Accueil / Sport / Football / Yoann Gourcuff : direction Arsenal dès cet hiver ?

Yoann Gourcuff : direction Arsenal dès cet hiver ?

Le meneur de jeu, acheté 22 millions d’euros (plus 4,5 millions d’euros de bonus divers) à l’été 2010, pourrait quitter l’OL par la petite porte, cet hiver, lors du mercato.

« Yoann Gourcuff va quitter l’OL dès cet hiver ». La rumeur (car s’en est une pour l’instant) enfle de plus en  plus du côté de l’Olympique Lyonnais ; à tel point que tout prête à l’interpréter. Exemple dimanche en fin d’après-midi, du côté d’Auxerre : le meneur de jeu n’a pas pris part à la rencontre, présent sur le banc du début à la fin du match qui a vu ses coéquipiers l’emporter sans lui 3 buts à 0 (la plus large victoire de la saison). Un exemple qui illustre, selon Pierre Ménès (consultant de Canal +), que l’entraîneur de l’OL a envoyé un signal fort à son milieu de terrain : il ne compte plus sur lui. « Garde a fait des choix forts, en laissant sur le banc Gourcuff pendant tout le match. Ce qui ne fait qu’accentuer la rumeur d’un départ à Arsenal lors du mercato hivernal », a-t-il expliqué.

Mais qu’en est-il du principal intéressé, qui ne s’exprime sur son cas personnel que très rarement dans la presse ? A-t-il trouvé un accord avec Arsène Wenger, manager général d’Arsenal ? Se voit-il terminer la saison avec l’OL ? Enquête au coeur d’un véritable problème que le club rhodanien préfère taire.

Un homme, deux saisons, trois blessures

La situation fait étrangement penser au ton « politiquement correct » employé, deux ans durant, à l’encontre de Claude Puel. Partira, partira pas ? L’OL se contente d’esquiver les rumeurs, évitant donc d’évoquer un possible départ de Gourcuff à Arsenal, ce que beaucoup d’intervenants annoncent toutefois.

Pourtant, lorsqu’il est présenté, le 25 août 2010, aux 15.000 spectateurs de Gerland, Yoann Gourcuff est étincelant. Souriant, enjoué, l’ancien meneur de jeu bordelais apparaît en grande forme, bien décidé a reprendre un rôle décisif et le poste imposant qu’un Juninho a laissé vacant un an auparavant. Et ses débuts avec l’OL sont encourageant : un but contre Lille (3-1) et une passe décisive contre Sochaux (2-1) en octobre 2010, suivi d’un nouveau but inscrit à Lisbonne en Ligue des Champions (3-4) et de deux passes décisives délivrées coup sur coup contre Nice (1-0) et à Lens (3-1), en Ligue 1.

Malheureusement, le 24 novembre 2010, trois jours après son bon match à Lens, Yoann Gourcuff se blesse à la suite d’un tacle non-sanctionné de l’allemand Metzelder lors d’un match de Ligue des Champions joué à Shalke 04. C’est alors le début de longs ennuis pour le milieu de terrain. Souffrant d’un hématome entre le mollet et la cheville de la jambe droite, et d’un écrasement musculaire du tendon d’achille droit, Gourcuff revient quelques semaines après dans le groupe, confiant. Mais son jeu a perdu en simplicité, et il ne se montre plus décisif.

Le 6 février 2011, lors d’un match de l’OL contre Arles-Avignon (5-0), et suite à un nouveau coup, le breton se blesse au gros orteil droit, dont l’ongle est arraché. Il est alors remplacé par Gomis, mais parvient à jouer une semaine plus tard, à Geoffroy-Guichard : un match au cours duquel il adressera deux passes décisives aux siens, sur corner. On le pense même relancé lorsqu’il inscrit un nouveau but le 18 février 2011, contre Nancy (4-0), d’autant qu’il réalise un bon mois d’avril, passeur décisif pour Briand contre Lens (3-0) et buteur contre Montpellier à Gerland (3-2). Le nouveau Gourcuff semble être au top de sa forme. Mais le match à Toulouse sonnera la fin de sa belle aventure olympienne.

