Accueil / Culture / Tortues à l’infini, le nouveau roman très attendu de John Green

Tortues à l’infini, le nouveau roman très attendu de John Green

John Green s’est fait connaitre mondialement avec son roman « Nos étoiles contraires » magistralement adapté au cinéma. Il revient avec « Tortues à l’infini » aux Editions Gallimard, un roman très personnel et touchant, à coup sur un  best seller !

Tortues à l’infini

Le pitch du roman :

Aza, seize ans, n’avait pas l’intention de tenter de résoudre l’énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l’enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.

Aza essaye d’être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d’autres mystères et d’autres vérités, celles de la résilience, de l’amour et de l’amitié indéfectible.

Mon avis de lectrice :

De prime abord, « Tortues à l’infini » pourrait sembler destiné exclusivement aux adolescents, mais c’est sans compter sur l’incroyable talent de conteur de John Green qui joue avec une grande palette de sentiments pour mener son histoire. Effectivement, c’est une enquête menée par des ados quelque peu perturbés, dans un environnement naturel avec une foret et un fleuve… Dit comme ça, on pense à la bibliothèque verte, aux enquêtes du Club des Cinq. La magie de ce roman c’est que c’est tout à fait ça, mais pas que !

Les ados adoreront l’histoire très actuelle et moderne, aux multiples rebondissements, avec des personnages irritants et pourtant attachants. Et les adultes pourront lire entre les lignes tout ce que John Green a mis de lui-même, touchant à des thèmes universels comme la douleur psychique, les obsessions, la quête d’identité qui n’est pas réservée aux seuls ados.

L’histoire est un prétexte, construit comme un thriller, avec une trame qui monte en puissance et de vrais moments d’angoisse extrêmement bien ficelés.

Avec des mots simples, John Green aborde des thèmes compliqués comme la maladie, l’amitié, la difficulté à vivre dans un monde formaté alors qu’on est différent. Les nombreux niveaux de lecture rendent ce roman « Tortues à l’infini » très spécial et très précieux. Un roman formidable qu’on peut se passer entre générations, une véritable prouesse littéraire, bravo Monsieur Green. A partir de 13 ans.

Pour feuilleter l’ouvrage c’est ici

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Le grand livre-jeu pour sauver la planète

Le grand livre-jeu pour sauver la planète est un ouvrage des éditions Nathan, paru en ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Cause marque son retour sur la scène de l’Européen

Cause marque son retour sur la scène de l'Européen en janvier 2018 En 2010 le ...

Tu n’as pas rêvé de Jacqueline Grand, un roman prenant

Les éditions Zinedi présentent un polar marseillais passionnant : "Tu n'as pas rêvé" de Jacqueline ...

100% récup – 20 créations déco en matériaux de récupération

100% récup est un ouvrage de Max McMurdo, paru aux éditions Dessain et Tolra, en ...

Fermer