Accueil / Culture / X ou Y, le nouveau roman de Séverine de la Croix

X ou Y, le nouveau roman de Séverine de la Croix

Aujourd’hui est sorti « X ou Y », le nouveau roman jeunesse de Séverine de la Croix, aux éditions du Rocher. S’adressant à un public adolescent, l’auteure n’en est pas à son premier livre jeunesse. Découvrons ensemble un roman touchant qui vous assurera une beau moment lecture !

X ou Y Séverine de la Croix

X ou Y Séverine de la CroixRésumé :
« Je suis Camille mais depuis un an, quatre mois et vingt-et-un jours, je m’appelle Yann. Depuis que mon père ne sait plus lequel de nous deux est mort dans l’accident, son fils ou sa fille, Camille ou Yann. »
Pour se protéger de son père devenu alcoolique depuis le drame, Camille a pris l’identité de son frère jumeau : Yann, son double, la moitié d’elle sans laquelle elle n’arrive plus à vivre, décédé dans l’accident avec leur mère. Inscrite dans un nouveau lycée, elle fait illusion.
Mais comment demeurer Yann quand Thomas fait irruption dans sa vie ? Et comment redevenir Camille alors que son père s’accroche à « son fils » pour ne pas sombrer ?
Mon avis
X ou Y est clairement une belle découverte. Bien qu’il n’ait pas atteint toutes mes espérances, il reste un roman très intéressant. J’ai pris un réel plaisir à le lire et je n’ai aucun problème à le recommander. Maintenant, si on entre dans le détail, comme 98% des livres, il y a du bon et du moins bon.
Le nouveau roman de Séverine de la Croix est destiné à un public adolescent. Si la plupart des jeunes aiment lire et le font au moins une fois par semaine*, ils peuvent se décourager rapidement face à un pavé. D’un point de vue objectif, les 250 pages du roman sont donc plutôt une bonne nouvelle. Juste ce qu’il faut pour une bonne histoire, pas assez pour rebuter les « petits » lecteurs. J’ai d’ailleurs mis seulement quelques heures à le lire et j’ai eu du mal à poser le livre tant il a un aspect addictif. En effet, X ou Y fait partie de ces livres qu’il est difficile de poser avant de les avoir terminés.

J’ai tout de suite été intriguée par la couverture de ce roman. Je l’ai trouvée superbe en termes d’illustration, cependant j’ai légèrement grincé des dents sur les couleurs. Encore et toujours le rose et le bleu comme antinomie relative aux hommes et aux femmes. On peut dire que je chipote, ceci dit, j’aime bien chipoter. N’y a-t-il pas d’autres moyens pour représenter l’idée d’un livre sur les identités de genre ? Ce qu’il n’est pas tout à fait, d’ailleurs, et j’y reviendrai après.

Les atouts du livre
Il ne nous faut pas longtemps pour remarquer que Séverine de la Croix écrit souvent. Sa plume est fluide et agréable, et j’ai beaucoup apprécié les diverses références à la pop culture ainsi qu’aux jeux de société présentes dans X ou Y.
On rentre assez rapidement dans l’intrigue sans tourner longtemps autour du pot.
L’auteure dépeint un personnage principal féminin au caractère fort. En effet, Camille a subi déjà de nombreuses épreuves pour une adolescente, et elle y fait face de front. Il est très agréable de voir ce genre de personnage dans des romans jeunesse à destination justement de ces jeunes qui se construisent. Les stratégies de Camille pour se protéger sont intéressantes et assez réalistes psychologiquement parlant. Ce qui m’amène d’ailleurs à valoriser la psychologie des personnages que j’ai trouvé très juste. Chaque acteur de l’histoire est construit et ajoute une véritable identité au roman.
Enfin, j’ai beaucoup aimé la diversité des thèmes abordés : l’alcoolisme, l’homosexualité, l’acceptation de l’autre (big up Thomas et papa de Thomas), la construction de son identité face aux aléas de l’adolescence et les épreuves de la vie, etc. Certains sujets sont mieux traités que d’autres, mais globalement j’ai trouvé que la réflexion donnée au lecteur était pertinente.
Les regrets
Eh oui, comme précisé au-dessus, les bons côtés viennent rarement sans les mauvais. Alors ôtons directement le pansement d’un seul coup : chaque échange de SMS était une attaque outrageuse à mes yeux. Je le dis et le répète pour ceux du fond : les jeunes n’écrivent pas comme ça ! Oui, ils font souvent des fautes d’orthographe, oui ils font des raccourcis parfois difficilement compréhensibles. Mais les outils à disposition permettent d’écrire convenablement. D’autant plus quand la manière d’écrire des textos ne correspondaient pas du tout à la personnalité des personnages (coucou Thomas qui est excellent en français et adore ça mais écrit ses SMS avec les pieds, les yeux bandés). Toutefois, il faut savoir que l’auteure aurait aimé pouvoir modifier cela avant publication et qu’elle n’en a pas eu l’occasion. Je décide donc de lui pardonner cet écart.
Un autre de mes regrets est celui du titre. Je dois avouer que lorsque j’ai aperçu la couverture, avec « X ou Y », et même en lisant un peu le résumé, je m’attendais à lire un livre sur un personnage principal transgenre. Mais non. C’est dommage, c’est si rare. Et il y a un réel besoin de représentation littéraire des personnes transgenres, surtout auprès des adolescents. En effet, ce sont des questions qui se posent lors de la construction de son identité…
En bref
Au final, j’accorde une note de 4/5 à X ou Y de Séverine Lacroix. J’ai beaucoup aimé le thème et je me suis énormément attachée aux personnages ! J’ai passé un excellent moment et malgré ses petits défauts je pense que c’est une très bonne lecture.
*Enquête Ipsos pour le Centre national du livre (CNL), 2016

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Festival du Livre de Marseille : demandez le programme !

Pour sa deuxième édition très attendue, le Festival du Livre de Marseille organisé par l’association ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
facebook-messenger
Comment déployer un Chatbot Facebook Messenger

Donner aux clients des réponses à leurs questions urgentes, c'est ce que font les chatbots. ...

When I Have Fears-The Murder Capital
The Murder Capital : les nouvelles têtes du post punk britannique !

Véritable claque sonique, The Murder Capital honnore l’héritage laissé par Joy Division, The Fall ou Nick ...

ultra-trails-de-legende-glenat-livre
Ultra-Trails de légende, un beau livre des éditions Glénat

Ultra-Trails de légende est un bel album des éditions Glénat, paru en septembre 2019. Un ...

Fermer