À prix d’or, un diptyque explosif aux Éditions Glénat

À prix d’or, un western australien, à la rencontre de deux filles piégées dans une petite ville de l’outback, prête à tout pour faire ressortir des vérités trop longtemps enfouies !

Et tout commence par une ancienne mine d’or. Dont le prix le plus reluqué par les crapules locales, est un fameux magot !!

Une aventure explosive, en diptyque, à retrouver aux Éditions Glénat. Depuis le 28 septembre 22. (Tout public)

  • Le décor :

1933… Australie…

Bobby Friend, un chercheur d’or n’en revient pas. Au pied d’un mont, perdu au milieu du désert, surmonté d’un vieux gommier, il vient de dénicher une pépite ! Mais, au lieu d’être trop gourmand, et de continuer ses investigations au pied de cet amas de sable rouge, il s’en tient à ce maigre butin.

Pourtant, des années plus tard, son cousin Brad Foe décide de reprendre les fouilles. C’est lui qui dénaturera à jamais ce paysage. Creusant une mine, qui sera la seule « attraction » de cette ville complètement paumée. Enfin, en comptant également le petit pub local, qui voit tous les jours ces habitués défiler !! Il faut dire qu’avec ses serveuses topless, il attire pas mal les badauds du coin. Il fallait bien ça pour faire perdurer ce petit commerce local, et affronter la concurrence.

Ce jour-là, c’est Birdy, une des filles du coin, qui refuse de participer à cette nouvelle « stratégie commerciale ». Après une discussion houleuse avec son patron, elle démissionne.

Au bord de la route qu’elle s’apprête à prendre pour retourner chez elle, elle tombe sur Ellie. Une jeune femme de son âge qui la prend en stop. Toutes les deux se mettent à converser sur leur vie : la démission de Birdy, et l’emploi à la mine d’Ellie. Et tombent d’accord sur un point. Chacune d’elles rêve de quitter ce bled paumé et de rejoindre une grande ville.

C’est lorsque Birdy retrouve ses «misérables » pénates, entre les trois crapules qui crêchent là, et sa mère malade, que celle-ci commence à lui révéler l’existence d’un magot qui lui appartiendrait !!!

a-prix-dor-1.jpg
À prix d’or Tome 1 © Éditions Glénat
  • Le point sur la BD :

Entre western musclé et drama familial, À prix d’or nous plonge dans une course contre la montre effrénée, pour rétablir des vérités trop longtemps cachées. Une histoire qui débute en 1933, en pleine ruée vers l’or. Pour se dérouler, tout en finesse par de nombreuses ellipses entre passé et présent. Ces flash-back à double tranchant laissent apparaître une sous-intrigue surprenante qui vous éclate à la gueule en fin de partie, grâce au génie de Nathalie Sergeef. On a des thèmes comme l’amitié particulière qui semble se lier rapidement entre les deux protagonistes principales. L’héritage familial, la rancœur et surtout une revanche nécessaire.

L’étau se resserre au fil de la lecture, pour un final en beauté, bien ficelé, soutenu par les graphismes tout en formes, de Bernard Khattou ! Et ses planches explosives qui donnent un rythme affolant au récit publié aux Éditions Glénat.

a-prix-d'or-2.jpg
À prix d’or Tome 2 © Éditions Glénat
  • La conclusion :

Le lecteur se laisse entraîner doucement dans une aventure explosive au revers goût amer qui se déroule dans un diptyque étonnamment affolant !!! À prix d’or aux Éditions Glénat, nous donne envie de bush australien, et ce tandem féminin, inspiré, nous booste le moral avec ses fusillades et cette course contre la montre qui sent bon le flouze !!!! Un bon divertissement qui réchauffe !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Première personne du singulier d’Haruki Murakami

Première personne du singulier est le dernier livre d’Haruki Murakami paru le 5 janvier 2023 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com