Accueil / Culture / Littérature / BD / De la nécessité d’avoir un ours chez soi

De la nécessité d’avoir un ours chez soi

De la nécessité d’avoir un ours chez soi est une bande dessinée surprenante et touchante, de Debuhme, parue aux éditions Le Lombard, fin août 2018. L’album est insolite, tendre, poétique et frais, une belle fable moderne, sur le quotidien.

necessite-d-avoir-ours-chez-soi-le-lombardLa vie va trop vite pour lui, ou peut-être est-ce lui qui est trop lent… Il doit avoir des gènes régressifs, car il n’est pas capable de s’adapter au monde moderne. Il y a trop d’attentes ou de pressions, il faut faire des études sérieuses, trouver un boulot lucratif, gravir les échelons. En quelques sortes, gagner plus pour consommer davantage. Lui, il regarde le train passer, un peu comme une vache… Jules est chez son psychologue et continue de discuter, il explique qu’il n’est plus seul, que maintenant, il y a l’ours. Un de ces plantigrades trapus au long museau et à la robe fournie. Un jour, Jules s’est réveillé, et il était là, à le regarder ! Sur son carnet de notes, le psychologue se demande si cet ours est bien réel, s’il n’y a pas une psychose, un enfermement de la part de son patient. Il pose la question du bouleversement  dans sa vie…

necessite-d-avoir-ours-chez-soi-le-lombard-extraitLe récit est surprenant, avec cet ours, qui vit réellement avec Jules. Imaginaire ou réalité, tout est très subtil, car le psychologue ne semble pas y croire, mais d’autres personnages semblent percevoir cet animal imposant et touchant. La bande dessinée est poétique, présentant le quotidien de Jules, qui depuis l’arrivée d’Ernest, est un peu bousculé. La cohabitation est douce, amusante et plaisante, une belle amitié, qui va aider le héros a allé de l’avant, et tenter de prendre sa vie en main. Le récit est certainement à lire avec différents degrés, entre psychologie et poésie, le quotidien, la vie, la dépression. Au fil des saisons, le lecteur suit le duo improbable et touchant, pour un final tout aussi surprenant et émouvant. Le dessin est rond, tendre, avec un trait caricatural pas désagréable, et des couleurs douces.

De la nécessité d’avoir un ours chez soi est une bande dessinée touchante et insolite, un récit poétique, qui met en scène un homme solitaire, qui voit sa vie bouleversée avec l’arrivée d’un ours chez lui…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Mon Pays c’est l’amour Johnny Hallyday.j

« Mon Pays c’est l’amour » : Johnny Hallyday nous envoie des nouvelles des étoiles !

Johnny Hallyday est mort dans la nuit du 5 au 6 décembre 2018 à l’âge ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
TOTEM du Cirque du Soleil à Paris dès le 25 octobre 2018

TOTEM - Le Cirque du Soleil revient avec un nouveau spectacle dont la première aura lieu ...

Deux nouveaux albums pour la collection Le bien-être des petits

La collection des éditions Nathan, Le bien-être des petits se complète avec deux nouveaux albums, ...

Conquêtes, le premier tome, Islandia

Islandia est le premier tome d'une série d'anticipation, Conquêtes, des éditions Soleil. Une bande dessinée ...

Fermer