Accueil / Culture / Visions : l’haletant roman de S.L Grey

Visions : l’haletant roman de S.L Grey

Le roman « Visions » de S.L Grey, paru aux éditions Fleuve (noir), nous plonge dans le quotidien d’un couple, Steph et Mark, récemment marqué par un cambriolage dans leur maison au Cap. Mark est enseignant alors que Steph ne travaille pas et s’occupe de leur fille, Hayden. Chacun reproche à l’autre quelque chose. De toute façon, depuis cette terrible nuit, plus rien ne va. Mark a changé, il est anxieux pour un rien et Steph lui reproche de n’avoir pas su les protéger …

Leur amie Carla, personnage haut en couleurs, leur conseille de s’aérer la tête et de partir en voyage pour se changer les idées. Steph s’imagine alors aller à Paris alors que Mark ne cesse de lui saper le moral en la sommant qu’ils n’ont pas d’argent pour partir. Mais Paris serait une belle escapade en amoureux pour se retrouver … Mark finit par plier et accepte l’idée de Steph. 

Une fois à Paris, alors que leur voyage devait les réunir de nouveau comme au premier jour, tout va mal. A commencer par l’appartement qu’ils occupent. La voisine du dessus est aussi louche que désagréable, le logement n’est pas aussi bien que prévu, les galères s’accumulent. Il y a quelque chose qui cloche dedans. Mark et Steph ne se sentent pas à l’aise. Au bout du rouleau, Mark commence à voir et faire des choses étranges … Ils finissent par plier bagage en quatrième vitesse pour rentrer au Cap. Mais « quelque chose » s’est accroché à eux… 

On se prend de suite d’émotion pour ce couple atypique que ce sont Steph et Mark. Elle est une belle jeune femme de 24 ans alors qu’avec ses 47 ans, il est meurtri par un passé douloureux. Leur séjour à Paris va alors faire remonter d’anciens souvenirs et leur faire affronter bien des fantômes … Tapi dans le noir, quelque chose d’inquiétant les guette. On se surprend à regarder même sous notre lit pour voir s’il n’y aurait pas un monstre caché … Et si tout ce qu’ils vivaient était vrai ? Cèderiez vous à la panique ? Visions est alors un roman anxiogène qui sait nous garder en haleine du début à la fin. Et le pire, c’est qu’on aime ça…! 

A propos Jennifer Monnot

A lire aussi

Kosh au Festival Off d’Avignon du 5 au 28 juillet 2019

Kosh au Festival Off d’Avignon – Performer inclassable, virtuose de la beatbox, conteur bourré d’humour ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Otello à l’Opéra National de Paris : la passion, le mal et la fureur

Jusqu’au 07 avril, l’Opéra National reprend l’oeuvre de Giuseppe verdi et Arrigo Boito, d'après Othello ...

Le Carnaval de Nice 2019 « le Roi du Cinéma »

Pour la 135 ème édition du prestigieux Carnaval de Nice, c'est le thème du cinéma ...

Requiem pour un chat par Olivier Bellamy

Les excellentes éditions Mon poche présentent un livre de réflexions personnelles suite à la disparition ...

Fermer