Accueil / Culture / Musique / Concerts / A Nice, le palais Nikaia sous le charme de Sting

A Nice, le palais Nikaia sous le charme de Sting

Sting a créé l’événement samedi soir au Palais Nikaia de Nice. Ses fans attendaient depuis longtemps sa venue dans la capitale azuréenne. D’ailleurs, le concert était complet plusieurs jours auparavant.

Sting (crédit photo : Nicolas Cariou / Nouvelle vague)

Devant 9000 personnes, Sting a enchaîné les titres, les tubes de Police mais aussi les siens, tous plus connus les uns que les autres. Il était 21h lorsqu’il est apparu sur scène, le bras en écharpe, à cause d’une opération subie la semaine dernière. Certes, il ne pouvait pas jouer de la guitare mais il a montré qu’il était en pleine forme et qu’il chantait toujours aussi bien, de sa voix si singulière.

Dès le début du concert, il a fait part au public, dans un français très correct, de l’histoire de la naissance de la chanson mythique de Police, « Roxanne ». Il logeait alors à Paris, dans un petit hôtel où se succédaient des prostituées et leurs clients. Dans sa chambre, son attention a été attirée par une affiche de Cyrano de Bergerac avec la fameuse Roxane…. C’est dans une version acoustique qu’il a ainsi débuté le concert.

Pendant près de deux heures, il va interpréter les titres qui ont marqué le groupe Police : « Message in the bottle », « every breath you take », « So lonely », « walking on the moon », « wrapped around your finger » et tant d’autres… Pour certains de ses titres, les ambiances changent : tantôt reggae comme avec « Englishman in New York », tantôt orientale avec une magnifique interprétation «de « Desert Rose ». Le public, de tous âges, complètement sous le charme, a repris en chœur certains refrains. Pour le rappel, le chanteur est revenu pour trois titres, dont le sublime « Russians ». En quittant la salle, chacun avait le sentiment d’avoir vécu un très grand moment. Sting a offert au public du Palais Nikaia un concert grandiose dont il se souviendra.

En première partie, Tom Leeb, seul avec sa guitare, a fait une belle impression et a su séduire la foule avec ses ballades romantiques, extraites de son premier album « Recollection ». Comme il l’a annoncé lui-même, il n’avait jamais chanté dans une aussi grande salle. Il est fort probable qu’à son tour il sera un jour en tête d’affiche au Palais Nikaia.

A propos laurence ray

A lire aussi

Noël avec Louis XIV au Château de Versailles

Le Parcours du Roi – Un évènement et une visite hors-norme à s’offrir pour les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
annonces légales
La formalité d’annonce légale

L'annonce légale est un texte ayant une valeur juridique et qui doit être publiée dans ...

coeur-de-tenebres-delcourt
Cœur de ténèbres

Cœur de ténèbres est une adaptation d’une nouvelle de Conrad, en bande dessinée, par Jean-Pierre ...

Melkior-magicien-originaire-de-Saint-Etienne
Melkior, un magicien originaire de Saint-Etienne

Un spécialiste en magie pour enfants né à Saint-Etienne Un artiste Stéphanois Bientôt 60 années ...

Fermer