gyms help us keep fit opinion essay creative writing online masters uk creative writing therapeutic editing dissertation rates que quiere decir do my homework

Ah, ça ira ! – L’autrichienne et les cendres

L’autrichienne et les cendres est le troisième et dernier tome de la série surprenante et uchronique d’aventures révolutionnaires Ah, ça ira !, des éditions Delcourt. Une bande dessinée de Jean-David Morvan et Julen Ribas, parue en juin 2021, qui présente la fin d’un règne…

ah-ca-ira-t3-autrichienne-et-les-cendres-delcourt5 octobre 1789, Lisandro parcourt le Perche, sur son cheval. L’homme est furieux. Il se souvient de ses faits d’armes aux côtés d’un homme qui fut son ami, Rémi ! Mais ce dernier l’a trahi… Le même jour, au château de Versailles, le peuple et surtout les femmes s’approchent des grilles du château. Armes à la main, elles réclament du pain. Dans la foule Eglantine retrouve Théroigne. Elle lui affirme que la première partie du plan a fonctionné. Théroigne semble heureuse et explique que le plus dur reste à faire. Dans le château, le comte regarde ce qui se trame en se posant des questions. Un homme de la garde arrive vers lui expliquant qu’on raconte qu’il y a plus de 7000 femmes en furie. Celles-ci auraient des armes blanches, des fusils et des canons. Le comte reste calme, il savait que la liberté ne siérait pas au peuple… Puis, le garde continue d’expliquer que d’autres groupuscules armés arrivent vers le château…

ah-ca-ira-t3-autrichienne-et-les-cendres-delcourt-extraitVoici la conclusion de cette partie de l’histoire revisitée, qui met un peu plus les femmes à l’honneur, même si les héros sont, rappelons-le, deux hommes et une femme. Ainsi, Lisandro est de retour de Saint Malo pour poursuivre le traître de Rémi, tandis qu’Eglantine et Frédéric continuent de soulever le peuple contre la monarchie, pour obtenir des droits et surtout plus d’égalité pour les femmes. Les évènements s’enchainent, dans cette bande dessinée plutôt bien découpée, entre les actions de chacun et la révolution qui avance. L’uchronie met un peu plus en avant le droit des femmes, avec quelques comparaisons avec l’esclavagisme. Le roi et la reine sont bien différents, offrant ainsi du suspense et de bien belles surprises, dans le joli décor de Versailles, lieu symbolique de la révolution. Le dessin est dynamique, le trait plutôt simple et rond, avec un découpage plaisant.

L’autrichienne et les cendres est le troisième et dernier tome de la série d’aventures révolutionnaires Ah, ça ira !, des éditions Delcourt. Un album surprenant, qui offre une conclusion uchronique, pleine de surprises, de combats, de complots, de traîtres, d’espoir, de coups bas, de courage…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Jusqu’au 2 octobre, Michel Boujenah fait ses adieux aux Magnifiques au théâtre Anthéa d’Antibes

Jusqu’au 2 octobre, le théâtre Anthéa d’Antibes présente Les adieux des Magnifiques de Michel Boujenah. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com