Témoigner de ces vies – peindre la mémoire, un livre écrit par Francine Mayran

La découverte de l’oeuvre de Francine Mayran “Témoigner de ces vies, peindre la mémoire”, tant du point de vue artistique que mémoriel, m’a profondément bouleversée.

Les Editions du Signe ont mis à l’honneur le talent magnifique de cette créatrice qui met son inspiration au service de la mémoire.

Psychiatre et peintre céramiste, née après la deuxième guerre mondiale, elle expose ses réalisations sur l’Holocauste en Europe depuis 2008, celles-ci illustrent des fiches pédagogiques sur les victimes du nazisme, réalisées par le Conseil de l’Europe.

Dans ce témoignage pictural, on découvre toutes les oeuvres créées par l’artiste (peintures, céramiques et textes) depuis 2008 jusqu’à aujourd’hui, avec beaucoup de nouvelles créations, des toiles autour de la Shoah, d’autres autour du génocide tsigane.

Je pose le regard et effleure ces pages avec toutes les précautions nécessaires, puis me glisse dans un monde froid et douloureux que ces compositions n’altèrent pas, bien au contraire.

En prologue le beau texte du Pasteur Martin Niemoller

“Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. (…)”

Et puis l’auteur nous parle d’elle, de la peinture, de la sculpture et de l’écriture, de son désir de peindre la Shoah, elle s’appuie aussi sur les propos de  Picasso et de Boris Cyrulnik qui savent si bien parler d’ art et de transmission.

Pénétrons son travail et le drame qui se joue sous nos yeux, elle nous dessine la fin d’un monde, les départs, les trains et la foule dans les trains. Des personnages sans visage ou presque, déshumanisés par la barbarie. Les toiles sont réalisées à partir de photos d’archives … ghettos de Varsovie, de Cracovie, de Lodz

“Des toiles qui renvoient à l’absence, des toiles qui interpellent, des toiles pour que soit interrogée la responsabilité, pour essayer d’extraire l’homme de l’état d’hypnose …”

Et puis les groupes, les groupes d’enfants, “les enfants juifs désignés, raflés, déportés, exterminés, mais aussi les enfants tsiganes marqués du signe “matériel de guerre”.

… Et les morts, tous ces morts, des numéros tatoués sur les bras, une honte indicible …  Primo Levi parle de la  “bestialisation” des prisonniers. Empreintes du passé numéros matricules.

“Ce sont aussi des numéros sur des visages, sur des corps comme la perte des traits de son humanité et de son individualité.”

La comptabilité des morts, hommes, femmes, enfants … d’abord “l’anéantissement  de l’état civil, prélude  l’incinération (…)”, citation tirée d’une réflexion de Vladimir Jankélévitch.

Et puis les visages réapparaissent, les lunettes, les pauvres sourires, les regards perdus, les personnages reprennent du volume, magnifiés par les céramiques de l’auteur.

“Pour symboliser les rescapés, j’ai alors choisi la terre … ainsi avec la terre, je façonnais des corps, des âmes, marqués, porteurs de traces, porteurs d’histoires, porteurs de drames.”

“Puis ce furent des morceaux que j’assemblais, que je recollais ensemble. Des sutures restaient entrouvertes …”

Quelle magnifique  écriture, quelle  belle  âme.

Je sors de cette lecture, de ce témoignage déchirant comme anesthésiée. Il m’a fallu un temps pour me mettre a écrire … Comment expliquer ? comment transmettre aux générations futures quand les derniers témoins directs se seront éteints ? L’art représente un nouveau moyen de transmission sublimé par le talent de Francine Mayran.

Monde, des céramiques  fissurées, fracturées, ponctuées de vides, suturées, recollées … mais un monde pas condamné, pas écroulé, un monde a réinventer.”

Francine Mayran transmet  par l’art, la mémoire de la shoah, du génocide des tsiganes du génocide des arméniens, du génocide des tutsis et du génocide actuel des yezidis.

 

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 4 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture de près de 80 chroniques.

A lire aussi

Les anges de l’histoire, le dernier roman de Fréderika Abbate

Le  code massacre la nature. L’universalité neutralise le monde. L’humanité disparait … Incroyable roman d’anticipation, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Télécharger 1xBet PC pour parier sans blocage

Sur le site web de 1xBet, chacun peut trouver des milliers d'événements qui apporteront des …

Montre-connectée-pour-le-sport
Comment mieux récupérer après l’effort sportif ?

Pendant une séance de sport, en plus de perdre de l’énergie, on fatigue également beaucoup …

wilderness-bd-soleil
Wilderness, l’adaptation libre du roman de Lance Weller

Wilderness est une bande dessinée d’Ozanam et Bandini, à paraître ce mois d’août 2020, aux …

Close