ARLES : L’atelier du Sud s’invite à la Fondation Van Gogh !

Avec les 24 artistes sélectionnés, en autre avec “Luma”, Bice Cruiser le commissaire d’exposition, innove en reprenant une idée du peintre Van Gogh, qui souhaitait réunir autour de sa peinture, un ensemble d’artistes, peintres, poètes, écrivain…Aujourd’hui, cette amorce créatrice de talents, nous offre une exposition qui depuis le 18 novembre jusqu’au printemps (21 avril 2024), forme un ensemble d’oeuvres variées autour de l’art moderne.

L’atelier du Sud, tee shirts sérigraphies

En 2020, Laura Owens s’installe à Arles, rue du cloître, aujourd’hui les artistes invités par la plasticienne exposent leurs oeuvres à la fondation…

À partir du 18 novembre 2023, la Fondation Vincent van Gogh Arles propose une exposition regroupant les 23 artistes de la résidence « L’Atelier du Sud » invités par Maja Hoffmann et la peintre américaine Laura Owens.
Avec :
Laura Owens – Candida Alvarez – Alvaro Barrington – Julie Beaufils – Julien Ceccaldi Jacob Eisenmann – Gabriele Garavaglia – Charlotte Houette – Gary Indiana – Parker Ito François Lancien-Guilberteau – Sadie Laska – Miriam Laura Leonardi – Eric Palgon Blake Rayne – Adee Roberson – Andy Robert – Clément Rodzielski – Asha Schechter Alake Shilling – Naoki Sutter-Shudo – Alicia Vaïsse – Mona Varichon – Alexander Zevin & Vincent van Gogh
Commissariat d’exposition : Bice Curiger, Vassilis Oikonomopoulos, Margaux Bonopera, Eimear Martin
L’exposition est réalisée par la Fondation Vincent van Gogh Arles en collaboration avec LUMA.

L’idée : L’artiste Laura Owens a invité 23 artistes contemporains à séjourner et à créer à Arles, suivant le rêve de Van Gogh qui souhaitait y créer un “Atelier du Sud”. Un peu d’histoire pour comprendre qu’avec l’épisode du Covid, l’enfermement obligé, le report des expositions, on arrive en fait à cette exposition qui surement, est le premier épisode d’une série à compléter.

“Quand Vincent Van Gogh débarquait à Arles en 1888, il rêvait d’être rejoint par ses amis artistes. Seul vint Gauguin et on connaît l’issue dramatique de la cohabitation… L’idée d’un “Atelier du Sud” ressurgit aujourd’hui avec le projet de l’artiste californienne Laura Owens, grâce à la fondation Van Gogh et la fondation Luma, portées par la mécène Maja Hoffmann.” Cette explication en résumé, permet à nous visiteurs, journalistes, chroniqueurs, d’aborder le travail collectif par le biais d’un ensemble relativement homogène.

Van Gogh aurait aimé la transmission artistique, dans son travail d’incubation autour de l’humain !

Certes le peintre Hollandais était tombé amoureux d’Arles, de sa lumière, de ses bistrots, de son facteur, des docteurs et de bien d’émotions que procurait cette petite ville ancrée dans une Camargue remplie de moustiques, et d’insalubres lieux, au milieu d’un patrimoine romain figé dans le temps. “Idéal pour peindre loin des salons Parisiens, au vent mauvais, celui que l’on nomme le Mistral” aurait sans doute pu dire par ses mots, un Van Gogh rempli d’humilité, pendant que son frère Théo (théodorus van Gogh) oeuvrait à faire connaître la peinture de son ainé !

Petite grenouille d’Alake Shilling

C’est par le souvenir des 652 lettres que Vincent écrivit à Théo, que l’on décrypte encore aujourd’hui, tout le modernisme de ce cerveau génie de l’art. Si on admet plus clairement que ces 23 artistes, ont pensé à Arles, au XIX° siècle à Claude Monet “Soleil Levant”, aux idéaux révolutionnaires, on peut se laisser porter dans une Troisième République, dont son vaste empire colonial puisait ses sources dans tous les continents du monde.

L’atelier du Sud célèbre l’excellence de l’art, dans sa visée la plus pure, la plus intuitive…On y découvre la sculpture, la vidéo, les grandes toiles, les travaux d’approche de cette exposition, le tout nous invitant à parcourir la maison de la rue du cloître : Tout un symbole !

Pour plus d’infos il est nécessaire d’aller sur le site de la fondation http://www.fondation-vincentvangogh-arles.org

Éric Fontaine à Arles

A propos Éric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

l-homme-le-plus-flippé-du-monde-T3-Delcourt

L’homme le plus flippé du monde – Improvisation totale

Improvisation totale est le troisième tome de la série humoristique L’homme le plus flippé du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com