Accueil / Culture / Littérature / BD / Les savants, tome 2, Uraniborg, 1594, La bête de l’île

Les savants, tome 2, Uraniborg, 1594, La bête de l’île

La bête de l’île est le second tome de la collection Les savants, des éditions Soleil, qui présente une seconde enquête d’un duo d’illustres savants. Une bande dessinée, de Luca Blengino et Stefano Carloni, parue en janvier 2017, où l’on retrouve Galilée en compagnie de Johannes Von Kepler.

les-savants-t2-uraniborg-1594-bete-de-l-ile-soleilPadoue, en novembre 1604, Ilario accourt auprès de son maître Galilée.  Des parchemins et autres documents dans les mains, il explique qu’ils viennent de recevoir les premières nouvelles de la communauté scientifique. La nouvelle étoile apparue dans la constellation du serpentaire a été observée sous toutes les latitudes, partout dans le monde. Galilée se réjouit de cette information, ce nouvel astre va lui rapporter d’excellentes affaires. Mais Ilario rappelle qu’il devrait plutôt continuer ses recherches sur la parallaxe, car, apparemment, un allemand du nom de Johann Kepler y travaille déjà. Galilée se demande alors comment va cet homme, quant à Ilario, il s’étonne et demande à son maître s’il le connaît. Galilée commence alors à raconter sa première et unique rencontré avec Johann Kepler…

les-savants-t2-uraniborg-1594-bete-de-l-ile-soleil-extrait1594, dix ans plus tôt, il est demandé à Galilée de partir enquêter sur l’île de Ven. Une île qui n’est peuplée que de savants, alors le héros savant demande ce qu’il,  pourrait bien apporter de plus au maître des lieux. Le professeur Brahe a demandé l’aide d’un astrologue et Galilée est le meilleur d’Europe. Il se prépare donc à un long voyage qui aboutira sur l’île de Ven, où d’étranges meurtres ont lieu. Des victimes comme déchiquetées par une bête, mais des messages en lettres de sang, laissent croire à un tueur en série. L’enquête va prendre rapidement de la vitesse, avec les deux héros, qui vont parfaitement se compléter, dans cette enquête particulière, dans ce lieu oppressant où savants et villageois semblent tous coupables et avoir de bonnes raisons de réaliser ces assassinats. Le récit est captivant et le scénario bien mené, pour une conclusion qui tient la route, et ce jusqu’à la fin. Le dessin est plaisant fluide est détaillé, très travaillé, offrant de belles planches.

Uraniborg, 1594, La bête de l’île est une seconde enquête, une nouvelle bande dessinée, dans laquelle deux illustres savants allient leurs compétences pour découvrir ce qui se trame, derrière des meurtres horribles et complexes.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les Franglaises : un WTF musical mervelous et hilarious

Qui en soirée ne s’est jamais amusé à traduire littéralement les paroles d’un tube anglo-saxon ...

Lire les articles précédents :
Coffrets-cadeau : les enseignements marketing d’un cadeau star

Si plus de 53% des français ont peur de décevoir au moment d’offrir un cadeau ...

Enormous : Un récit anticipation/survivor façon blockbuster !

Paru le 13 Janvier de cette année aux Éditions Ankama sous le Label 619, le ...

Sociétés Publiques Locales : Nos élus investissent à tour de bras !

Quand on demande aux Français de payer plus d'impôts, pour le redressement du pays, dans ...

Fermer