Accueil / Culture / Littérature / BD / Sérum, un récit complet d’anticipation politique.

Sérum, un récit complet d’anticipation politique.

Sérum est un récit complet, une bande dessinée d’anticipation politique, de Cyril Pedrosa et Nicolas Gaignard, parue aux éditions Delcourt, en octobre 2017. Une histoire étonnante, intéressante et captivante, qui offre un futur sombre et pollué, où la vie sociale est surveillée et contrôlée…

serum-bd-delcourtParis, la nuit, tout est était, il n’y a pratiquement personne dans les rues. Un homme à une discussion avec une femme, cette dernière explique qu’il peut la toucher. L’homme affirme alors qu’il préfère vraiment que parler… Deborah lui demande, pour une fois, de lui raconter quelque chose sur lui, un souvenir. Il raconte un souvenir d’enfance, lorsqu’il avait une quinzaine d’années. A cette époque, il y avait encore de la neige dans les Hautes-Alpes. Tandis qu’il raconte son histoire, la ville de Paris se présente étonnement vide, triste, avec un garde proche dansée l’Arc de triomphe, les Champs Elysées plongés dans l’obscurité, sans une âme qui vive. Seuls trois hommes du Service civil nettoient un parc. On y observe des zones de transit, des zones interdites et un immense parc éolien autour de la capitale.

serum-bd-delcourt-extraitParis, en 2050, a bien changé, le régime politique est strict, des veilles pour la consommation d’énergie sont imposées, la police surveille tout. Kader, héros de cette histoire, travaille pour le groupe Eolia, il inspecte différents secteurs du parc éolien et relève des faits de détérioration, pour faire intervenir, par la suite, l’équipe de maintenance. L’homme vit seul, après avoir été condamné, il a quitté sa femme et sa fille, une injection d’un produit psychoactif l’empêche de mentir. Cela se révèle être un enfer pour lui, il vit ainsi reclus, ne parlant à personne. Mais sa vie va basculer avec l’apparition de graffitis, d’un contrôle de police particulier et à la vue de son dossier. La bande dessinée est agréable à découvrir, invitant à découvrir le monde terne dans lequel vit Kader et de la politique mise en place. Dans l’ombre une organisation clandestine semble mettre en place une action, et le héros semblerait être lié, inconsciemment à cette affaire. Le scénario est très bien mené, captivant, avec peu de scènes d’action, mais une écriture efficace et plaisante, qui entraîne facilement le lecteur jusqu’au bout de ce récit d’anticipation politique. Le dessin  est tout aussi efficace avec des planches sans aucune parole, sans aucun texte. Le trait est fin, dynamique, plutôt simple, avec des personnages expressifs.

Sérum est une bande dessinée très bien menée, une agréable surprise et découverte, qui offre un héros particulier dans un récit d’anticipation politique surprenant, criant, peut-être, de vérité.

PDF24 Tools    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Ben 10 – Robot contre alien

Robot contre alien est un nouvel album de Ben 10, paru aux éditions Les livres ...

Lire les articles précédents :
Tortues à l’infini, le nouveau roman très attendu de John Green

John Green s'est fait connaitre mondialement avec son roman "Nos étoiles contraires" magistralement adapté au ...

Cause marque son retour sur la scène de l’Européen

Cause marque son retour sur la scène de l'Européen en janvier 2018 En 2010 le ...

Tu n’as pas rêvé de Jacqueline Grand, un roman prenant

Les éditions Zinedi présentent un polar marseillais passionnant : "Tu n'as pas rêvé" de Jacqueline ...

Fermer