Birdking – Volume 1 – L’aventure Dark Fantasy arrive chez Les humanoïdes Associés

En des temps anciens, un roi nécromancien prit le contrôle des royaumes du Nord, en invoquant six spectres placés à la tête de chacun d’eux. Unis sous une même bannière, ils lancèrent l’assaut sur les Terres du Sud, provoquant une guerre éternelle.
Un des rois déchu, le Birdking, va intentionnellement être réveillée par une jeune apprentie forgeronne. Tout d’eux vont devoir s’allier et partir à la recherche d’Atlas, une terre légendaire, contre vents et marées. Mais également découvrir ce qui les lie

Le début d’une saga épique Dark Fantasy, aussi passionnante, que poétique et sombre.

À découvrir aux Éditions les Humanoïdes associés le 15 mai 24.

Série en quatre tomes dont le second est déjà prévu pour octobre 24. (+14)
Birdking © Les Humanoïdes Associés
  • Le décor :

Feather Hill, et le castel en ruine qui surplombe le village et la falaise…

De ce royaume, il ne reste que les corbeaux et les oiseaux sur leurs perchoirs en forme de linceul : les corps pétrifiés des victimes d’une guerre, semblant fuir, ou protégeant leurs enfants… Un cimetière macabre à ciel ouvert, où la jeune Bianca passe le plus clair de son temps.
Pas pour se recueillir, mais pour détruire avec son marteau qu’elle a elle-même forgée, ces « statues », une à une, sous les chants et le regard d’un petit oiseau rouge.
Mais il est déjà midi, et Bianca doit aller travailler pour son maître forgeron. Sur le chemin, elle s’étonne de croiser une cohorte de soldats. Et quelle surprise d’y voir Amélya, sa meilleure amie, sous les ordres d’Aghul pour forcer le col de Barak, et rejoindre Atlas en renfort.
La future soldate se fait vite remettre dans les rangs par son commandant. À peine le temps de faire ses adieux à son amie Bianca… Qu’elle ne reverra probablement jamais.
La cohorte s’éloigne, tandis que la jeune forgeronne rejoint son atelier dans la ville de Quill.
Là, le maître, particulièrement irrité par son retard, la sermonne. Il lui défend de retourner dans ces ruines « hantées par un esprit vengeur qui massacre quiconque s’en approche »… Mais Bianca n’a que faire de ces mots, car elle ne comprend pas pourquoi tous, partent combattre dans l’armée et qu’elle…. Reste, seulement pour fournir les armes que commande Aghul.
Mais, un jour, une altercation se produit entre les sbires d’Aghul, Bianca et le forgeron. Contraint de quitter leur terre, ils se cachent un temps dans la forteresse en ruine, où, attiré par ce mystérieux oiseau rougeâtre, Bianca réveille par inadvertance l’esprit du roi de la colline aux plumes.

Le début d’une épopée, en pleine guerre, où chacun devra découvrir ses origines et l’étrange communion qui les lient…

  • Le point sur le comics :

La perfection ultime du mélange de genre, Birdking trouve son équilibre grâce à l’écriture habile de Daniel Freedman. Dès le départ, l’auteur nous enrobe l’esprit dans son univers mêlant fantastique, mysticisme, guerre ancestrale. Et cette poésie donnée par cet esprit renaissant grâce à un moineau magique. On est suspendu au récit à chaque information qu’apprend la jeune protagoniste. Et par la richesse du mélange et du rythme donné par chaque goutte d’indices proférés !!! Pour mieux nous envoûter de l’atmosphère, les chapitres s’intercalent d’une page illustrée, accompagnée d’une citation d’un des livres de l’Histoire du Nord, comme si tout cela était réel !!!
Une oeuvre artistiquement émouvante et forte, grâce à la plume singulière de Crom. Des personnages abîmés par cette guerre sans fin, portant des trous béants à la place des yeux pour ne laisser aucun doute sur la noirceur du récit. Et, cette pointe de clin d’œil au plus grand du cinéma d’animation, mais également à des productions d’anthologies font tout le charme et l’originalité de ce premier tome publié chez Les Humanoïdes Associés.

  • La conclusion :

Et si Tolkien, Miyazaki et ceux qui ont développé Dark Soul avaient fait un bébé ??? Ce serait Birdking !!! Un titre qui promet une saga particulièrement brillante, déjà fascinante d’originalité ! Un vrai coup de cœur dans la jungle Dark fantasy, ce premier tome m’a particulièrement touchée au cœur grâce à son graphisme unique, et ses personnages d’une beauté sombre, certes, mais profonde. La mise en avant de cette « amitié » mystérieuse et ambiguë. La menace permanente de chaque créature obscure créée par CROM. Et cette quête palpitante dont on ne demande que la suite !! À paraître en octobre 24 aux Éditions Les humanoïdes Associés !!!! Stay Tuned et précommandez d’urgence !!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Timoté-va-chez-le-docteur-Grund

Rassurez votre enfant avec “Timoté va chez le docteur”

Préparez-vous à vivre une aventure rassurante et éducative avec le nouveau livre “Timoté va chez …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com