En effet, pour la troisième fois de la saison, Gourcuff se blesse et sort du terrain face au TéFéCé : nous sommes alors le 1er mai dernier. Cette fois, la blessure est plus grave qu’elle en a l’air.
« J’ai un morceau d’os qui se promène dans l’articulation et qui a rayé le cartilage, explique l’intéressé. J’arrive à courir mais quand il s’agit de frapper le ballon, je ressens une douleur ». Fin de saison pour le joueur, qui retrouve alors les terrains à l’occasion du stage d’avant-saison organisé par l’OL en Autriche, au mois de juillet dernier.

Au cours de ce stage, le 5 juillet, Yoann Gourcuff ressent une nouvelle douleur à la cheville. Il est alors renvoyé à Lyon le lendemain, et y passe des examens, qui se révèleront moins grave que prévu. Le lyonnais est donc attendu à l’entraînement le 11 juillet, à Tola Vologe, mais encore une fois, ce jour-là, sa cheville lui pose problème : il annonce ressentir une gêne persistante sur ses appuis et certaines frappes de balle. « J’ai fais quelques examens en rentrant sur Lyon ainsi qu’une infiltration, explique-t-il (…) Actuellement je fais quelques essais à l’entraînement, mais je dois faire le point rapidement avec le staff médical ». Le point est fait : le joueur souffre d’une inflammation du cartilage de sa cheville gauche provoquée par un corps étranger dans l’articulation.

Gourcuff décide donc de se faire opérer, et subit une arthroscopie le 27 juillet dernier.
« L’arthroscopie subie par Yoann Gourcuff à l’Hôpital Privé Jean Mermoz, par le Dr Sonnery-Cottet, s’est déroulée dans les meilleures conditions », indique le lendemain un communiqué du club, publié sur le site internet. L’indisponibilité de Gourcuff est estimée à un mois : il entame alors sa rééducation à Capbreton, dans les Landes.

Depuis, le joueur a retrouvé un semblant de réussite : il a délivré une belle passe décisive à Jimmy Briand, à Lille (1-3), et a inscrit un magnifique but à Saint-Etienne le 29 octobre dernier (2-0).
Un retour au premier plan qui n’est pas vraiment du goût de la presse, laquelle décortique les moindres faits et gestes du discret Gourcuff, sur et en-dehors du terrain. La surmédiatisation et les critiques répétées (et pas toujours justifiées) déplaisent fortement au breton, ce qui le pousserait donc, d’après nos informations, à tourner rapidement la page lyonnaise, en s’engageant dès cet hiver avec Arsenal.


Gourcuff et Arsenal auraient trouvé un accord de principe

Des informations commencent en effet à circuler. Et si Arsène Wenger est très intéressé pour enrôler l’ancien bordelais dès cet hiver (il avait déjà témoigné un intérêt profond l’été dernier), le joueur semble lui aussi séduit par le challenge qu’Arsenal lui propose. En définitive, seul reste l’OL comme ultime arbitre.

Le club de Jean-Michel Aulas ne serait pas contre un départ de « l’indésirable Gourcuff », mais pas à n’importe quel prix. Puisqu’acheté 22 millions d’euros par le club en 2010, il faut maintenant trouver un accord financier afin de rentabiliser, autant que faire se peut, le transfert du breton.

Mikhaël Defoly

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

La 28ème Etape du Tour reliera Annecy au Grand Bornand

La 28ème Etape du Tour reliera Annecy au Grand Bornand La 28ème Etape du Tour ...

Lire les articles précédents :
Entrevue Clara Morgane Calendrier 2012 et « Double Jeu »

Entrevue réalisée le 25 novembre 2011 dans la loge de Clara Morgane au Docks oceane ...

Kseniya Moustafaeva 1 ère du Tournoi de Brzeg Dolny

La Française termine 1ère de la compétition, avec d'excellentes notes: 26.700 pts au cerceau, 27.180 ...

Encore des places pour aller voir Julien Doré en concert au Stereolux de Nantes!

Nous vous en avions parlé, Julien Doré sera a Nantes pour un concert exceptionnel au ...

Fermer