Accueil / Loisirs / Cuisine / Entomophagie : ou quand les insectes s’invitent dans votre assiette.

Entomophagie : ou quand les insectes s’invitent dans votre assiette.

0_0_0_0_372_279_csupload_63485473Certains font la grimace, certains sont curieux et d’autres ont déjà passé le pas et sont devenus adeptes. Manger des insectes ne fait pas partie de notre culture et bien que les mentalités soient en train de changer, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour que les insectes remplacent notre tranche de jambon. Pourtant ils sont riches en protéines et leurs goûts s’accommodent très bien avec nos habitudes culinaires.

Nous avons testé pour vous un repas complet d’insectes présentés par le chef Miguel Prosper de O’Délice des Saveurs de Trappes dans les Yvelines.  (présent également sur facebook)

–       Toasts au pain d’épices, guacamole, pop-corn et vers de bambou

–       Taboulé aux termites du Burkina et crevettes au curry

–       Roulé de chenilles noires du Congo et sa crème de corail d’oursin

–       Vers de palmier, bombyx et grillons noirs avec une orchidée de Chine et son chutney de mangues

–       Vers à soie, grillons et sauterelles aux pousses de bambous, caramel et bourgeons de ciboulette asiatique

–       Scarabée Rhinocéros à la sauce aigre-douce et sa fleur de moutarde blanche

–       Coquille de saumon aux sauterelles juvéniles et aux vers de bambou0_0_0_0_250_188_csupload_64076188

–       Tulipes de brick de punaise d’eau géante en colombo, riz et amandes grillées

–       Chèvres chauds au confit d’oignons, jambon fumé, grillons noirs et sauterelles

–       Crottes en chocolat au chamallows, vers molitor et poudre d’or

–       Bouchées au chocolat-pain d’épices, vers de bambou, vers buffalo et sa crème à la menthe

–       Panna cotta aux œufs de fourmis, perles de figues et son coulis de fruits rouges.

Notre avis :

Nous n’avons pas échappé à la règle de l’appréhension en découvrant ces mets savamment présentés. Pourtant il convient de rétablir la vérité face à l’injustice faite par le manque d’habitude : les insectes sont bons ! Leurs goûts peuvent rappeler la noisette, le caramel et aller jusqu’au goût de la peau de poulet grillée pour les punaises d’eau géantes. La sensation de satiété intervient très rapidement tant ils sont riches en protéines ; il nous a d’ailleurs fallu un petit effort pour terminer toutes nos verrines. Certaines textures peuvent un peu dérouter au départ mais l’on s’y fait très vite. Si vous voulez tenter l’expérience et prendre de l’avance sur l’alimentation de demain,  le pas n’est sincèrement pas difficile à franchir, lancez-vous !

A propos carolinemarquet

A lire aussi

La cuisine sans bla bla

La cuisine sans bla bla est un ouvrage culinaire des éditions Larousse, paru en mai ...

Lire les articles précédents :
La nouvelle série jeunesse des éditions Dargaud : Cassis.

Le premier tome, Cassis veut jouer, de Brigitte Luciani pour le scénario et Eve Tharlet ...

Paris Roubaix 2014 : Cancellara verra-t-il triplement double ?
Paris Roubaix 2014 : Cancellara verra-t-il triplement double ?

Tous les voyants sont au vert pour le coureur suisse Fabian Cancellara, vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier, il...

Un livre surprise pour Pâques, Lindt Lapin Or !

Paru aux éditions Larousse, fin mars 2014, le livre objet Lindt Lapin Or, Les meilleures ...

Fermer