Accueil / Culture / Volupté Victorienne au Musée Jacquemart-André

Volupté Victorienne au Musée Jacquemart-André

Les artistes de l’Angleterre Victorienne au XIXe siècle sont présentés dans une exposition itinérante à travers l’Europe, celle-ci pose ses valises au Musée Jacquemart-André à Paris jusqu’au 20 Janvier 2014.

Alors qu’à la même époque Giverny, les bords de Seine et les côtes normandes sont le terrain d’expérimentation des peintres sortants le chevalet pour rendre ces impression(niste)s « sur le motif » ; outre-manche, il en va différemment, la société britannique traverse une période marquée par le puritanisme où les artistes redécouvrent « désirs et volupté » (Comme est titrée l’exposition) de la femme à travers cet « Aesthetic Movement ». Le pays est alors sous le règne de la reine Victoria (1837-1901) la première puissance mondiale et dans cette période rude et moraliste, les peintres s’expriment sur ce corps de femme comme sujet par des références esthétiques mythologiques et oniriques diverses : un goût pour l’Antique, femmes délicatement dénudées, mythes, peintures décoratives et compositions médiévales.

Affiche désirs et voluptéA travers cette exposition on découvre ce mouvement artistique méconnu à travers 50 œuvres de ses plus grands représentants : Sir Lawrence Alma-Tadema (1836-1912), Sir Frederic Leighton (1830-1896), Edward Burne-Jones (1833-1898) ou encore Albert Moore (1841-1893). Ces toiles exceptionnelles témoignent de ce culte de la beauté et sont le fruit d’une vie de collection, d’une passion pour la peinture victorienne, celle de Pérez Simón. Certaines œuvres exposées sont de véritables icônes de l’art britannique telles Les Roses d’Héliogabale d’Alma-Tadema ou encore Les Jeunes filles grecques ramassant des galets sur la plage de Leighton.

C’est donc une présentation immanquable, où on découvre avec émotion des artistes attirés par la pure beauté, cherchant un idéal esthétique mythique, dont la contemplation contemporaine peut apporter au spectateur un peu de douceur à un monde contemporain troublé.

Catalogue de l'exposition 'Désirs et volupté" - Fonds Mercator
Catalogue de l’exposition ‘Désirs et volupté » – Fonds Mercator

A l’occasion de cette exposition, un catalogue est édité par le Musée Jacquemart-André/Culturespaces et le Fonds Mercator. Cet ouvrage sera sans doute une référence sur ce mouvement esthétique trop méconnu. En effet, celui-ci outre être mettre en valeur la qualité esthétique des toiles par de magnifiques reprographies développe un vrai propos scientifique notamment grâce aux contributions de la commissaire générale, Véronique Gerard-Powell et de Charlotte Ribeyrol, maître de conférences en littérature et de civilisation anglaises à l’Université de Paris-Sorbonne. On notera également le propos introductif particulièrement éclairant de Sir Peter Ricketts, Ambassadeur de Grande-Bretagne en France explicitant le rapport qu’entretenaient les artistes de pars et d’autre de la Manche en cette époque victorienne. 

Informations pratiques : L’exposition « Désirs et volupté à l’époque victorienne » se tient jusqu’au 20 janvier 2014 au Musée Jacquemart-André à Paris, sera ensuite présentée à Rome au Chiostro del Bramante du 15 février au 5 juin 2014, puis au Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid, du 23 juin au 5 octobre 2014. Renseignements et réservations sur http://desirs-volupte.com/

Catalogue de l’exposition – Editeur : Fonds Mercator, 240 pages, 39 €. 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Urgences et sentiments de Kristof Magnusson

Les excellentes éditions Métaillié présentent dans leur Bibliothèque Allemande un roman percutant : Urgences et ...

Lire les articles précédents :
Les primates humanistes : « Le Bonobo, Dieu et nous »

A la recherche des origines de la morale humaine, le célèbre primatologue et biologiste américano-néerlandais, Frans de Waal, nous livre...

Le livre noir de l’occupation israélienne

« Le livre noir de l’occupation israélienne » témoignages recueillis par l’ONG « Breaking the Silence » aux Editions ...

Je vois … Je vois … « Le coffret de L’oracle Gé » aux éditions Trajectoire

Après vous avoir parlé des coffrets de "l'oracle Belline" et du tarot de Marseille", voici ...

Fermer