Accueil / Culture / Tant que nous serons ensemble : L’histoire d’un tabou social !

Tant que nous serons ensemble : L’histoire d’un tabou social !

Un nouveau titre rejoindra le catalogue des Éditions Akata le 10 Octobre 2019. « Tant que nous serons ensemble » , de l’autrice Yuki Akaneda, est une série audacieuse traitant d’un « interdit social » encore condamné de nos jours : l’amour (consenti) platonique entre frère et soeur.
Un sujet tabou que l’autrice aborde avec pudeur et intelligence afin de « provoquer » chez les lecteurs, une réflexion poussée sur le sujet.

Tant-que-nous-serons-ensemble
Tant que nous serons ensemble © YukiAkaneda2016/KADOKAWACORPORATION/Éditions AKATA
  • Le décor :

Une rue avec un camion de déménagement … Keiichi et Akira Hirose prennent possession de leur nouvel appartement. Comme à toute arrivée dans un nouveau quartier, une des voisines un peu curieuse, vient proposer son aide, et même des nouilles pour un premier repas. Elle remarque la complicité des deux nouveaux arrivants et ne peut s’empêcher d’en déduire qu’ils sont un jeune couple. Akira, un peu gênée, et ne sachant pas trop quoi répondre, ne contrarie pas la jeune voisine.

Une fois, la porte de l’appartement fermée, il est temps de souffler un peu.
Pourtant, on sent une certaine tension. Keiichi se penche vers Akira et l’embrasse tendrement.
Celle-ci rougit mais s’énerve aussitôt de ce comportement et remet vite les choses en place; en trouvant comme excuse que le rangement ne va pas se faire tout seul.

tant-que-nous-serons-ensemble-extrait
Tant que nous serons ensemble – extrait © YukiAkaneda2016/KADOKAWACORPORATION/Éditions AKATA

Ainsi va cette nouvelle vie. Chacun prend ses marques et ses habitudes. Du petit déjeuner, en passant par le travail, et les retrouvailles autour d’un bon repas le soir.
Le plaisir d’être ensemble, de partager, de s’occuper l’un de l’autre. C’est ce qui importe.
S’aimer naïvement.
Cependant, un amour spécial, car si Keiichi et Akira ont entreprit de partir loin de tout et de tous, c’est surtout pour vivre cet amour incestueux entre frère et soeur !

  • Le point sur le manga :

Yuki Akaneda pourrait paraître impudente pour certain avec son scénario « culotté » abordant un sujet encore bien tabou dans nos sociétés. Et pourtant, son manga : « Tant que nous serons ensemble » aux Éditions Akata, n’est pas fait pour choquer les foules. Le sujet y est abordé tout en finesse et intelligence afin d’apporter une réflexion poussée sur la thématique.
Le scénario se construit par plusieurs flash-backs, évoquant la « construction » de cet amour interdit au fil des années. Tout est concentré sur les sentiments et non sur la sensualité ou la sexualité inexistante de ce couple hors-normes.
Puis, l’autrice aborde aussi le regard des autres sur cet amour qui semble pur et solide. Les amitiés, les « vrais » amours, les jalousies autour de cette relation.

Une totale « mise à nue » d’une relation consentie mais interdite.

Tant que nous serons ensemble
Tant que nous serons ensemble-planche © YukiAkaneda2016/KADOKAWACORPORATION/Éditions AKATA
  • La conclusion :

Au delà de l’interdit social, exposé dans « Tant que nous serons ensemble » aux Éditions Akata, on découvre un récit qui « remue », choque et/ou émeut. Le lecteur se retrouve face à une réalité voulue mais considérée comme « anormale » dans notre société. Et pourtant, lorsqu’on referme ce manga, l’autrice a fait tout le travail nécessaire. Elle nous a poussé à une réflexion intense qui nous permet de comprendre ce qu’est vraiment l’amour exposé dans cette oeuvre ! Une relation bien plus spirituelle qu’on ne le pense !!!! Un superbe « poème » !

 

EUR 8,05

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Fausse Note : petits secrets entre monstres

1989. Philharmonie de Genève. A l’issue d’un concert, le chef d’orchestre H.P. Miller est importuné ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
la-boite-de-petit-pois-delcourt
La boîte de petits pois, la première bande dessinée de GiedRé

La boîte de petits pois est un récit complet de GiedRé, petite fille de 7 ...

3 questions à… Franck Esposito et Bertrand Peillard auteurs indépendants de Marseille

Depuis quelques semaines, Marseille frémit d'impatience de vivre son tout premier Salon du livre des ...

la-vache-qui-savait-lire-flammarion
La vache qui savait lire

La vache qui savait lire est un album de Jo Hoestlandt et Lucie Maillot, paru ...

Fermer