfin faire renaitre tous nos espoirs. On est dans un univers partagé avec des déités, nécessaires à l’harmonie et la paix de ce monde. Mêlé à des familles de tout bord, représentées par Max Fiumara. Celui-ci représente des personnages au caractère anthropomorphique, et notre « anti-héros » n’est autre qu’un jeune « pigeon ».
Le récit se met peu à peu en place, avec plusieurs « surprises » tout au long de ce premier tome aux Éditions Urban Comics. Quelle folie que ce format spécial rendant hommage à chacune des illustrations de Fiumara ! C’est subjuguant de beauté et d’imagination !!!

Sacrifice – Tome 1 © 2024, Urban Comics
  • La conclusion :

Une première bouchée qui donne envie de croquer totalement la série entière !! Sacrifice aux Éditions Urban Comics vous chamboulent les entrailles, avec ce jeune protagoniste et sa cruelle destinée. Les auteurs parviennent, scénaristiquement et graphiquement, à nous plonger entre barbarie et sensibilité.
Et ça marche ! On a cette espèce de curiosité avide qui pointe le bout de son nez pour savoir : mais pourquoi tant de haine ??? Qu’ont-ils fait pour mériter tout ce qui se passe ??
C’est là que vous réalisez que vous venez juste de vous prendre dans le filet du talent de Remender !!!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Max, un jouet pour adultes très coquin

Aujourd’hui, je vous présente le plus coquin des jouets pour adultes : Max, un drôle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com