3ème édition du Prix du livre Grand Est : les lauréats dévoilés !

La Région Grand Est a lancé en 2018 le Prix du Livre Grand Est, un prix dédié à l’illustration favorisant la reconnaissance et la promotion des talents régionaux. Pour cette troisième édition, 70 auteurs, illustrateurs et éditeurs du Grand Est ont participé. Le jury, composé de six membres et présidé par Olivier Guez, journaliste et écrivain lauréat du Prix Renaudot 2017, s’est réuni début avril et a sélectionné trois lauréats ainsi que trois coups de cœur. Le palmarès a été dévoilé ce vendredi 6 mai 2022 à Strasbourg.

Dans la catégorie « Illustration : BD »

Lauréate : Lisa Blumen (nom de plume de Lisa Lecoq) pour Avant  l’oubli, bande-dessinée publiée chez L’employé du moi, éditeur indépendant belge.

Lisa Blumen est née en 1994 à Roubaix. Diplômée des arts décoratifs de Strasbourg (HEAR – Haute école des arts du Rhin), elle alterne sa pratique du dessin entre albums jeunesse, bandes-dessinées, commandes pour la presse et projets de micro éditions. Cette illustratrice strasbourgeoise a obtenu une aide à la création littéraire de la Région pour cet ouvrage, qui est sa toute première bande-dessinée (elle a publié par ailleurs cinq albums jeunesse).

L’ouvrage Avant l’oubli : La lune se dirige vers la Terre et la collision est désormais inévitable. Face à l’imminence de la disparition du monde, certains règlent leurs petites affaires mais d’autres vont se révéler au contact de leurs semblables, apprendre à se connaître ou tenter d’en profiter tant qu’il est encore temps.

Coup de cœur : les éditions 2024 pour Des vivants, de Raphaël Meltz, Louise Moaty et Simon Roussin, bande-dessinée historique.

Fondée par deux anciens étudiants de la HEAR, la maison d’édition est basée à Strasbourg et existe depuis plus de 10 ans. Elle décline des ouvrages exigeants et poursuit un travail de recherche de nouveaux talents. Elle est reconnue pour la qualité de son travail et son dynamisme. Les éditions 2024 étaient lauréates lors des 1 ère et 2ème éditions du Prix du livre Grand Est.

La BD Des vivants : Été 1940. A Paris, au musée de l’Homme, des ethnologues se réunissent. Ils posent les bases de la lutte qui mènera à la Libération. Mais ils seront bientôt trahis et, pour la plupart, exécutés.

Raphaël Meltz et Louise Moaty proposent un scénario d’une profonde intégrité où aucun dialogue n’a été inventé. Simon Roussin, grâce à un dessin d’une grande maîtrise, redonne vie à ces fragments. Ensemble, ils composent une fresque puissante, rigoureuse et émouvante. L’ouvrage a obtenu le Prix spécial du jury au Festival d’Angoulême en 2022.

Dans la catégorie « Illustration : jeunesse »

Lauréat : les éditions 3Oeil pour la collection Philonimo, composée de six petits livres d’initiation à la philosophie (trois autres à venir) écrits par Alice Brière-Haquet et illustrés par des illustrateurs différents, la plupart issus de la région.

Créée en 2016 et installée à Reims, la maison d’édition 3Oeil est spécialisée en illustration, graphisme et fabrication. La collection Philonimo part à la découverte des grands philosophes. Un voyage vers de nouveaux univers graphiques, sans frontière d’âge : six livres, six philosophes et six illustrateurs.

Coup de cœur : Saehan Parc pour Papa Ballon, son premier album jeunesse, publié chez 4048 (collection jeunesse des éditions 2024) pour lequel elle a obtenu une aide à la création littéraire de la Région.

Saehan Park est née en 1989 en Corée du Sud où elle a puisé ses inspirations dans les manhwas, mangas, comics et BD européennes. Elle a suivi des études en France, notamment à la HEAR dans la section illustration, et y a trouvé son propre style graphique et narratif. Ses illustrations se retrouvent dans le New York Times, Bloomberg businessweek, le Süddeutsche Zeitung, etc. Elle participe également à des expositions collectives et est membre de Louise the women, un collectif d’artistes visuels féminins de Corée.

L’ouvrage Papa Ballon : Un beau jour, tous les adultes se retrouvent transformés en ballons de baudruche. Plus de papa pour empêcher Hana de manger une glace, plus de Mamie pour faire pousser les tomates. Hana, Camille, Klaus et Lucas tiennent leurs Papa-Ballons au bras, des papa-ballons impuissants et désarmés devant leurs enfants qui goûtent à cette liberté nouvelle. Un souffle, et le ballon s’envole ! Les enfants prennent la place des parents pour apprendre à grandir… L’ouvrage a obtenu le Prix Révélation Livre Jeunesse de l’ADAGP (société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques) en 2021.

« Dans la catégorie « Livres d’artistes, livres d’art et livres objets » 

Lauréat : l’association La Conserverie, un lieu d’archives (C’était où ? C’était quand ?) pour l’ouvrage Du vent au bout des doigts sur une idée originale d’Anne Delrez.

Cette association est un point de rencontre dédié à la photographie dite de famille. Elle dispose d’un fonds iconographique composé notamment de dons faits au Conservatoire National de l’Album de Famille. La Conserverie édite régulièrement des ouvrages en écho aux recherches sur la photographie vernaculaire qu’elle mène.

Du vent au bout des doigts : fruit d’une collecte initiée en 2020, l’ouvrage est un recueil de 80 photographies issues des albums des uns et des autres. Il y est question d’hommes, de femmes, d’enfants et d’oiseaux. De cet oiseau que nous espérons attirer avec un bout de rien, un morceau de confiance et de pain. De cet oiseau qui est là mais bientôt s’envolera, juste après. De tous ces vents et paysages cachés dans ses plumes. Il est question d’hommes, de femmes et d’enfants et de la fierté d’avoir été choisi par un oiseau pour se poser.

Coup de cœur : les Éditions du livre pour Bloom, livre pop-up à 360° de Julie Safirstein. 

Cette maison d’édition strasbourgeoise indépendante publie des livres d’artistes pour enfants à l’esthétique géométrique, minimale et colorée. Dans ces ouvrages, la narration naît du dialogue entre l’image et la manipulation de l’objet-livre. Les Éditions du livre défendent un principe manifeste : « La forme du livre, c’est le fond ». Elles étaient lauréates de la 2 ème édition du prix du livre Grand Est. Bloom est un livre pop-up circulaire dont les pages s’ouvrent comme des pétales et font apparaître un délicat bouquet de fleurs. Couleurs vives et pastel, superpositions : il suffit de déployer l’ouvrage de Julie Safirstein pour entrer dans un jardin poétique et chromatique. Ce livre pop-up tout en plis fait appel au jeu et à l’imagination.

* * *

La Région Grand Est s’engage tout au long de l’année en faveur de la création littéraire et artistique en lien avec tous les acteurs de la chaîne du livre. Son territoire compte 148 librairies indépendantes, 169 éditeurs, 500 auteurs et 70 manifestations littéraires diverses. Dans la continuité de ses trois premières éditions, le Prix du livre Grand Est valorise les acteurs régionaux des arts graphiques et visuels.

A propos Nuncia Dumorné

Actualités artistiques, culturelles, touristiques

A lire aussi

le-poussin-arc-en-ciel-langue-au-chat

Le poussin Arc-en-ciel

Le poussin Arc-en-ciel est une histoire tendre et amusante, d’Erine Savannah et Lucile Ahrweiller, parue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com