Le silence de l’Ombre – Un conte merveilleux et poétique aux Éditions Jungle

Lorsque Nao perd son grand-père, il n’arrive pas à l’accepter. Aussi, pour l’aider, et, faire fuir à jamais de son cœur, « Le silence de l’ombre », sa mère lui raconte une histoire incroyable. Enfant, elle a perdu sa sœur jumelle, mais quelque chose de merveilleux s’est produit …

Un one shot fantastique à lire à partir de 8 ans, pour faire fuir les chagrins dûs aux disparitions des proches.

Disponible aux Éditions Jungle le 20 Janvier 22.

 

silence_ombre_couv.jpg
Le silence de l’ombre © Éditions Jungle
  • Le décor :

Une maison en bois dans la forêt …

Sur la balançoire, Nao s’envole au fil des poussées de son grand-père !!! Pendant ce temps, maman les regarde, amusée, depuis la terrasse, une tasse de café à la main. Mais, soudain, grand-père attrape ses deux mains sa poitrine. Maman laisse tomber sa tasse, et court vers lui. Il est trop tard. Allongé sur le sol, inerte, Nao et mère ne peuvent que constater qu’il est parti.

S’en suivent des jours compliqués pour le jeune garçon. Il n’accepte pas la perte de son grand père avec qui il avait une relation privilégiée. Il lui semble que personne ne va arriver à le comprendre à présent. Et, il en veut énormément à sa mère de n’avoir pas fait plus. 

Un soir, constatant son désarroi, elle se glisse dans sa chambre pour avoir une discussion sur le sujet. Au départ un peu agressif, son attention devient toute particulière lorsque sa mère lui explique qu’elle a elle-même subi quelque chose de comparable : la perte de sa propre mère ainsi que de sa sœur jumelle, Naora.

Elle commence alors l’étrange histoire qui s’est produite, un matin, lorsqu’à son réveil, elle a découvert une boîte contenant une paire de lunettes magique !!!!

silence-ombre-p_2.jpg
Le silence de l’ombre © Éditions Jungle
  • Le point sur la BD :

Le silence de l’ombre aux Éditions Jungle est un one shot fantastique pour aider à mieux « digérer » la perte des personnes que l’on aime. Xavier Betancourt donne un ton magique à son scénario, portant sur un drame. De la colère d’un petit garçon, on passe à l’histoire incroyable que la maman utilise pour consoler les maux de son fils. Comme un conte merveilleux, la protagoniste principale va devoir accomplir une quête dans un autre monde. Une transposition nécessaire à la compréhension d’un cheminement indispensable, enrobé de graphismes majestueux !

Le trait d’Elodie Garcia est magnifique. Un crayonné qui fait ressortir une multitude de détails, rendant les animaux et les personnages plus réels afin que le lecteur ressente de ses yeux les matières. On peut ainsi saisir toute la beauté du conte.

silence_ombre_p_5.jpg
Le silence de l’ombre © Éditions Jungle
  • La conclusion :

Un joli conte métaphorique et merveilleux pour aider les plus jeunes, ou tout simplement les préparer, à la perte d’un proche. Le silence des Ombres aux Éditions Jungle est aussi touchant par le récit que par les graphismes fabuleux. Émouvant par le sujet abordé, une œuvre nécessaire, universelle et terriblement humaine.

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Aquarica T2 : La baleine Géante aux Éditions Rue de Sèvres 

Après avoir vu s’échouer un étrange crustacé contenant une jeune fille : Aquarica, venant d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com